Des problèmes de vibreurs entraînent le report des qualifications GP2

Des problèmes avec les vibreurs sur le nouveau circuit urbain de Bakou ont contraint à l’annulation de la première séance de qualifications du GP2 ce vendredi.

Des problèmes de vibreurs entraînent le report des qualifications GP2
Ambiance du circuit de Bakou
Réparation des vibreurs
Ambiance du circuit de Bakou
Ambiance du circuit de Bakou
Ambiance du circuit de Bakou

La séance de 30 minutes était censée décider de la grille de départ pour la course de ce samedi mais a été interrompue par un drapeau rouge au bout d’une soixantaine de secondes après que la FIA a demandé à pouvoir inspecter la piste.

Les officiels, Charlie Whiting, le délégué à la sécurité de la FIA, en tête, se sont rendus sur le tracé, a priori suite à quelques problèmes détectés sur les pneus des F1 à l’issue des Essais Libres 1.

Whiting a inspecté attentivement les vibreurs de quelques virages, accompagnés de responsables du circuit, se préoccupant plus particulièrement de l’écart entre les vibreurs installés. De par la nature du tracé, ces derniers sont temporaires et fixés avec des boulons.

Il a été demandé aux équipes du Baku City Circuit de réparer les vibreurs et la décision a donc été prise de ne pas reprendre la séance, qui devrait se tenir finalement après les Essais Libres 2 de la Formule 1.

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
EL - Nato en tête, un camion dans l'échappatoire !

Article précédent

EL - Nato en tête, un camion dans l'échappatoire !

Article suivant

Qualifs - Giovinazzi bat Matsushita pour sa première pole

Qualifs - Giovinazzi bat Matsushita pour sa première pole
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Bakou
Catégorie Qualifications
Lieu Baku City Circuit
Auteur Jonathan Noble