Doohan : Être titré en F2, plus important qu'être réserviste en F1

Si Jack Doohan, membre de l'académie Alpine, apprécie d'être davantage intégré à l'équipe F1 de la marque, l'Australien met la priorité sur l'obtention du titre en Formule 2.

Doohan : Être titré en F2, plus important qu'être réserviste en F1
Charger le lecteur audio

Avec trois victoires et 128 points inscrits pour sa première campagne complète en Formule 2, Jack Doohan a été l'un des hommes forts de la saison 2022. Le pilote australien, protégé d'Alpine, a même eu l'opportunité de faire ses débuts en Grand Prix en participant à deux séances d'essais libres, dans le cadre de la nouvelle réglementation sur le temps de roulage des rookies en catégorie reine, et aux essais d'après-saison d'Abu Dhabi.

Les départs successifs de Fernando Alonso et d'Oscar Piastri ont ainsi dégagé la voie pour Doohan, qui est désormais le pilote Alpine Academy le plus expérimenté et le mieux placé pour remplacer les titulaires Esteban Ocon et Pierre Gasly si l'un d'eux venait à manquer une épreuve l'an prochain. Le second est en plus menacé par l'exclusion après avoir accumulé dix points de pénalité cette année.

Jack Doohan pourrait ainsi prendre du galon en 2023 en devenant officiellement le nouveau pilote de réserve d'Alpine à la place de Piastri, toutefois le fils du champion moto Mick Doohan ne met pas ce poste au sommet de sa liste de priorités.

Interrogé par Speedcafe, l'Australien a indiqué : "Honnêtement, être pilote de réserve ne m'aide pas, ça ne fait pas vraiment quelque chose pour moi. La principale priorité, c'est un peu répétitif, est de me concentrer pleinement sur la Formule 2."

Jack Doohan au volant de l'Alpine A522 au GP de Mexico.

Jack Doohan au volant de l'Alpine A522 au GP de Mexico.

"Je pourrais venir à toutes les courses de Formule 1, m'asseoir [dans le garage] et être présent, mais la probabilité de sauter dans une voiture est très, très faible. Je ne pense pas que ce se soit arrivé chez Alpine, en tant que groupe avec Renault, depuis 2014 ou 2015. Donc, cela me coûterait seulement du temps sur mes engagements en Formule 2, alors que je pourrais me concentrer pleinement sur ça, en profiter pleinement et extraire tout ce que je peux de l'équipe pour ensuite espérer être dans un rôle de pilote titulaire pour 2024 ou 2025."

En fait, la dernière fois que le "Team Enstone" a dû faire appel à un réserviste pour remplacer un titulaire remonte à la saison 2012, lorsque Romain Grosjean avait été exclu du Grand Prix d'Italie à la suite du carambolage de Spa. Jérôme d'Ambrosio avait alors assuré l'intérim, sans briller. Heikki Kovalainen avait également remplacé Kimi Räikkönen fin 2013, Lotus ayant néanmoins préféré le troisième pilote de l'équipe Caterham à son propre réserviste, Davide Valsecchi.

Selon Doohan, l'obtention d'un volant de titulaire en catégorie reine passe par une victoire dans l'antichambre. La possibilité d'une absence d'offre Alpine pour la saison 2024, entraînant une année blanche pour lui puisque le champion de F2 ne peut pas remettre son titre en jeu, n'effraie toutefois pas Doohan, Piastri étant passé par-là cette saison.

"Je n'ai que 19 ans, ce n'est pas comme si ma carrière en monoplace junior était terminée", a-t-il fait remarquer. "J'ai besoin de me dégoter une place. J'ai été intégré à l'équipe au cours des trois ou quatre dernières courses, donc j'ai eu un rôle similaire à celui d'un pilote de réserve, si l'on peut dire. Je veux être titulaire, et même si c'est cool d'être présent pour les courses, c'est nul de ne pas piloter. Je veux faire tout ce qui est possible l'année prochaine pour être sûr d'être un pilote titulaire."

"D'abord, je dois gagner le championnat. Si tout reste intact et se déroule comme prévu, je suis sûr que nous pouvons le faire. Si je dois rester sur la touche et attendre un an [après le titre F2], ça ne me dérange pas, je serais plus qu'heureux d'attendre un volant chez Alpine et de continuer à progresser avec eux. S'il y a des opportunités pour être envoyé [dans une autre équipe], alors super, mais c'est dans le futur, ça doit être décidé."

Lire aussi :
partages
commentaires

Novalak retrouve Trident pour la saison 2023 de F2

Filmé à 179 km/h en ville, Amaury Cordeel a perdu son permis