GP2 - Première expérience sous la pluie pour Berthon

Le Français Nathanaël Berthon a couru son premier meeting GP2 sous la pluie sur le circuit de Silverstone

Le Français Nathanaël Berthon a couru son premier meeting GP2 sous la pluie sur le circuit de Silverstone. Même si l’expérience a été difficile, elle reste formatrice pour l’avenir car Berthon y a engrangé de l’expérience.

“Au départ [de la première course], la visibilité était nulle, les conditions vraiment mauvaises. Les premiers tours étaient cauchemardesques étant donné qu’on n’y voyait rien. J’ai rencontré beaucoup de sous-virage tout au long de la course et ai eu l’impression qu’aujourd’hui, je ne pouvais pas attaquer comme à l’accoutumée. Après l’arrêt au stand, le maniement de la voiture s’était quelque peu amélioré, mais [lors de cette course], je n’étais pas dans le rythme pour me battre pour grimper dans la hiérarchie”, admet le Français.

Les soucis continuaient lors de la deuxième course, en raison de la dégradation des pneumatiques qui a surpris le pilote Racing Engineering.

“C’était étrange, car [dimanche], c’était la première fois que mes pneus avant se sont dégradés de la sorte. Aussi, en chaussant des pneus neufs, après un temps le problème s’est présenté à nouveau. J’en ai discuté avec les ingénieurs et ils m’ont dit que les pneus faisaient du graining. Je ne sais pas si j’ai fait quelque chose qui ne convenait pas, si cela venait des réglages ou une combinaison de ces facteurs, mais nous étudierons cela. Il s’agit d’une mauvaise expérience pour moi car jusqu’alors, mes courses étaient très bonnes. Mais il reste encore quelques courses à venir et je suis sûr que je ferai mieux”, analyse-t-il.

Le directeur sportif de Racing Engineering, Thomas Couyotopoulo, confirme que son équipe aurait pu mieux figurer : “Les résultats de ce samedi ont été décevants pour nos deux pilotes [samedi]”, concède-t-il. “Nous avions pu apporter à Fabio une monoplace très bonne ce week-end, et il a réalisé du très bon travail jusqu’ici. (…) Malheureusement, un facteur extérieur a provoqué la sortie de la voiture de la sécurité, ce qui a ruiné notre course. (…) Nous espérions un meilleur résultat de Nathanaël, mais c’était difficile pour lui de se battre au milieu du peloton dans ce qui se révélait être sa première course GP2 sous la pluie. Cependant, nous travaillerons à l’amélioration de sa voiture pour l’aider à bien faire dans ces conditions.”

“La course sprint a été assez difficile étant donné que nos pilotes partaient loin, puis les conditions météorologiques incertaines étaient également menaçantes. (…) Nathanaël a perdu des places au départ et a connu des difficultés avec ses pneus avant durant la première partie de la course. Il nous a appelés à la radio pour un changement de pneumatique, et lorsqu’il a regagné la piste en queue de peloton, il s’est vite révélé capable de revenir sur ses adversaires et a dépassé plusieurs monoplaces grâce à un rythme de course très rapide pour terminer 14ème. Dans l’ensemble, le week-end a été décevant compte tenu de notre potentiel”, résume-t-il.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Nathanaël Berthon
Équipes Racing Engineering
Type d'article Actualités