GP2 - Vandoorne : "La performance a toujours été là"

À l'occasion du meeting monégasque de GP2 Series, ToileF1 a rencontré Stoffel Vandoorne, grand espoir de la Belgique et de McLaren

À l'occasion du meeting monégasque de GP2 Series, ToileF1 a rencontré Stoffel Vandoorne, grand espoir de la Belgique et de McLaren. L'occasion d'évoquer avec lui sa saison de premier choix en Formule Renault 3.5, lors de laquelle il s'est classé vice-champion derrière Kevin Magnussen, et ses débuts tonitruants en GP2 : après Heikki Kovalainen, Alvaro Parente et Charles Pic, Vandoorne est seulement le quatrième pilote à s'être imposé pour sa première course dans la discipline...

Concernant d'abord votre saison 2013, êtes-vous déçu de ne pas avoir eu le titre, ou êtes-vous satisfait, compte tenu du fait que vous étiez débutant ?

J'étais satisfait quand même, c'était ma première saison en 3.5. Après, j'étais un peu déçu aussi : on était capables de se battre pour le titre. Cela reste quand même une très bonne première saison en 3.5.

Cette année, en GP2, vous avez connu des débuts plutôt bons puisque vous avez gagné dès votre première course, alors qu'on sait que le GP2 est très dur pour les rookies, mais après, vous avez connu quelques courses plus difficiles...

Cela a très bien commencé à Bahreïn, mais après, on a eu quelques soucis à chaque fois. Ce qui est sûr, c'est que la performance a toujours été là. On n'a peut-être pas toujours été les plus rapides, mais on était toujours là pour se battre pour le top 5 et pour le podium. Après, à cause des circonstances, les résultats ne se sont pas faits.

Votre intégration chez ART s'est-elle bien passée ? A-t-elle été facilitée par le fait que vous parlez bien français ?

C'est sûr, parler français, ça aide. Après, je savais depuis longtemps que j'allais rouler chez ART, donc j'ai commencé tôt la préparation avec eux et ça se passe bien.

Avoir un coéquipier comme Takuya [Izawa] qui est inexpérimenté et rencontre peut-être plus de difficultés, est-ce un désavantage ?

On va dire que c'est toujours mieux d'avoir un coéquipier qui peut vraiment pousser les limites et qui est aussi rapide que toi, comme ça on peut pousser les limites tous les deux. C'est sûr qu'on est tous les deux rookies en GP2. En tout cas, ce n'est pas facile.

Votre objectif pour cette saison est-il le titre ?

C'est le titre, oui, après il faut voir comment se déroule la saison. On a déjà vu beaucoup de choses en GP2. C'est sûr que maintenant, je ne suis pas vraiment dans la meilleure position. On l'a vu dans le passé, tout se passer, la saison est encore longue. Si on peut changer des choses et si on peut commencer à gagner des courses, là ça peut aller très vite.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Heikki Kovalainen , Alvaro Parente , Charles Pic , Kevin Magnussen , Stoffel Vandoorne
Type d'article Actualités