GP2 - La GP2/11 pour se rapprocher des Formule 1

Cette semaine, le premier roulage de la GP2/11 a eu lieu à Magny-Cours et Didier Perrin, le directeur technique du GP2 Series, répond à quelques questions

Cette semaine, le premier roulage de la GP2/11 a eu lieu à Magny-Cours et Didier Perrin, le directeur technique du GP2 Series, répond à quelques questions.

Didier, en début de semaine, le premier shakedown de la GP2/11 a eu lieu à Magny-Cours. Comment s’est-il passé ?


"Vraiment bien. Cependant, il faut garder à l’esprit que c’était juste un shakedown. Le but de ces deux journées était de vérifier que la boîte de vitesses fonctionnait, que la voiture tournait dans la même direction que le volant, etc… Après avoir dit cela, nous sommes heureux parce que tout a fonctionné parfaitement. La voiture est prête pour la prochaine étape importante : le développement."

Parlez-nous du nouveau design; il est vraiment différent de la voiture précédente. Quel était l’objectif principal ?


"L'objectif était de dessiner une voiture aussi proche que possible d’une voiture de F1, pas seulement en termes de d’apparences, mais aussi en termes de comportement. L’aérodynamique est basée sur ce qu’il y a en F1 en ce moment. Donc, tout part de ce point et, par conséquent, nous avons dû concevoir un aileron arrière plus petit. Et puisque nous avons perdu beaucoup d'appuis avec l’aileron arrière, nous avons dû mettre les échappements au-dessus de la boîte de vitesses afin de rendre le diffuseur plus grand et retrouver un peu d’appuis que nous avons perdus avec cet aileron arrière plus petit. L’autre modification importante du package est l’aileron avant qui est maintenant semblable à ce que nous pouvons voir en F1 : il est très large. De toute évidence, cela aura un impact important sur la façon dont les équipes auront à le mettre en place sur leur monoplace."

Qu’attendez-vous en termes de performances ?


"Notre objectif n’est pas de trouver les meilleures performances de la voiture. Toutefois, cette nouvelle machine sera légèrement plus rapide que la précédente, c’est avéré. Comme d’habitude, nous allons travailler sur deux points clés et le premier sera les possibilités de dépassement. Nous voulons continuer à fournir un bon spectacle, ce qui est une de nos marques de fabrique. Le deuxième point important est le comportement de la voiture. La GP2/11 doit rester très difficile à conduire : les compétences de pilote seront mieux affichées de cette façon."

A quoi peuvent s’attendre les pilotes ?


"On peut s’attendre à être bien préparés pour la Formule 1 !"

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Type d'article Actualités