Chronique de Tom Dillmann : Première victoire en GP2

Après avoir inscrit ses premiers points lors de la deuxième manche de la saison à Bahreïn, Tom Dillmann entendait bien signer une belle performance pour le deuxième meeting sur le circuit de Sakhir

Après avoir inscrit ses premiers points lors de la deuxième manche de la saison à Bahreïn, Tom Dillmann entendait bien signer une belle performance pour le deuxième meeting sur le circuit de Sakhir.

Auteur du 10ème temps lors de la séance qualificative, le Français était idéalement placé pour inscrire de nouveaux points. Alors qu’il était remonté en sixième position, le pilote Rapax a été rattrapé par la dégradation de ses pneumatiques.

"Lors du premier meeting à Bahreïn, j’ai gagné des places grâce à la dégradation des pneumatiques mais lors de la troisième manche de la saison, elle n’a pas joué en ma faveur dans la première course. Lors du changement de pneumatiques obligatoires, je ne change que les deux pneus arrière et j’en ai souffert en fin de course. Lorsque l’on adopte cette stratégie, on est obligé de faire attention aux pneus avant, mais malheureusement, j’ai fait un plat et à partir de ce moment-là, les choses se sont compliquées pour moi," a déclaré Dillmann.

"Au lieu de gagner du temps sur les freinages, je devais en gagner en sortie de virage et cela dégradait beaucoup les pneus arrière. En essayant de rattraper Ericsson pour le gain de la huitième place, je commets une petite erreur et finis la course en neuvième position."

Après cette première course, Felipe Nasr est pénalisé de 20 secondes par les commissaires sportifs : une aubaine pour Dillmann qui gagne une place dans le classement. Grâce à cette huitième place, il peut s’élancer en pole position pour la deuxième course du week-end.

"Je partais en pole position pour cette seconde course du week-end. Je prends un bon départ et je bloque bien Ericsson pour qu’il ne me dépasse pas. La voiture était vraiment bien réglée pour cette course et c’est la première fois que je pouvais rouler sans aucune voiture devant moi. C’est vraiment plus facile," a ajouté Dillmann.

"J’avais un bon rythme au début de la course et j’ai réussi à me créer une avance de plus de cinq secondes sur le deuxième. A sept tours de l’arrivée, j’ai commencé à perdre du terrain sur Luiz Razia et je me suis dit que ce serait difficile de le garder derrière moi. Il était presque une seconde plus vite au tour par rapport à moi, mais j’ai su conserver ma position avant de remporter ma première victoire en GP2."

Sans volant à une semaine du début de la saison, le Français s’est immédiatement montré dans le coup en course, alors que les qualifications furent plus difficiles pour lui.

"L’hiver fut difficile puisque je n’étais pas sûr d’avoir un volant dans la catégorie. Je pense que cela a joué sur les performances en début de saison, d’autant plus que j’ai rencontré quelques problèmes lors des essais libres. Mais en course, j’ai toujours fait preuve d’un bon rythme et j’ai prouvé que je savais dépasser. En partant en pole position, j’étais vraiment en confiance. L’objectif est maintenant d’améliorer les qualifications pour viser de meilleurs résultats lors de la course principale. Cette victoire est une libération. A Barcelone, je sais où mettre les roues. Je pense que ce sera plus facile pour moi et que je pourrai viser un bon résultat."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Tom Dillmann , Luiz Razia , Felipe Nasr
Type d'article Actualités