GP2 - Lotus GP : revenir plus fort en 2013

Il serait aisé de prêter la défaite de Lotus GP à un aspect sur lequel l’équipe n’avait aucun contrôle, à savoir la petite forme de James Calado à Singapour, en proie à une intoxication alimentaire

Il serait aisé de prêter la défaite de Lotus GP à un aspect sur lequel l’équipe n’avait aucun contrôle, à savoir la petite forme de James Calado à Singapour, en proie à une intoxication alimentaire. Mais d’autres couacs çà et là durant la saison, ainsi que des adversaires talentueux, expliquent pourquoi DAMS a ravi le titre au nez et à la barbe de Lotus GP.

Sur le papier, les choses semblaient très prometteuses : Esteban Gutiérrez entamait sa deuxième saison, et l’apprentissage de 2011 pouvait s’éclipser en faveur d’une lutte pour le titre. Quant au débutant James Calado, qui s’était imposé lors de la première course sprint de l’année, en Malaisie, les prestations convaincantes du Britannique au fil de la saison avaient le mérite d’enthousiasmer, et d'estimer qu’il pouvait lui aussi lutter pour le titre.

La lutte interne entre les deux pilotes a vu l’un et l’autre se devancer pendant plusieurs phases de la saison. Au final, c’est à Singapour que cela s’est décanté, Calado concédant sa 3ème place à Gutiérrez et chutant de deux rangs, demeurant meilleur débutant de la saison devant le pilote DAMS, Felipe Nasr.

Pour les deux hommes, le week-end avait bien commencé en essais, avec le meilleur temps de Gutiérrez et la 4ème place de Calado sur piste mouillée. En qualifications, le Mexicain se classait 3ème tandis que le Britannique ne pouvait réaliser sa dernière tentative et partait 15ème, avant de découvrir que les ennuis ne faisaient que commencer. Lors du reste du week-end, Gutiérrez apportait de l’espoir à l’équipe en s’imposant, tandis que Calado devait mettre pied à terre, ne pouvant plus continuer dans de telles conditions et malgré de belles passes d’armes. Incertain pour la course sprint, le Britannique réalisait finalement une remontée jusqu’à la 10ème place après être parti en fond de grille - insuffisant néanmoins. Quant au champion 2010 de GP3 Series, celui-ci ne trouvait pas l’ouverture sur Davide Valsecchi, et avec les points de Felipe Nasr, il devenait impossible de briguer le championnat des équipes. Frédéric Vasseur apporte une synthèse à la saison 2012 de Lotus GP qui peut se révéler décevante, mais dont les aspects positifs sont vecteurs de motivation pour 2013 : “Lotus GP rate le titre mais il s'en est fallu de peu. La déception de James est partagée. Vu son pilotage inspiré et sa capacité à dépasser, l’histoire aurait été différente sans son intoxication alimentaire. Esteban a fait l'un de ses plus beaux week-ends de course et la victoire était certainement à sa portée mais pour diverses raisons il n'a pas pu s'en emparer”, se désole-t-il. “Il est toujours important de finir la saison sur une bonne note et Lotus GP peut être fière de ce qu'elle a accompli à Singapour ainsi que sur l'ensemble de la saison”, martèle-t-il. “Il faudra tirer les leçons de certains week-ends qui nous ont coûté cher pour préparer l'année prochaine où notre objectif sera de réinscrire notre nom au palmarès des GP2 Séries.”

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Davide Valsecchi , Frederic Vasseur , Esteban Gutiérrez , Felipe Nasr , James Calado
Équipes DAMS
Type d'article Actualités