GP2 - Leimer a pâti de la sortie de la Safety Car

Le pilote Racing Engineering Fabio Leimer, qui visait la victoire à l’orée du week-end de Silverstone, nourrit aujourd’hui des regrets car il a joué de malchance

Le pilote Racing Engineering Fabio Leimer, qui visait la victoire à l’orée du week-end de Silverstone, nourrit aujourd’hui des regrets car il a joué de malchance.

A l’instar de James Calado à Valence, la course 1 de Fabio Leimer, de laquelle il s’était élancé en pole, a été gâchée lorsque la voiture de sécurité était déployée, en sachant que le Suisse n'avait pas marqué son arrêt. Ironie du sort : elle intervenait après l’immobilisation en piste de Calado. Mais Leimer ne blâme pas le Britannique :

“Tout se passait très bien jusqu’à ce que la voiture de sécurité entre en piste”, déplore le Suisse. “C’était très étrange, car la situation n’était pas réellement dangereuse et [James] Calado avait immobilisé sa monture à l’intérieur du premier virage, qui n’est pas vraiment une zone dangereuse. Pendant près de deux tours, les drapeaux jaunes étaient agités, et au moment où j’ai franchi l’entrée des stands, la voiture de sécurité était sollicitée. Je ne pouvais plus réagir à ce moment précis.”

“La décision est étrange car généralement, la voiture de sécurité sort au moment le plus propice. Si la situation était si dangereuse, pourquoi seuls des drapeaux jaunes ont été agités durant près de deux tours ? Les monoplaces sont localisables grâce au GPS et aux caméras (…). Il ne restait plus beaucoup de tours après son intervention, donc, bien que j’aie attaqué, je ne pouvais guère faire mieux”, conclut-il, évidemment déçu.

Durant la course sprint, une nouvelle fois la tâche de Leimer n’a pas été facilitée, et il aurait pu faire mieux qu’une 9ème place qui le fait quitter Silverstone sans y avoir inscrit d’unité.

“Mon départ était très bon en course 2 et j’ai gagné une bonne poignée de places”, relate-t-il. “Ensuite, malheureusement, j’ai eu un moment avec Haryanto où il a essayé de me dépasser à l’extérieur et j’ai évidemment fermé la porte. Il m’a heurté et cela m’a fait perdre le contrôle. J’ai perdu quelques places à ce moment-là, que j’ai essayé de récupérer durant les tours suivants. Mais à ce stade, j’avais attaqué si fort que mes pneus n’étaient plus aussi performants durant les derniers tours de course. Aujourd’hui, on aurait pu faire bien mieux étant donné que je me tenais derrière Gutierrez, qui a terminé 4ème.”

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Fabio Leimer , James Calado
Équipes Racing Engineering
Type d'article Actualités