GP2 - Bianchi satisfait malgré la perte du titre

La finale des GP2 Asie Séries, qui se disputait le week-end dernier sur l’autodrome Dino e Enzo Ferrari en remplacement des courses de Bahreïn, n’a pas tourné en faveur de Lotus ART

La finale des GP2 Asie Séries, qui se disputait le week-end dernier sur l’autodrome Dino e Enzo Ferrari en remplacement des courses de Bahreïn, n’a pas tourné en faveur de Lotus ART...

L’équipe était venue en Italie pour accrocher un deuxième titre de GP2 Asie Séries à son palmarès mais a dû s’incliner devant Dams et Romain Grosjean qu’elle félicite pour leur réussite. Jules Bianchi est vice-champion de GP2 Asie Séries et Esteban Gutierrez a marqué ses premiers points à l’issue de sa deuxième participation à un meeting de la catégorie.

L’épisode transalpin a été un élément fondateur pour Lotus ART qui repart d’Emilie-Romagne avec le sentiment d’avoir posé de solides fondations en prévision du championnat GP2 Main Séries dont le coup d’envoi sera donné le premier week-end du mois de mai, à Istanbul (Turquie).

A Imola, Jules Bianchi n’est pas parvenu à rééditer sa performance d’Abu Dhabi où il s’était qualifié sur la première ligne avant de gagner la première course grâce à un départ remarquable. Les conditions de piste ont empêché les qualités de sa monoplace de se révéler pendant la séance de qualification qu’il a conclu au 4ème rang. Comme beaucoup de ses rivaux, Jules a pris un départ moyen, a débordé Sam Bird instantanément mais a été contraint de contourner l’Anglais. Dans la manœuvre, l’aileron avant gauche de sa Dallara a souffert d’un contact avec Giedo Van der Garde qui s’était infiltré avec autorité à l’intérieur des premières lignes. Cinquième à l’issue du premier tour, Jules signait certains des meilleurs tours en course malgré un handicap aérodynamique et parvenait à dépasser Kral et Herck au prix de solides manœuvres de dépassement. Il franchissait la ligne d’arrivée sur les talons de Van der Garde et marquait les points de la 3ème place qui lui permettaient de rester dans la course au titre malgré la victoire de Romain Grosjean. Le lendemain, son aventure s’est terminée au Tamburello dans un accident en chaîne déclenché par Fauzy.

Esteban Gutierrez est remonté de la 15ème à la 11ème place de la première course avec pour principal objectif d’engranger de l’expérience au volant de la GP2/11 chaussée en Pirelli. Le Mexicain a idéalement mis en pratique les enseignements de la première épreuve dans la seconde qu’il a bouclée au 4ème rang avec le deuxième meilleur tour en course, à 50 centièmes du record.

Jules Bianchi :


"Même si les chronos ne le suggèrent pas, nos essais libres ont été très productifs avec notamment une simulation de course réussie au cours de laquelle nous avons pu cerner le comportement des pneus et nous rendre compte que nous étions très rapides dans cette configuration. En qualifications, tout s’est bien passé avec le premier train de pneus mais j’avais du sous-virage avec le second sans que l’on puisse expliquer pourquoi."

"La 4ème place était tout de même un bon début mais j’ai eu trop de patinage au départ de la première course. Bird a eu encore plus de mal que moi et j’ai dû me déporter dans l’urgence pour le dépasser. Van der Garde arrivait à pleine vitesse et m’a touché. J’ai quand même pu augmenter la cadence et dépasser plusieurs pilotes ; sur la fin il était trop tard pour tenter de dépasser Van der Garde."

"Dimanche, je n’avais rien à perdre et j’étais prêt à tout donner et à prendre du plaisir mais j’ai été mis hors course au Tamburello. C’est dommage car je pense qu’on était parti pour faire quelque chose ! Malgré la déception de laisser filer le titre, je suis content que nous ayons toutes les armes pour aborder la Main Séries avec confiance et sérénité."

Esteband Gutierrez :


"Ce week-end, l’objectif principal était d’acquérir le maximum d’expérience pour préparer la saison européenne, de faire un bon usage du temps passé en piste et d’essayer de faire des courses intelligentes. Mission accomplie ! Je connaissais cette piste et j’ai rapidement été dans le coup. Le vendredi, nous avons fait une bonne simulation de course et j’étais confiant en abordant la qualification."

"Malheureusement, j’ai touché un concurrent qui venait de faire une erreur et ça m’a coûté beaucoup de temps. Pour résumer, je n’avais plus qu’un tour pour enregistrer un temps et je n’ai pas pu faire mieux que 15ème. Honnêtement, après mon abandon d’Abu Dhabi, dans la première course mon but était de voir l’arrivée et de passer en revue toutes les procédures de la course Feature."

"Ce que nous avons fait et j’en suis content. J’ai pris un bon départ le dimanche et j’ai évité l’accrochage du premier virage. J’ai été agressif et inspiré pour dépasser plusieurs pilotes qui étaient trop prudents dans ce premier tour. J’étais 5ème et je me battais bien avec le champion en titre, Romain Grosjean. J’ai pu le passer un peu en piste et surtout après la course lorsqu’il a été pénalisé."

"Les GP2 Asia Series ont été couronnées de succès pour moi. Il est toujours difficile de prendre un bon départ dans un nouveau championnat et je me sens confiant avant de m’attaquer aux Mains Séries. J’ai énormément appris et je sais qu’avec Lotus ART nous pouvons faire du bon travail. Je suis impatient d’y être."

Frédéric Vasseur :


"Imola ne nous avait pas souvent réussi jusqu’à présent. Pour notre retour ici, le bilan est globalement très positif même si on ne peut pas se satisfaire d’être vice-champion. Mais les motifs d’encouragement son nombreux et capitaux : Esteban progresse très vite et très bien comme l’a démontré sa magnifique course dimanche."

"Quant à Jules, il a constamment été dans le bon rythme. Sa responsabilité n’est pas engagée dans ses deux départs mouvementés et sans la précipitation d’un concurrent au premier virage, il aurait pu obtenir un troisième podium en quatre courses. Je suis également très satisfait de notre progression sur la gestion des pneus tout au long des courses. Ce sera un facteur clef du début du championnat GP2 Main Séries."

[Communiqué de Lotus ART]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Sam Bird , Frederic Vasseur , Romain Grosjean , Esteban Gutiérrez , Jules Bianchi
Type d'article Actualités