FIA F2 Monza

La F2 2024 s'annonce plus facile à piloter pour les femmes

La Formule 2 a adapté sa nouvelle monoplace afin que les femmes rencontrent moins de difficultés du point de vue physique. Voici comment a procédé le championnat, main dans la main avec la FIA.

La F2 2024

Si l'aileron arrière de la F2 2024 a particulièrement attiré l'attention dans le paddock de Monza ce jeudi, d'autres aspects moins visibles de cette nouvelle monoplace revêtent tout autant d'importance.

Lire aussi :

En effet, un certain nombre de mesures ont été prises pour permettre aux femmes d'être plus à l'aise au volant, alors que la dernière à avoir couru dans le championnat est Tatiana Calderón en fin d'année passée. C'est d'ailleurs la Colombienne qui a mené le shakedown de la F2 2024, elle qui n'est pas parvenue à entrer dans les points à l'occasion de ses 29 départs dans l'antichambre de la Formule 1.

Peut-être les modifications apportées par la F2 2024 vont-elles changer la donne. L'an passé, David Coulthard déplorait l'absence de direction assistée – une différence majeure avec la Formule 1 – et voulait agir "en changeant de mentalité dans ces formules de promotion, qui avantagent physiquement les hommes musclés".

F2 2024 Car

La F2 2024

Ce dispositif ne sera toujours pas utilisé en formules de promotion, mais les dirigeants techniques de la FIA et de la Formule 2 ne sont pas restés les bras croisés pour autant. "Nous avons travaillé de manière relativement approfondie sur ce sujet avec la FIA, et la FIA a des exigences assez élevées sur l'effort lié à la direction", commente Bruno Michel, PDG de la Formule 2.

"Nous avons travaillé sur la géométrie des suspensions pour assurer que ces chiffres soient atteints, et nous sommes convaincus que la direction assistée n'est pas nécessaire, mais ce que nous avons fait va vraiment aider les pilotes qui ont moins de force physique que les autres."

La force latérale nécessaire pour tourner va donc être de 10 Nm, une priorité ayant été de maintenir malgré tout des sensations suffisantes dans le volant pour un pilotage sûr et précis. La FIA a pour objectif, à terme, que la direction ait le même poids pour le pilote dans toutes les formules de promotion, de la F4 à la F2.

F2 2024 Car

La F2 2024

Un autre axe de travail a été de rendre le cockpit plus accessible, pour les pilotes de grande taille – de 1,50m à 2,08m – ou ayant des hanches larges. "Nous voulons assurer qu'ils puissent tous être à l'aise dans la voiture", insiste Bruno Michel, qui évoque également un autre facteur non négligeable.

"Nous avons travaillé sur le volant, car nous avions des pilotes femmes dont les doigts étaient un petit peu trop courts pour aller jusque derrière le volant. Nous avons donc désormais la possibilité d'avoir un volant plus fin, pour assurer qu'elles puissent le tenir."

Les essais menés par la FIA F3 avec des jeunes femmes au volant à Magny-Cours l'an passé ont d'ailleurs permis des avancées dans ces domaines. Un quatrième sujet qui pourrait être abordé à l'avenir sera ainsi le freinage.

"Nous ne l'avons pas changé, mais nous avons toujours eu la possibilité de modifier l'effort lié au freinage, car quand nous avons fait des tests avec des pilotes femmes dans des voitures de Formule 3, tous les commentaires que nous avions ne concernaient pas l'effort lié à la direction mais bien davantage celui du freinage, et le fait est qu'il était plus difficile de mettre de la pression sur le frein", souligne Michel. "Il y a toujours la possibilité de changer les maîtres-cylindres et de faciliter ça, et si nous le voulons, nous pouvons imposer les mêmes réglages à tout le monde ; c'est quelque chose qui peut également faire une grande différence."

Lire aussi :

Avec Megan White

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent F2 2024 : un aileron radical qui augure l'avenir de la F1 ?
Article suivant Vesti résiste au retour de Martins et l'emporte à Monza

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France