GP2 - Coletti fait le bon pari à Hockenheim

partages
commentaires
GP2 - Coletti fait le bon pari à Hockenheim
20 juil. 2014 à 11:32

Les pilotes de GP3 y ont échappé, mais la deuxième course de GP2 à Hockenheim a débuté suite à une averse

Les pilotes de GP3 y ont échappé, mais la deuxième course de GP2 à Hockenheim a débuté suite à une averse. Les choix de pneumatiques, entre pneus secs et pneus pluie, ont déchiré les prétendants à la victoire.

Le poleman Nathanaël Berthon est parti en pneus pluie, tandis qu'Arthur Pic et Artem Markelov ont choisi de partir de la voie des stands avec ce même choix. Felipe Nasr a fait partie des pilotes en pneus slicks alors que la piste était détrempée.

Lors du tour de formation, les pneus pluie ont semblé être les plus adaptés, mais certains pilotes, même en pneus pluie, ont signalé qu'il faudrait des pneus pour piste sèche rapidement. Jolyon Palmer était de ceux-là.

Au départ, les pilotes en pneus pluie se sont bien mieux élancés. Stéphane Richelmi a vu sa monoplace partir en fumée dès le premier tour. La voiture de sécurité a dû intervenir suite à cet incident. Au terme du premier tour, Nathanaël Berthon a suivi sagement la voiture de sécurité en position de leader. Derrière lui, Mitch Evans a pu se hisser en deuxième place. Marco Sorensen, Stoffel Vandoorne, Jolyon Palmer, Adrian Quaife-Hobbs, Raffaele Marciello et Tom Dillmann ont bouclé le top huit.

Au quatrième tour, Nathanaël Berthon a relancé la course. Dans le premier secteur, Mitch Evans a déjà pris l'avantage tandis que Nathanaël Berthon s'est retrouvé sous la menace de Stoffel Vandoorne, qui l'a rapidement effacé. Marco Sorensen et Raffaele Marciello en ont fait autant. Adrian Quaife-Hobbs est tombé à la septième place derrière Jolyon Palmer. Tom Dillmann est resté huitième.

Au tour suivant, Stoffel Vandoorne a profité du faible rythme de Mitch Evans pour prendre la tête. Marco Sorensen a aussi pu en profiter, de même que Raffaele Marciello. Derrière, Tom Dillmann a gagné deux positions au détriment de Nathanaël Berthon et Adrian Quaife-Hobbs. Au fond du classement, les pilotes en pneus slicks ont commencé à signer leurs meilleures performances personnelles, mais ont concédé très près de dix secondes aux leaders par tour.

Raffaele Marciello a perdu gros au tour suivant, au freinage. Il s'est retrouvé dans les graviers. S'il a pu repartir, il a dû regagner les stands au ralenti sur un problème de boîte de vitesses coincée au sixième rapport.

Tom Dillmann a continué sa remontée en dépassant le leader du championnat Jolyon Palmer. Mitch Evans, sa proie suivante, a tenté de contenir l'Alsacien le plus longtemps possible. Au tour suivant, Tom Dillmann a fini par trouver l'ouverture, inspirant ses poursuivants. André Negrão a même profité de la bataille pour effacer deux pilotes en même temps. Jolyon Palmer est passé par les stands au dixième tour alors que les pilotes en pneus secs commençaient à améliorer significativement.

Tom Dillmann a choisi, comme MItch Evans et Arthur Pic, le tour suivant pour changer de type de gommes. Au fil des tours, leurs adversaires ont fini par en faire de même. Arthur Pic n'a pas réussi à convertir ce changement, puisqu'il a fini immobilisé à cheval sur la piste.

La voiture de sécurité est entrée en piste au tour suivant pour une intervention express. André Negrão a relancé la course en tête, avec des pneus pluie. Stoffel Vandoorne, en deuxième position, a conservé son dû devant Marco Sorensen. Alors que Felipe Nasr s'est taillé la route dans le peloton, Stefano Coletti a profité d'une erreur de Stoffel Vandoorne pour prendre la deuxième place. André Negrão est entré aux stands après un tour sous drapeau vert, laissant le Monégasque en tête.

Felipe Nasr est rapidement revenu sur l'ART Grand Prix du Belge, qui, petit à petit, s'est habitué aux conditions de piste et a su défendre avec brio sa position pendant quelques tours. Plus loin, Jolyon Palmer est remonté cinquième après avoir eu quelques moments d'égarement. Le Britannique a ensuite perdu à nouveau cette cinquième position au profit de Jon Lancaster.

Alors que Johnny Cecotto a dû rentrer aux stands pour abandonner à cinq minutes du but, Felipe Nasr et Stoffel Vandoorne ont continué de remonter sur Stefano Coletti. Le Monégasque a toutefois semblé avoir la course bien en main, avec plusieurs tours en course à la clé.

A l'arrivée, le pilote Racing Engineering a terminé la course en leader et avec le meilleur tour en course. Felipe Nasr et Stoffel Vandoorne l'ont accompagné sur le podium. Marco Sorensen a pris la quatrième place devant Jon Lancaster, Jolyon Palmer, Alexander Rossi et Adrian Quaife-Hobbs. Tom Dillmann et Rio Haryanto ont pour leur part bouclé le top dix.

Les pilotes de GP2 ne prennent pas de pause pour le moment : ils reviennent à la charge dès la semaine prochaine, sur le tracé du Hungaroring.

Prochain article FIA F2
GP2 - Evans vainqueur à Hockenheim

Article précédent

GP2 - Evans vainqueur à Hockenheim

Article suivant

Qui est Didier Perrin ?

Qui est Didier Perrin ?
Charger les commentaires