GP2 - Grosjean, ou la remontée fantastique monégasque

Exploit

Exploit. C’est là le seul synonyme de la prestation de Romain Grosjean à Monaco lors de la 3ème manche des GP2 Main Series. Parti 26ème sur la grille, il achève son week-end sur un podium et la reprise en main de la tête du championnat. Une leçon de pilotage et de détermination.

Jeudi matin, en essais libres, le pilote Dams domine la séance avec plus d’une seconde d’avance sur ses poursuivants. Malheureusement dans l’après-midi, il est pris au piège du trafic dans les rues monégasques, et toute tentative en qualification se trouve avortée.

"J’adore ce circuit mais il ne me l’a pas rendu ! Un cauchemar tant pour l’équipe que pour moi. Nous savions que nous avions toutes les cartes en main pour aller chercher la pôle, sauf celle de la chance. Chaque tour je suis tombé sur une queue de voitures avant la ligne droite de départ et je devais couper ma lancée. Nous avons vécu une séance très limite question sécurité car certains pilotes roulaient trop lentement sur la trajectoire. D’ailleurs j’ai même fini par m’accrocher avec mon équipier qui n’a pas compris les ordres radio de son ingénieur."

Vendredi, course longue de 42 tours. Leçon numéro 1 à Monaco : prendre un départ parfait, la condition sinéquanone pour espérer monter dans le classement tant les dépassements entre les rails sont hasardeux. Mission accomplie pour le pilote Gravity Sport Management qui sort 18ème du premier tour après avoir doublé 8 concurrents. Leçon numéro 2 : oser une stratégie décalée et agressive pour ne pas subir le bal des arrêts aux stands en étant englué dans le trafic.

A ce jeu, les risques pris par l’équipe Dams sont payants. Romain sait enchaîner les tours rapides alors que ses rivaux s’arrêtent pour changer leurs pneus. Leçon numéro 3 : garder une concentration maximale car la moindre erreur peut mettre un terme à la course prématurément.
Ainsi, avec cet ordre de marche suivi à la lettre, Romain décroche la 4ème position, glanant ainsi de gros points pour le championnat.

"Cette 4ème place a certainement été plus dure à aller chercher que ma victoire ici même en GP2 il y a deux ans ! Je pense avoir réalisé une course que personne n’attendait et c’est un moment de joie profonde après ce qu’il s’est passé en qualification. Je suis vidé, mais je pense que nous avons tiré le maximum de chaque seconde de course."

Samedi, selon le principe de la grille inversé, Romain s’élance 5ème de la course sprint. Un départ encore une fois idéal permet au pilote Dams de se placer 3ème dès la sortie du premier virage. Puis il part à la conquête du meilleur tour en course pour obtenir un point supplémentaire. Un point qui lui permet, avec ceux d’un podium justement acquis, de reprendre la tête du championnat !

"Je savais que si je voulais le podium il me fallait un bon départ. Ensuite, je ne voulais pas risquer de tout perdre en tentant un dépacement osé. Je me suis donc concentré sur l’obtention du meilleur temps et je suis très heureux car nous revenons de loin ! Je crois que ce week-end restera gravé dans ma mémoire et qu’il est des meilleurs pour le moral des troupes. Preuve que rien est perdu jusqu’à la tombée du drapeau à damier !"

Même dernier des qualifications, Romain Grosjean s’est donc acharné à marquer de son talent ce week-end monégasque, et il est fort à parier que le pilote franco-suisse sera déterminé à gagner lors du prochain rendez-vous à Valencia, en Espagne, les 25 et 26 juin.

[Communiqué de Com'on Racing]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités