GP2 - Famille de pilotes, métier difficile !

Dans le monde impitoyable des formules de promotion, de nombreux pilotes luttent quotidiennement pour leur survie, tant sur la piste que dans les dures coulisses où se côtoient batailles pour le budget, pour un baquet, pour de l'exposition...

Dans le monde impitoyable des formules de promotion, de nombreux pilotes luttent quotidiennement pour leur survie, tant sur la piste que dans les dures coulisses où se côtoient batailles pour le budget, pour un baquet, pour de l'exposition médiatique, et ainsi de suite. Même s'ils sont seuls face à leurs volants, rares sont ceux qui ne peuvent compter sur le soutien de la famille, souvent le premier sponsor qu'ils ont eu pour débuter en kart ou en monoplace.

Premier rempart de protection des pilotes, la famille s'associe souvent au manager pour offrir au pilote un rôle primordial, celui de cordon de sécurité face à la pression médiatique grandissante dans ces catégories, mais aussi au "bal des flatteurs" qui ne remettront pas le pilote en cause quoi qu'il arrive. Ce rempart, les jeunes loups aspirant à la F1 peuvent s'appuyer dessus tant en course que lors des essais. Florilège d'anecdotes vues à Jerez où divers types de comportements ont pu être distingués dans le comportement des familles.

La première catégorie pourrait être celle de la famille cloitrée. Blottie dans les stands, celle-ci n'interfère que rarement dans les journées des pilotes, si ce n'est pour lui offrir une oreille durant un break, un café, afin de pouvoir se décompresser avant de reprendre le travail, toujours sous le regard d'un ou de plusieurs membres dans le box. Cette catégorie offre une légère variante impliquant un membre de la famille qui passe sa journée en salle de presse, reconnaissable à son regard vague sur le tableau du live timing et à son frémissement incessant du pied durant les séances.

La deuxième catégorie est celle de la famille bienveillante, où celle-ci surveille sans trop s'immiscer dans l'équipe. Plus impliquée que la cloîtrée, cette catégorie est reconnaissable aux membres de la famille qui se postent sur le toit du bâtiment des stands et se déplacent d'un bord à un autre pour garder un œil sur l'enfant prodige en piste, descendent au box lorsqu'il finit son relais, pour remonter s'il repart en piste. Parfois, la famille se poste en bord de piste pour suivre avec un peu plus de recul les relais depuis les tribunes. Autre signe distinctif qui découle de ces mouvements incessants : un fort taux d'usure des semelles. Il se murmure que le père d'Adrian Quaife-Hobbs aurait ravitaillé en chaussures pour cette raison à Jerez. Ce type de famille est toutefois moins intrusive que d'autres et reste globalement appréciée des équipes, la distinction avec la catégorie des voyeurs reposant sur la famille qui va négocier avec l'équipe d'installer une caméra embarquée et un capteur-transpondeur pour pouvoir suivre sur le bord de piste, à tout moment depuis une tablette, la position du fiston et ses chronos en temps réel. Néanmoins, les voyeurs sont battus par les familles spécialisées dans l'ingérence, la 4ème catégorie. Celles-ci s'appuient sur un vaste réseau de relations, voire même de hiérarchie, lorsqu'un membre se retrouve dans le haut de l'organigramme d'une structure, et n'hésitent pas à se mêler de tout pendant les tests. On y trouve dans l'histoire autant de réussites en formules de promotion grâce à la symbiose de tous les moyens autour d'un homme, que de résultats mitigés en F1, où l'environnement est plus propice à l'éclatement familial. Lewis, si tu nous lis. Dernière catégorie de la famille, la famille invisible. Celle qui ne peut pas ou ne veut pas se déplacer, soit par incompatibilité de passion, manque de moyens et de disponibilités, ou encore par l'envie de ne pas interférer dans la vie, ou le rêve, du protégé. Ce qui n'en reste pas moins une autre façon de le protéger. Toutefois, la recette parfaite ne semble pas avoir encore été trouvée, chaque personnalité des pilotes pouvant s'avérer très différente selon la psychologie et l'accompagnement de la famille. Et réciproquement. Un aspect humain trop peu abordé aujourd'hui encore.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Adrian Quaife-Hobbs
Type d'article Actualités