GP2 - Lotus GP veut "tirer les leçons pour l’avenir"

Le week-end de Lotus GP aura été mouvementé, l’équipe française flirtant avec les hauts et les bas sur le circuit de Silverstone

Le week-end de Lotus GP aura été mouvementé, l’équipe française flirtant avec les hauts et les bas sur le circuit de Silverstone.

Les qualifications étaient pourtant prometteuses, avec les 5ème et 6ème meilleurs temps d’Esteban Gutierrez et de James Calado. Le premier s’est ensuite dirigé vers la victoire, tandis que le second abandonnait sur un problème électrique. Durant la course 2, les pilotes ont assuré le spectacle et une belle remontée. Malheureusement, étant impliqué dans des accrochages, ils ont écopé de pénalités pour la prochaine manche.

Esteban Gutierrez repart avec une 4ème place en course 2, et le gain du meilleur tour en course le samedi lui permet d’engranger deux points supplémentaires. En revenant sur son week-end, il demeure satisfait dans l’ensemble :

“Cette seconde victoire, deux semaines après celle de Valencia, est très spéciale à cause des conditions dans lesquelles elle a été obtenue”, résume-t-il. “Nous avons effectué notre pit stop très tôt et c’était la clef de la victoire car j’ai gagné quelques places et lorsque la course a de nouveau été neutralisée, nous savions que le leader, Fabio Leimer, n’avait pas encore fait son pit stop obligatoire.”

“On était proche de monter sur le podium le lendemain, je me suis battu bec et ongles mais la conclusion n’est pas aussi bonne qu’on pouvait l’espérer. Dans le dernier tour, j’ai tenté de dépasser Johnny Cecotto à l’extérieur de Stowe mais il ne m’a pas laissé de place et j’ai dû aller bien au-delà du vibreur. En revenant en piste, mes pneus étaient sales et glissant et j’ai légèrement perdu le contrôle de l’auto, j’ai touché Cecotto. La 4ème place est une belle récompense pour l’équipe et je suis content de quitter Silverstone en étant 3ème au championnat.”

James Calado essuie une nouvelle déception, après un week-end à Valence dans lequel il était dominateur mais n’a jamais été en mesure de concrétiser.

“[En qualifications,] j’étais 3ème avant les drapeaux rouges mais après eux je n’ai pas pu améliorer mon temps. La 6ème place n’était pas trop mauvaise, surtout dans des conditions difficiles où la qualification compte moins que sur d’autres circuits. J’étais à l’aise en 5ème position, je me battais avec Esteban qui a remporté la course ce qui donne une idée de ce que l’on aurait pu faire. Mais un problème technique a provoqué le dysfonctionnement de la boîte de vitesses”, conclut-il.

La déception du Britannique est toujours palpable : “La conclusion de la première couse était douloureuse après notre opportunité manquée à Valencia où une victoire nous tendait les bras”, déplore-t-il. “Je suis sûr que j’aurais fini sur le podium sans cet incident. Dimanche, une course difficile m’attendait en partant depuis la dernière ligne mais je me suis bien amusé, j’ai dépassé beaucoup de concurrents et je n’étais pas loin de pouvoir marquer un point avant de chuter au classement dans les derniers kilomètres.”

Malgré ces déceptions, Frédéric Vasseur a des raisons de se réjouir : les points récoltés permettent à Lotus GP de mener le championnat des équipes.

“C’est notre troisième victoire de la saison, la deuxième d’affilée dans une course ‘Feature’ et c’est une immense satisfaction”, se réjouit-il. “Elle est malheureusement entachée par le problème technique qu’a rencontré James et qui l’a probablement privé d’un cinquième podium ce qui aurait été un résultat remarquable pour un débutant. Esteban et James ont été très rapides et ont globalement bien géré les événements malgré des conditions stressantes. Nous devons accepter les pénalités et en tirer les leçons pour l’avenir.”

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Johnny Cecotto , Frederic Vasseur , Fabio Leimer , Esteban Gutiérrez , James Calado
Type d'article Actualités