GP2 - Palmer sauve son week-end italien

Samedi, Jolyon Palmer a su reprendre son destin en main : parti dernier, il a pu remonter huitième et décrocher la pole sur grille inversée

Samedi, Jolyon Palmer a su reprendre son destin en main : parti dernier, il a pu remonter huitième et décrocher la pole sur grille inversée. En revanche, avant le départ, les discussions radio du pilote DAMS ont permis de déceler une inquiétude sur la procédure de départ et une envie d'être conservateur. Marco Sorensen, Felipe Nasr et André Negrão étaient derrière lui sur la grille. Pour autant, Jolyon Palmer a bien géré cette inquiétude pour s'imposer et résister à un Stefano Coletti flamboyant.

A l'extinction des feux, le leader du championnat a toutefois pu conserver l'avantage devant Marco Sorensen. Felipe Nasr a perdu de nombreuses positins, permettant à Stéphane Richelmi de prendre le troisième rang. Le Monégasque a pris la deuxième place après une erreur de Marco Sorensen à la chicane. Ce n'était qu'un moindre mal face aux accidents dans le dernier secteur, impliquant notamment Pierre Gasly et Artem Markelov ainsi que Johnny Cecotto et Nathanaël Berthon. Julian Leal est revenu aux stands avec un pneu déchiqueté, tandis que Stoffel Vandoorne était tombé en fond de classement après avoir frôlé le calage.

L'incident a débuté avec un passage de Sergio Canamasas dans l'herbe avant de revenir sans regarder et toucher une Rapax. Ensuite, Johnny Cecotto a perdu le contrôle et heurté Nathanaël Berthon. Simultanément, dans une manoeuvre distincte, Pierre Gasly s'est retrouvé harponné et Artem Markelov a fait de même. Les commissaires enquêtaient sur cette affaire et sur Sergio Canamasas, qui se préparait à être entendu après la course. Nathanaël Berthon a pu continuer la course, au contraire de Johnny Cecotto, Pierre Gasly et Artem Markelov. Le Français n'a toutefois pas rallié l'arrivée et a dû abandonner en toute fin d'épreuve, immobilisé dans l'herbe.

Sous le régime de la voiture de sécurité, alors que Sergio Campana a regagné les stands pour abandonner, DAMS contrôlaitla course devant Marco Sorensen. André Negrão, quatrième, devançait Mitch Evans, Stefano Coletti, Arthur Pic, Felipe Nasr et Sergio Canamasas.

A seize tours du but, la voiture de sécurité s'est effacée et Stefano Coletti a gagné deux positions en quelques mètres pour grimper au quatrième rang. Le pilote Racing Engineering a réalisé le meilleur tour de la course puis dépassé Marco Sorensen dans la foulée.

Jon Lancaster et Arthur Pic se sont battus pour la septième place, avant de voir le Français utiliser les gendarmes allongés et perdre deux positions. Jon Lancaster et Arthur Pic se sont notamment battus sur la ligne de départ-arrivée, hors des limites de la piste. Le Britannique, qui avait réussi à passer le Français là-bas, a fini par attirer l'attention des commissaires pour cette manoeuvre.

Dans le même temps, René Binder s'est retrouvé en tête-à-queue, immobilisé après une rencontre avec Sergio Canamasas. Dans une meilleure position, Stefano Coletti a subtilisé la deuxième place à Stéphane Richelmi, tandis que son coéquipier Raffaele Marciello est passé par les stands avant de regagner le peloton avec un écart conséquent.

Avec plusieurs enquêtes sur son dos, Sergio Canamasas a fini par décrocher un drapeau noir. Au contraire de Singapour, il a cette fois-ci regagné les stands sans histoire. L'histoire, c'était Stefano Coletti qui voulait l'écrire en revenant tout près du leader Jolyon Palmer avec six tours à parcourir. Mitch Evans, derrière le cinquième homme André Negrão, ne le lâchait pas d'une semelle dans le même temps. Le Néo-Zélandais a tenté de dépasser le Brésilien, mais mal lui en a pris puisqu'il a endommagé sa suspension et a dû abandonner.

Stefano Coletti n'a finalement pas cherché à tenter le diable face à Jolyon Palmer, qui s'est imposé devant le duo de pilotes monégasques Coletti-Richelmi. Marco Sorensen a terminé la course au quatrième rang devant André Negrão, Jon Lancaster, Felipe Nasr et Arthur Pic. Au fond du top dix, Adrian Quaife-Hobbs et Daniël de Jong ont pris les deux dernières places disponibles.

Le prochain rendez-vous des pilotes de GP2 est pris en Russie, à Sotchi, le week-end du 12 octobre. A noter que Pierre Gasly a écopé de cinq places de pénalité pour cette manche suite à l'altercation avec Artem Markelov. Le résultat de la course a lui aussi évolué : Jon Lancaster a vu son temps de course allongé de vingt secondes pour chuter au seizième rang. Felipe Nasr, Arthur Pic et Adrian Quaife-Hobbs se partagent désormais les dernières places des points.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Johnny Cecotto , Stefano Coletti , Adrian Quaife-Hobbs , Jon Lancaster , Nathanaël Berthon , Stéphane Richelmi , Sergio Campana , Marco Sørensen , Julian Leal , Jolyon Palmer , Felipe Nasr , Sergio Canamasas , André Negrao , Arthur Pic , Mitch Evans , Raffaele Marciello , Rene Binder , Stoffel Vandoorne , Pierre Gasly , Artem Markelov
Équipes Racing Engineering , DAMS
Type d'article Actualités