GP2 - Interview exclusive de Jérôme d'Ambrosio

ToileF1

ToileF1.com est présent à Spa-Francorchamps à l’occasion du meeting de GP2 Series. L’occasion d’interviewer les pilotes de l’antichambre de la Formule 1 qui décrocheront peut-être un jour leur ticket pour la catégorie reine du sport automobile.

Le Belge Jérôme d'Ambrosio, qui court à domicile ce week-end au volant de sa DAMS à Spa-Francorchamps, est ainsi revenu sur sa saison auprès de ToileF1.com.

Son meeting à domicile ne lui a pas encore porté chance jusqu'à présent. Après un problème moteur en essais libres ce vendredi, il s'était élancé en pole position cet après-midi, menant la course longue jusqu'à cinq tours de l'arrivée avant d'abandonner suite à une casse moteur. Il s'élancera 19ème demain matin pour la course courte.

En début de saison, vous nous déclariez que le titre était votre objectif mais après sept meetings, vous n’êtes pas en mesure de le gagner. Que s’est-il passé ?

La saison a été difficile jusqu’à présent. Il y a eu l’épisode d’Hockenheim qui est arrivé où Romain [Grosjean] est venu afin de faire une sorte d’analyse de la situation. Par rapport à cela, nous avons rebondi et modifier notre façon de travailler. De mon côté, j’ai modifié mon approche et la situation semble s’améliorer. Mais il est vrai que faire quatre meetings sans inscrire aucun point, nous le payons cash. Maintenant, il faut bien finir la saison afin de me laisser le maximum de portes ouvertes en 2011.

Qu’en est-il de 2011 ? Visez-vous la Formule 1 ou une nouvelle année en GP2 Series ?

La F1 clairement. Pour le moment, il y a beaucoup de discussion avec Renault, mais je pense sincèrement qu’il sera difficile de rouler pour eux, même si cela me ferait beaucoup plaisir. Je ne m’occupe pas des discussions, c’est Eric Boullier [team principal de Renault] qui s’en charge.

Malgré une saison difficile, vous êtes parvenu à vous imposer pour la première fois en GP2 Series et pas sur n’importe quel circuit puisque vous l’avez fait à Monaco. Quel souvenir en gardez-vous ?

C’est vrai que Monaco, c’est un circuit particulier et j’avais déjà gagné là-bas en karting. Et gagner là-bas en GP2 Series, c’est vrai que c’est indescriptible. Il y a Spa-Francorchamps et Monaco en circuits particulièrement mythiques et gagner sur ces circuits, c’est quelque chose de particulier.

Après le dernier meeting de la saison à Abu Dhabi, des essais réservés pour les jeunes pilotes seront organisés sur le tracé de Yas Marina. Est-ce que Renault ou une autre équipe a déjà prévu de vous faire rouler ?

Pour l’instant, il n’y a rien de prévu. Il y a bien le poste de pilote d’essais mais il n’y a rien qui a été décidé et je pense que nous parlerons de cela après Monza.

Quelles sont vos objectifs pour Spa-Francorchamps ?

Je pense qu’il faut que je continue à avoir la même approche que j’ai eue en Hongrie et à Hockenheim. C’est-à-dire, ne pas se poser de questions et donner le maximum, ce qu’on fait toujours mais il ne faut absolument pas se poser de questions. C’est maximum attaque et le but est de garder la position jusqu’à l’arrivée. Maintenant, c’est à moi de ne pas commettre d’erreurs et de tirer 100 pour cent de ce que la voiture peut me donner.

Après Spa, il restera deux meetings. Quels seront vos objectifs et ceux de l’équipe ?

Pour les deux derniers meetings, il faudra que je sois devant et pour cela, il faut que je ne commette aucune erreur et que je travaille bien avec l’équipe. Pour l’instant, nous sommes sur le bon chemin. Donc maintenant, il faut que je continue comme cela. Si je fais la pole à Spa-Francorchamps, cela prouve notre travail. Avec un bon travail d’équipe et une bonne détermination, nous pouvons y arriver.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Jérôme d'Ambrosio
Équipes DAMS
Type d'article Actualités