GP2 - Une saison qui laisse un goût amer à ORT

Les dernières courses des GP2 Séries ont eu lieu ce week-end sur le légendaire autodrome italien de Monza, mais n'ont pas apporté un résultat historique à Ocean Racing Technology qui espérait une place sur le podium

Les dernières courses des GP2 Séries ont eu lieu ce week-end sur le légendaire autodrome italien de Monza, mais n'ont pas apporté un résultat historique à Ocean Racing Technology qui espérait une place sur le podium. Johnny Cecotto Jr a terminé la première course à la 17ème place et la seconde à la 15ème, tandis que son coéquipier Brendon Hartley a pris respectivement les 22ème et 20ème positions.

Depuis un plusieurs courses, l'équipe portugaise des GP2 Séries a démontré qu'elle pouvait enregistre des performances excellentes mais les résultats de Monza ne reflètent malheureusement pas son potentiel. Pour ces deux dernières courses de l'année, Johnny Cecotto Jr et Brendon Hartley visaient le podium. Mais ce week-end s'est avéré plus difficile que prévu.

Dans la première course, tout se présentait bien pour le pilote vénézuélien qui s'était élancé depuis la 22ème place de la grille et qui pointait à la 10ème à mi-course, avec une chance réelle de se hisser dans les points. « Mais, malheureusement, dans l'allée des stands lors de mon changement de pneus, le régime moteur est descendu trop bas et j'ai perdu beaucoup de temps et donc de places. J'ai fini 17ème. Ce n'est pas ainsi que je m'attendais à finir la saison, » a déclaré Cecotto, qui a pris la 15ème place de la seconde course.

Après des qualifications turbulentes où plusieurs drapeaux jaunes ont compromis ses prestations, Brendon Hartley était 17ème sur la grille de départ de la première course. Comme souvent à Monza, le freinage de la première chicane réservait quelques mauvaises surprises et Brendon en a fait les frais en s'extirpant du premier virage avec une crevaison et un aileron endommagé. "Outre le fait que j'ai perdu beaucoup de temps, j'ai dû rentrer aux stands pour changer l'aile et le pneu et j'en suis ressorti un tour derrière tout le monde. Cela a évidemment conditionné ma course, mais j'ai vu l'arrivée et c'était important," explique le Néo-zélandais. "Dans la deuxième course, je suis parti depuis l'arrière du peloton et mon moteur s'est étouffé et je n'ai démarré que 70 secondes après tout le monde. J'ai ensuite été constamment le troisième pilote le plus rapide en piste, mais je ne pouvais pas espérer obtenir un bon résultat. Ce week-end fut une déception surtout au vu de notre compétitivité. J'aurais aimé offrir un bon résultat à Ocean, mais cela ne s'est malheureusement pas produit. Quoi qu'il en soit, je tiens à remercier le professionnalisme de toute l'équipe qui m'a donné l'opportunité de courir ces deux derniers week-ends de course."

Ocean Racing Technology a ainsi mis un terme à sa 3ème saison de GP2 Séries. "Ce fut une année avec des hauts et des bas. Cette saison nous laisse un goût amer parce que les voitures se sont avérées compétitives pendant toute l'année, mais pour des raisons diverses, cela ne s'est pas toujours concrétisé par les résultats qui étaient à notre portée et qui auraient été mérités. Nous devons maintenant nous concentrer sur la saison prochaine," ont expliqué José Guedes et Tiago Monteiro, les responsables de l'équipe portugaise.

[Communiqué d'Ocean Racing Technology]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Tiago Monteiro , Johnny Cecotto , Brendon Hartley
Type d'article Actualités