WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
C
Rallye du Mexique
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
23 jours
Formule E
14 févr.
-
15 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
9 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
EL1 dans
5 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
29 jours
WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
SBK EL1 dans
10 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
24 jours
Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours

GP2 - L'avenir de Richelmi : Formule 1, voire endurance ou DTM

partages
commentaires
GP2 - L'avenir de Richelmi : Formule 1, voire endurance ou DTM
20 juin 2014 à 14:45

Dans les formules de promotion, tous les pilotes rêvent de Formule 1, et Stéphane Richelmi n'y fait pas exception

Dans les formules de promotion, tous les pilotes rêvent de Formule 1, et Stéphane Richelmi n'y fait pas exception. Le Monégasque dispute cette année sa troisième saison de GP2 et montre un niveau de performance convaincant.

Aussi, pour Richelmi, l'objectif est d'arriver en Formule 1 l'an prochain, même s'il n'exclut pas d'éventuels plans de secours. Une seule chose semble sûre : le pilote DAMS ne devrait pas rester en GP2, notamment à cause du prix d'une saison qui s'élève à près de deux millions d'euros.

"Je ne pense pas rester en GP2", a confié à ToileF1 le vainqueur de la dernière épreuve en date ; "on connaît toutes les problématiques des budgets, il n’y a pas de constructeurs derrière. Les sponsors apportent de l’argent, mais ce n’est pas infini. Pour l’instant, je me concentre sur cette année. Moi, ce que je veux, c’est rester en monoplace et donc aller en F1, mais il y a tout le monde qui veut ça".

"Sinon après, il y a d’autres trucs à côté, l’endurance est un super championnat, le DTM, tout ça. Le GP2, il ne faut pas s’y éterniser, parce que ça coûte de l’argent. Je vois comment se passent les courses : même si on fait quatre ou cinq saisons, pour tout mettre en ordre, ça tient tellement à peu de choses !" rappelle Richelmi, pour qui le début de saison n'a pas été un long fleuve tranquille.

Article suivant
GP2 - Mitch Evans, l'espoir de la Nouvelle-Zélande

Article précédent

GP2 - Mitch Evans, l'espoir de la Nouvelle-Zélande

Article suivant

GP2 - Cecotto en pole au Red Bull Ring

GP2 - Cecotto en pole au Red Bull Ring
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Pilotes Stéphane Richelmi
Équipes DAMS