Chronique de Tom Dillmann : Être dans le coup rapidement

Récemment confirmé au sein de l’équipe Rapax pour le championnat de GP2 Series, Tom Dillmann reviendra sur ses week-ends de course de la saison dans une chronique exclusive sur ToileF1

Récemment confirmé au sein de l’équipe Rapax pour le championnat de GP2 Series, Tom Dillmann reviendra sur ses week-ends de course de la saison dans une chronique exclusive sur ToileF1.com.

Le premier week-end de la saison 2012 de GP2 Series débutera dès demain en Malaisie. Le Français sera en piste pour les essais libres, puis qualificatifs et aura à cœur d’impressionner pour ses débuts dans la catégorie.

"Après les essais de Barcelone, j’avais plutôt confiance quant à une éventuelle participation au championnat de GP2 Series. Avec Luxury Racing, nous nous sommes rendus en Italie la semaine dernière pour rencontrer l’équipe avant de se mettre d’accord et signer pour la saison 2012," a déclaré Dillmann à ToileF1.

"Rapax m’a donné la chance de pouvoir rouler avec eux à Jerez où j’étais allé avec mon casque et ma combinaison sans savoir si j’allais rouler. Ils m’ont offert l’opportunité de rouler lors de la troisième journée et cela c’était vraiment bien passé. Il s’est passé exactement la même chose à Barcelone où j’ai été performant dès que je suis monté dans la voiture."

"Depuis la fin de la saison 2011, je me prépare pour participer au championnat de GP2 Series même si je n’ai signé que tardivement. Je suis donc prêt. J’ai fait un peu de simulateur avec Rapax la semaine dernière pour préparer la Malaisie. Le circuit de Sepang a l’air d’être un tracé magnifique. Peu de pilotes de GP2 ont déjà roulé là-bas hormis quelques-uns qui sont dans le championnat depuis plusieurs années. Il n’y aura qu’une demi-heure d’essais, mais à Abu Dhabi, j’avais plutôt bien géré la chose."

"Lorsque l’on démarre un week-end de course, c’est pour jouer la gagne. A Sepang, l’objectif principal sera de faire un bon week-end et de fixer de bonnes bases pour la suite de la saison. Je n’ai participé qu’à la moitié des journées d’essais cet hiver et il y a donc du travail à faire, mais je pense que nous sommes prêts pour faire de bonnes courses en Malaisie."

"Après 2008, il y avait peu de personnes pensaient que j’allais pouvoir rebondir. Je n’ai cependant rien lâché et maintenant, au bout de quatre ans, je suis parvenu à atteindre l’antichambre de la Formule 1. Même l’an dernier, je ne pensais pas être en GP2 l’année suivante. L’objectif est maintenant d’être performant le plus rapidement possible."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Tom Dillmann
Type d'article Actualités