GP2 - Victoire surprise pour Cecotto à Barcelone

A l'extinction des feux, plusieursont calé sur la grille dont le poleman Stéphane Richelmi

GP2 - Victoire surprise pour Cecotto à Barcelone
Charger le lecteur audio

A l'extinction des feux, plusieursont calé sur la grille dont le poleman Stéphane Richelmi. Facu Regalia et les deux ART Grand Prix de Stoffel Vandoorne et Takuya Izawa. Tous ont été rapatriés aux stands et, mis à part Facu Regalia, en ont profité pour chausser des pneus durs.

Au départ effectif, les esprits agités ont refait surface en piste. Stefano Coletti a pris la tête, mais il s'est rabattu trop tôt avant de partir en tête-à-queue. Le Monégasque a indiqué avoir un problème avant de rentrer aux stands suite à une crevaison, tandis que son coéquipier Raffaele Marciello s'est accroché avec Daniel Abt, Facu Regalia étant également impliqué. Les deux pilotes ont abandonné. Au terme du premier tour, la voiture de sécurité a dû entrer en piste. Mitch Evans, alors quatrième, en a profité pour passer aux stands.

Jolyon Palmer a conservé la tête malgré cette cacophonie devant Felipe Nasr, Julian Leal, Rio Haryanto et Alexander Rossi. A ce stade, Tom Dillmann se trouvait dixième devant son compatriote Arthur Pic. Au quatrième tour, les pilotes ont repris leur rythme soutenu à l'exception de Nathanaël Berthon, revenu aux stands à cet instant pour abandonner sur un problème mécanique. Après un tour supplémentaire sous drapeau vert, Johnny Cecotto a pris la cinquième place au détriment d'Alexander Rossi.

Les deux leaders se sont arrêtés après six tours de course, imités au tour suivant par Julian Leal. Dans le top dix, Tom Dillmann s'est ensuite attelé à remonter dans la hiérarchie alors que les arrêts aux stands ont continué d'intervenir. Kimiya Sato a ensuite reçu une pénalité pour excès de vitesses dans la voie des stands.

Alexander Rossi s'est immobilisé hors-piste après la mi-course sur un problème moteur. Dans le même temps, le capot moteur de Tom Dillmann, qui court chez Arden International en remplacement d'André Negrão, blessé au dos, semblait se détacher. Le Français a pourtant continué à rouler sans changer son rythme, avant de recevoir un drapeau noir et orange et de se rendre aux stands dans la foulée, après 25 tours. Tom Dillmann a perdu beaucoup de temps lors de cet arrêt, qui l'a fait revenir en piste entre Adrian Quaife-Hobbs et Stefano Coletti.

A moins de dix tours du but, Johnny Cecotto est passé par les stands pour ressortir entre Jolyon Palmer et Felipe Nasr. Daniël de Jong a ensuite perdu l'un de ses pneus après son arrêt, ce qui l'a exposé à une pénalité sur la grille de départ de la deuxième course, prévue dimanche à 10h35.

Johnny Cecotto a profité de ses pneus frais pour dépasser sans difficulté le leader de la course Jolyon Palmer. Par la suite, Felipe Nasr est revenu derrière la DAMS pour tenter un dépassement dans le dernier tour. Le Brésilien n'y est pas parvenu et a dû se contenter de la troisième marche du podium.

Julian Leal s'est classé quatrième devant Rio Haryanto, Arthur Pic et René Binder. Ce dernier a reçu une pénalité pour avoir ignoré les drapeaux jaunes, ce qui prive Tio Ellinas de la pole sur grille inversée. Tom Dillmann en profite donc et partira en tête dimanche, tandis qu'Adrian Quaife-Hobbs est grimpé au neuvième rang, le Britannique étant arrivé dixième au drapeau à damier.

Stefano Coletti et Conor Daly ont eux aussi reçu 20 secondes de pénalité, à l'instar de René Binder.

partages
commentaires

GP2 - Palmer déjà devant en essais

GP2 - Premier succès de Felipe Nasr