Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Chronique Leclerc - Vitesse exceptionnelle, disqualification frustrante

partages
commentaires
Chronique Leclerc - Vitesse exceptionnelle, disqualification frustrante
30 août 2017 à 13:38

Dans sa dernière chronique, Charles Leclerc revient sur le week-end de Spa-Francorchamps en Formule 2, où il a réalisé l'une des victoires les plus dominatrices de l'Histoire de la discipline... avant d'en être privé.

C'était génial de revenir en piste après la trêve estivale, et non seulement de reprendre les choses telles que nous les avions laissées, mais même peut-être d'améliorer nos performances.

Je pense que la pause m'a été utile pour recharger les batteries et analyser la première partie de la saison, afin de voir quels étaient nos points faibles. Et je pense que Prema et moi avons compris ce que nous pouvions encore améliorer, car nous étions très, très rapides à Spa.

Je suis un peu déçu du résultat, évidemment. Notre performance de la Course Principale était très bonne, et c'était dommage de perdre la victoire et les points qui vont avec à cause de quelque chose de stupide. Je pense que nous méritions davantage de ce week-end, mais les règles sont les règles, et côté performance, c'était un week-end positif.

Charles Leclerc, PREMA Powerteam

Un très bon rythme

En essais libres, je n'ai pu faire que deux tours lancés et demi à cause d'un problème d'extincteur. Ce n'est jamais une bonne manière de commencer le week-end, surtout le week-end juste après la pause. Du coup, je n'ai pas pu faire d'essai de départ, ce qui a contribué à ce que mes départs ne soient pas si bons lors des deux courses.

Je n'étais pas confiant pour les qualifications, car cela allait être mon premier vrai run après la trêve, et il pleuvait. Mais nous avons été très rapides tout au long de la séance. Dans le tour de ma pole, je n'ai pas très bien piloté dans le premier secteur, j'ai perdu énormément de temps à cause d'une mauvaise trajectoire, mais le reste du tour a rattrapé ça.

La Course Principale a été très simple, à part un contact avec Oliver Rowland au départ – ce que je n'ai découvert qu'après la course quand Oliver me l'a dit.

Le rythme était exceptionnel, un peu comme les week-ends de Bakou et de Monaco par rapport aux autres voitures. J'ai essayé d'attaquer jusqu'au tout dernier tour.

Mon ingénieur s'inquiétait sur le muret des stands, me parlait de gérer les pneus : "Calme-toi pour les pneus, Charles, calme-toi pour les pneus, fais attention". Mais l'équilibre de la voiture était excellent, j'étais dans l'air propre, les pneus tenaient bien : tout était génial.

Départ : Charles Leclerc, PREMA Powerteam en tête

Disqualifié

Apprendre après la course qu'on allait m'enlever ma victoire était vraiment frustrant. Soyons francs, quand on gagne avec 26 secondes d'avance, tout le monde regarde tous les détails, et il se trouve que le patin sous la voiture était trop usé.

Avec Eau Rouge et les vibreurs, Spa use le patin plus que tout autre piste. Et c'est un circuit où la vitesse dépend énormément de l'endroit où l'on place sa voiture. Si l'on veut être rapide, on utilise le circuit entier. Oliver a aussi été disqualifié à cause du fond plat, et je pense que nous étions les deux pilotes les plus rapides en piste.

C'était frustrant, oui, mais cinq minutes plus tard, en y réfléchissant : qu'est-ce qu'on y peut ? Nous pilotons tous à la limite, nous réglons tous la voiture à la limite et je pense que nous avons la bonne approche. Nos performances de cette année, c'est grâce à tout ça, donc je ne veux rien voir de différent.

Dans ces circonstances, c'était bien de marquer quelques points le dimanche, avec une remontée du fond de grille jusqu'à la cinquième place, ce qui est assez remarquable dans une course sans arrêt au stand.

Un meilleur résultat était peut-être possible, mais j'ai perdu beaucoup de temps à me battre face à Roberto Merhi en fin de course. Je suis arrivé derrière lui avec le DRS dans la ligne droite de Kemmel et j'ai été très surpris qu'il se décale au dernier moment pour me couvrir sur la droite.

J'ai pris l'extérieur, et je crois qu'il a essayé de freiner aussi tard que possible. Je crois qu'il a un peu perdu le contrôle de la voiture, et j'ai vu son aileron avant se rapprocher grandement de mes pneus, donc je me suis assuré d'éviter l'accident.

Nous avons tous les deux perdu beaucoup de temps dans l'affaire. Au final, il essayait juste de maintenir sa position, donc il n'y a rien de mal, mais c'était peut-être un peu inutile de se défendre avec autant d'acharnement à ce stade de la course, surtout vu l'état des pneus.

Charles Leclerc, PREMA Powerteam

Toujours devant

Malgré tout, j'ai creusé l'écart au championnat à Spa, de neuf points. J'en ai désormais 59 d'avance, c'est un très grand écart, plus que le total que l'on peut marquer lors d'un week-end de course, donc c'est bien.

D'un autre côté, il y a beaucoup d'occasions cette saison où nous aurions pu en marquer bien davantage, quand on repense à Monaco, à la disqualification de Budapest, peut-être la pénalité de Bakou et maintenant ça. Il y a eu des points gâchés, et c'est dommage. En même temps, le fait que nous soyons devant malgré tout montre, à mon avis, à quel point la saison est bonne dans l'ensemble.

La prochaine étape est Monza, et comme je fais partie de la Ferrari Driver Academy, c'est comme une deuxième course à domicile. Les Tifosi sont toujours très enthousiastes, j'ai été très surpris l'an dernier de voir tout le soutien qu'ils apportent même aux jeunes pilotes.

L'ambiance de Monza est certainement très unique, et c'est un circuit qui compte beaucoup pour moi. J'y ai remporté mes premières victoires en monoplace il y a trois ans, et maintenant que je suis avec Ferrari, j'espère pouvoir obtenir les meilleurs résultats possibles ce week-end.

Charles Leclerc, PREMA Powerteam
Article suivant
Le point F2 - Vaine démonstration de Leclerc

Article précédent

Le point F2 - Vaine démonstration de Leclerc

Article suivant

Photos - La nouvelle F2 a été dévoilée avec le Halo

Photos - La nouvelle F2 a été dévoilée avec le Halo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Prema Powerteam