GP2 - Pourquoi Arthur Pic a choisi Campos

Au mois de septembre dernier, Arthur Pic s'était confié à nous au sujet de son avenir, dévoilant une probable arrivée en GP2 ainsi que ses espoirs de rejoindre une équipe française ou anglaise

Au mois de septembre dernier, Arthur Pic s'était confié à nous au sujet de son avenir, dévoilant une probable arrivée en GP2 ainsi que ses espoirs de rejoindre une équipe française ou anglaise.

C'est finalement vers Campos que le choix de Pic s'est porté : l'équipe espagnole a couru en GP2 pendant les quatre premières années d'existence du championnat, remportant notamment le titre par équipes en 2008 avec Lucas di Grassi et Vitaly Petrov. Son fondateur éponyme, Adrián Campos, a ensuite vendu l'équipe à l'homme d'affaires espagnol Alejandro Agag... qui l'a rendue à son compatriote à l'aube de la saison 2014.

Était-ce le bon moment, pour Pic, pour passer en GP2, et pour quelle raison a-t-il choisi Campos ?

"Pour moi, c'était le bon moment", confirme-t-il en exclusivité pour ToileF1. "J'ai fait trois ans de 3.5. C'est sûr que la troisième année, en termes de résultats, n'était pas la meilleure. Après, j'ai beaucoup appris. Je suis parti cette année en GP2 avec Campos, qui est une nouvelle écurie sans être une nouvelle écurie parce qu'il y a beaucoup de personnes qui viennent de chez Addax et qui ont beaucoup d'expérience. Pour moi, c'était important vu que je changeais d'écurie et que je savais que le GP2 était assez compliqué vu qu'on ne roule pas beaucoup ; c'était important que je continue ma carrière GP2 avec au moins quelqu'un que je connaisse".

"L'avantage, c'est qu'il y avait mon ingénieur qui était chez AV [Formula, en FR3.5] qui est aussi, cette année, mon ingénieur chez Campos, et que je connais déjà bien", poursuit le Français. "Il sait comment j'aime la voiture, et ça a un peu facilité l'adaptation en GP2. Je voulais vraiment le suivre. J'ai eu deux ou trois opportunités, on a discuté avec Arden cet hiver, avec ART, avec DAMS, avec Campos et ça s'est fait avec Campos, et je suis plutôt content du choix".

Au sein de l'équipe espagnole, Pic a retrouvé un autre pilote qui découvre le GP2 cette saison en la personne de Kimiya Sato. À vingt-quatre ans, le Japonais arrive dans l'antichambre de la Formule 1 en provenance d'AutoGP, discipline dans laquelle il a fini vice-champion l'an dernier. À quel point est-ce un désavantage de former un duo complètement néophyte, dans une compétition où l'expérience compte énormément ?

"C'est sûr qu'on est deux pilotes rookies et ce n'est jamais facile dans une catégorie comme ça de se retrouver à deux rookies", souligne Pic. "Je pense que moi comme Kimi, on aurait bien aimé avoir un pilote expérimenté à côté, mais on s'entraîne, on essaie d'avancer tous les deux et pour l'instant, ça se passe bien".

"Les principaux désavantages, c'est qu'aucun de nous ne connaît la GP2, et qu'il y a très peu de roulage. Du coup, quand on arrive sur un circuit, c'est vrai qu'on aurait bien aimé avoir une référence d'un pilote qui est en troisième année ou en quatrième année, parce qu'on sait que le pilote va se caler très vite et donc nous, on a juste à regarder quelles sont les différences pendant les essais libres et on peut vite s'adapter en qualifs. Là, tous les deux on débute, donc c'est sûr qu'on a chacun nos points forts, nos points faibles. On essaie à chaque fois de prendre le meilleur de l'autre en gardant ce que nous, on fait de mieux. C'est sûr que des fois, ça nous rend la tâche un peu plus compliquée, sur certains circuits comme Monaco, par exemple, qui est vraiment atypique", conclut-il.

Cela n'empêche pas Pic de signer de bons résultats pour autant : le natif de Montélimar s'est classé dans le top 6 de cinq des six premières courses, y compris à Monaco où grâce à une 6e et une 5e place, il a engrangé 14 points qui renforcent sa 5e place au championnat.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Lucas Di Grassi , Adrian Campos , Vitaly Petrov , Kimiya Sato , Arthur Pic
Équipes DAMS
Type d'article Actualités