Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
04 Heures
:
59 Minutes
:
22 Secondes
MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
7 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
13 jours
WSBK
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
20 jours
C
Algarve
07 août
-
09 août
Prochain événement dans
27 jours
Formule E
C
E-Prix de Berlin I
05 août
-
05 août
Prochain événement dans
25 jours
C
E-Prix de Berlin II
06 août
-
06 août
Prochain événement dans
26 jours
WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
33 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
131 jours
WRC
C
Rallye d'Estonie
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
55 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
75 jours

Un point en quatre courses : désastre pour Rowland

partages
commentaires
Un point en quatre courses : désastre pour Rowland
Par :
7 sept. 2017 à 11:56

À la trêve estivale, Oliver Rowland conservait des chances de titre raisonnables avec 50 points de retard sur le leader Charles Leclerc. Celles-ci paraissent désormais très minces, après deux meetings catastrophiques.

Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Nicholas Latifi, DAMS
Nicholas Latifi, DAMS
Nicholas Latifi, DAMS
Nicholas Latifi, DAMS
Nicholas Latifi, DAMS, Norman Nato, Pertamina Arden
Nicholas Latifi, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Nicholas Latifi, DAMS
Nicholas Latifi, DAMS
Santino Ferrucci, Trident, Oliver Rowland, DAMS au départ

À Spa-Francorchamps, Oliver Rowland a été disqualifié de sa troisième place de la Course Principale en raison de l'usure du patin de sa monoplace (Charles Leclerc ayant subi le même sort après s'être imposé depuis la pole position) et n'est remonté qu'à la huitième place le dimanche.

À Monza, Leclerc est reparti les mains vides en raison d'un accrochage avec Nyck de Vries alors qu'il luttait pour la victoire dans le dernier tour de la Course Principale, mais Rowland n'est pas parvenu à capitaliser là-dessus à cause d'une roue perdue dans cette même manche alors qu'il évoluait au troisième rang et avait de réelles chances de victoire. Une 11e place en Course Sprint a parachevé un week-end décevant, marqué par une 13e position en qualifications pour le pilote DAMS.

Lorsque Motorsport.com demande à Rowland d'évaluer son week-end dans une interview exclusive, celui-ci répond : "Pas génial. C'était déjà difficile vendredi en essais libres, je n'avais pas de très bonnes sensations. Les qualifications ont été encore pires, nous étions 13e. Nous étions en difficulté sur le sec au niveau de notre rythme."

"Samedi, c'était très bien. Sous la pluie, nous sommes parvenus à remonter de la 13e à la troisième place, nous étions en train de rattraper Charles et Nyck, et nous avons perdu une roue après l'arrêt au stand, ce qui n'est pas acceptable."

"Dimanche, je partais dernier et j'ai fini 11e. Ce n'était pas fantastique, mais ce n'était pas affreux non plus. J'avais beaucoup de mal à trouver de l'adhérence. Nous avons fait de notre mieux, mais nous n'avons pas marqué de points. Je suis très déçu."

Ce manque de rythme inhabituel, son coéquipier Nicholas Latifi l'a également subi, malgré une troisième place fortuite en Course Principale grâce aux nombreux accrochages et pénalités devant lui – le Canadien n'était que sixième à un tour du but. En revanche, le dimanche, il a échoué à un catastrophique 16e rang sur le sec, sans raison apparente.

"Je ne sais pas pourquoi nous n'avions pas le rythme, car nous avons été compétitifs toute l'année", s'interroge Latifi à notre micro. "J'ai eu un peu de chance avec les accidents et les sorties de piste d'autres voitures lors de la Course Principale, mais cela fait partie du jeu. Il faut se tenir à l'écart des problèmes. C'était bien de marquer les points de la troisième place et du meilleur tour grâce aux disqualifications, après être parti 14e."

"Pour la Course Sprint, j'avais de grands espoirs, mais je ne trouve pas les mots. Je ne suis pas sûr de la raison pour laquelle ça a été si mauvais. C'est la première fois que j'ai eu du mal à gérer les pneus cette année, et vu mon rythme, j'étais clairement le pire. Oliver était manifestement plus rapide que moi, vu qu'il m'a dépassé, mais il avait aussi des difficultés. Il va falloir analyser ça à l'usine."

Le titre s'éloigne pour Rowland

Les conséquences sont notables pour Rowland au championnat. L'Anglais accuse désormais un déficit de 59 points sur Charles Leclerc, qui n'a besoin que de 48 unités d'avance pour être sacré dès l'avant-dernier meeting à Jerez. Rowland ne cesse toutefois pas d'y croire.

"En quatre courses, nous avons marqué un point, et dans ces quatre courses, j'aurais sûrement dû monter sur le podium à chaque fois", affirme-t-il. "J'ai été disqualifié à Spa, je suis parti de la dernière place dans la course suivante, et là, j'ai perdu ma roue alors que j'étais troisième. J'ai donc manqué beaucoup de points ; sinon, je pourrais être au rendez-vous. C'est frustrant, mais tout peut arriver lors des courses à venir, et nous allons continuer à faire de notre mieux."

Un avenir en F1 ?

Reste à savoir si les protégés de Renault trouveront une opportunité dans la catégorie reine du sport automobile la saison prochaine, mais cela paraît relativement compliqué, le Losange ayant probablement d'autres pistes prioritaires pour éventuellement remplacer Jolyon Palmer.

"Je ne sais pas encore", indique Rowland. "Je veux être en Formule 1, mais c'est relativement difficile. Il reste des ouvertures. Espérons trouver un moyen d'y arriver. Je veux être en Formule 1."

Quant à Latifi, il doit de surcroît s'assurer d'obtenir 40 points de Super Licence, alors que les deux dernières campagnes ne lui en ont procuré aucun. "Il faut que je finisse troisième de F2 pour avoir les points pour la Super Licence", confirme-t-il, les trois premières places du championnat octroyant les 40 unités nécessaires au précieux sésame.

"C'est très serré pour la deuxième place, donc je ne vois pas pourquoi je n'y arriverais pas." Avec 27 points de retard sur Rowland au général, en effet, tout est possible pour le Canadien, auteur de sept podiums cette saison – seul son coéquipier fait mieux.

Article suivant
Édito - Le Halo de la discorde

Article précédent

Édito - Le Halo de la discorde

Article suivant

Chronique Leclerc - Privé d'une victoire à Monza par un accident

Chronique Leclerc - Privé d'une victoire à Monza par un accident
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Monza
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Nicholas Latifi , Oliver Rowland
Équipes DAMS
Auteur Benjamin Vinel