GP2 - La finale pour Giedo van der Garde, le titre pour DAMS

Pour la dernière course de la saison 2012 en GP2 Series, le pilote néerlandais Giedo van der Garde (Caterham) s'est imposé pour la 2ème fois cette saison devant Marcus Ericsson (iSport) et Fabio Leimer (Racing Engineering)

Pour la dernière course de la saison 2012 en GP2 Series, le pilote néerlandais Giedo van der Garde (Caterham) s'est imposé pour la 2ème fois cette saison devant Marcus Ericsson (iSport) et Fabio Leimer (Racing Engineering).

Parti de la pole position, Giedo van der Garde n'a pas quitté la tête sur son chemin vers la victoire tandis que Marcus Ericsson est resté en position de dauphin au long des 21 tours de course. On ne peut pas en dire autant de Felipe Nasr (DAMS), parti sur la 2ème ligne, et auteur d'un départ plus que moyen qui lui fit perdre de nombreuses places, au profit de Luiz Razia (Arden), 3ème au 1er tour devant Fabio Leimer et Davide Valsecchi (DAMS), le champion sacré hier.

Après un début de course dynamité et explosif dans les rues singapouriennes, le Français Nathanaël Berthon (Racing Engineering), alors 7ème, doit passer aux stands à la fin du 2ème tour pour se refaire la moustache. Le Français accrochera la 15ème position à l'arrivée.

En dehors des luttes urbaines, les pilotes Venezuela GP Lazarus ont apporté une touche de tragicomique à cette finale. Ainsi, Sergio Canamasas devait effectuer un drive-through car l'un de ses mécaniciens est resté sur la grille après la sirène. La pénalité doit être servie dans les 3 tours, mais l'Espagnol ne s'arrête pas et reçoit alors le drapeau noir, synonyme de disqualification. En parallèle, son coéquipier René Binder part en travers dans le dernier virage et cale en plein milieu de la ligne de départ/arrivée.

L'incident entraine l'arrivée de la voiture de sécurité tandis que Bruno Michel, responsable de la série, vient en personne voir les hommes de Venezuela GP Lazarus sur le muret des stands pour savoir ce qu'il en est du cas Canamasas, toujours pas rentré malgré les indications sur les panneaux et à la radio ! Sergio Canamasas rentre aux stands au 14ème tour et indique à son équipe qu'il a un problème sur la voiture. Face à l'incrédulité de son équipe, il déclare ne rien avoir entendu à la radio et prend un savon de la part d'un membre du team lui disant qu'il devait regarder le pit-board. Surréaliste.

Retour à la course où les batailles sont nombreuses : Jolyon Palmer (iSport) tire dans le mur après un duel avec Johnny Cecotto (Addax), qui écopera d'un drive-through pour sa participation. Julian Leal (Trident) reçoit la même sanction pour avoir coupé un peu trop souvent tandis que derrière Stefano Coletti (Rapax), 8ème, un peloton se forme. Si le Monégasque parvient à s'échapper, c'est aux dépens de Felipe Nasr et Max Chilton qui s'étripent en tête du groupe.

Si en tête, Giedo van der Garde n'est pas inquiété par la venue du safety car, d'autres hommes sont en difficulté au restart et sombrent, à l'image de Max Chilton (Carlin), vainqueur hier, qui perd sa place dans le Top 10 face à Nigel Melker (Ocean), James Calado (Lotus) et Rio Haryanto (Carlin). Les derniers boucles ont aussi leur lot de surprises : Johnny Cecotto et James Calado entrent dans le top 10, mais hors des points, alors que le Vénézuélien a fait deux passages aux stands, et un contact entre Stéphane Richelmi et Rio Haryanto envoie le Monégasque en tête-à-queue.

Dans le dernier tour, Fabio Leimer trouve la faille sur Razia et s'invite sur le podium aux côtés de Giedo van der Garde et Marcus Ericsson. Ainsi, Luiz Razia et Davide Valsecchi finissent comme hier en 4ème et 5ème places, dans l'ordre inverse de la course 1. Esteban Gutiérrez (Lotus) prend la 6ème place, qui lui assure la 3ème position au championnat pilotes face à Chilton, van der Garde et Calado. Felipe Nasr franchit la ligne en 7ème place devant Stefano Coletti, dernier entrant dans les points et vainqueur du bonus du meilleur tour en course.

Le principal point d'intérêt de la course était la lutte au championnat équipes et avec deux voitures dans les points, DAMS remporte son premier titre équipe en GP2 Series puisque la structure de Jean-Paul Driot repasse devant Lotus GP, basée sur ART Grand Prix, dans la toute dernière course. De quoi espérer une nouvelle lutte franco-française chez les équipes en 2013 ? Affaire à suivre !

 GP2 - Singapour - Course 2
#
Pilote
Ecurie
Ecart
Points
01
 
  15
02 +1.719 12
03 +5.684 10
04 +7.393 8
05 +7.942 6
06 +8.562 4
07 +8.718 2
08 +15.394 1
09 +18.981  
10 +21.964  
11 +29.223  
12 +38.159  
13 +42.593  
14 +43.366  
15 +44.482  
16 +49.242  
17 +50.553  
18 +1:02.226  
19 +1:06.565  
20 +1:07.175  
21 +1:07.288  
22 + 2 tours  
NC    
NC    
DSQ    
NP    
 
Pole Position  
Meilleur Tour en Course 2

 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Johnny Cecotto , Giedo van der Garde , Stefano Coletti , Davide Valsecchi , Bruno Michel , Fabio Leimer , Luiz Razia , Max Chilton , Esteban Gutiérrez , Marcus Ericsson , Nathanaël Berthon , Stéphane Richelmi , Julian Leal , Jolyon Palmer , Rio Haryanto , Felipe Nasr , Nigel Melker , James Calado , Sergio Canamasas , Rene Binder
Équipes Carlin , ART Grand Prix , Racing Engineering , DAMS
Type d'article Actualités