Guide 2017 - Le plateau Formule 2 passé au crible

Le GP2 Series entre dans une nouvelle ère en 2017, devenant officiellement le championnat Formule 2 de la FIA... même si à part ça, rien n'a vraiment changé !

La Dallara GP2/11 va d'ailleurs aborder sa septième et dernière saison de compétition dans ce championnat avec ses 612 ch pour 688 kg (pilote compris), avant le passage à une nouvelle monoplace dotée d'un moteur turbo pour 2018. Contrairement à la Formule 1, la Formule 2 conserve ses pneus étroits à dégradation rapide.

Le calendrier est très similaire à celui de la saison passée, même si l'annulation du Grand Prix d'Allemagne contraint la F2 (et le GP3) s'écarter de la F1 le temps d'un meeting, à Jerez de la Frontera, où sera également présent l'Euroformula Open.

Calendrier de la saison 2017 de Formule 2

DatesCircuit
14-16 avril  Bahreïn
12-14 mai  Barcelone
25-27 mai  Monaco
23-25 juin  Bakou
7-9 juillet  Red Bull Ring
14-16 juillet  Silverstone
28-30 juillet  Hungaroring
25-27 août  Spa
1er-3 septembre  Monza
6-8 octobre  Jerez
24-26 novembre  Abu Dhabi

Quant au plateau de pilotes, l'heure est venue de le passer au crible pour vous donner un avant-goût de ce qui vous attend en 2017 !

Note : le nombre d'étoiles affiché pour les pilotes, de 1 à 4, correspond à la cote que nous leur donnons pour la saison à venir selon différents facteurs. Il n'est pas (uniquement) représentatif du talent pur des pilotes.

Prema Racing

Prema Racing
1/31

Dominatrice en F3 Europe, l'écurie Prema a débarqué en GP2 Series sans complexe l'an dernier. Le recrutement de Guillaume Capietto, directeur technique d'ART, avait donné le ton. Au final, Prema s'est rapidement imposé aux avant-postes, le début de saison chaotique tournant à la lutte pour le titre entre ses pilotes Pierre Gasly et Antonio Giovinazzi. Cette saison, l'équipe se transforme presque en junior team Ferrari en alignant deux poulains du cheval cabré. Deux rookies, d'ailleurs, mais on a vu avec Giovinazzi que ce n'était pas un obstacle à des espoirs de sacre...

Charles Leclerc - 19 ans

Charles Leclerc - 19 ans
2/31

Le palmarès de Charles Leclerc parle pour lui. Vice-Champion de FR2.0 Alps dès sa première saison en monoplace, quatrième de F3 Europe (et meilleur rookie), puis Champion de GP3 lors d'une campagne 2016 particulièrement aboutie et menée de main de maître. Rapide en toutes circonstances, Leclerc a gagné quand l'occasion se présentait et a marqué de gros points lorsque c'était nécessaire. Le jeune pilote Ferrari brillera en Formule 2 et sera candidat au titre, sans le moindre doute. Quant à la Formule 1, la question n'est pas de savoir s'il y courra un jour, mais quand ?

Antonio Fuoco - 20 ans

Antonio Fuoco - 20 ans
3/31

Antonio Fuoco va aussi faire ses débuts en Formule 2. L'Italien sort de sa deuxième campagne en GP3, où son expérience ne lui a pas suffi à prendre l'avantage sur Charles Leclerc et Alexander Albon. Protégé de la Scuderia, Fuoco se retrouve donc désormais en concurrence directe avec Leclerc, lui aussi membre de l'académie Ferrari. Il va donc être crucial pour le transalpin de prendre l'avantage s'il veut maintenir ses chances de Formule 1. Pour cela, il lui faudra être moins brouillon : ces dernières années, on l'a parfois vu craquer sous la pression d'une première victoire (comme en Hongrie en 2015) ou de la lutte pour le titre (à Sepang l'an passé).

Racing Engineering

Racing Engineering
4/31

Bien que Racing Engineering n'ait remporté que deux titres en 12 ans de GP2, l'écurie espagnole est toujours fidèle aux avant-postes, briguant régulièrement la victoire et les places d'honneur. C'était encore le cas l'an passé, avec un total de dix podiums dont quatre victoires accumulés par Norman Nato et Jordan King. Le duo de pilotes est toutefois renouvelé cette saison, avec le redoublant Gustav Malja et le rookie Louis Delétraz.

Louis Delétraz - 19 ans

Louis Delétraz - 19 ans
5/31

La saison 2017 va être un véritable test pour Louis Delétraz. Car jusqu'à présent, l'ancien jeune pilote Renault a toujours brillé – Champion de FR2.0 NEC et vice-Champion d'Eurocup 2.0 en 2015 au sein de pelotons particulièrement compétitifs, et vice-Champion de Formule V8 3.5 l'an passé. Sauf que le niveau de la F3.5, lui, restait difficile à évaluer, avec un plateau plutôt maigrichon. La perte du soutien de Renault ne semble en tout cas pas déstabiliser Delétraz. Il a du talent, mais à quel point ? C'est ce que nous allons découvrir en Formule 2.

Gustav Malja - 21 ans

Gustav Malja -  21 ans
6/31

La première campagne de Gustav Malja en GP2, avec l'écurie Rapax, n'a pas été une partie de plaisir, mais les progrès ont été notables. Peinant à marquer des points en première moitié de saison, le Suédois a ensuite enchaîné huit courses dans le top 9, avec deux podiums à la clé. Au sein d'une structure Racing Engineering théoriquement plus huppée que Rapax, il devrait franchir un cap et se battre plus régulièrement pour le top 3.

RUSSIAN TIME

RUSSIAN TIME
7/31

Après une période d'incertitude, causée en partie par le décès de son fondateur Igor Mazepa début 2014, Russian Time semble avoir enfin trouvé un peu de stabilité. La saison 2017 est la troisième où l'équipe est opérée par Virtuosi Racing, et les résultats ont été plutôt positifs l'an passé avec la quatrième place de Raffaele Marciello au championnat, tandis qu'Artem Markelov a remporté une victoire quelque peu heureuse à Monaco. Troisième chez les teams (son meilleur résultat depuis le titre de 2013), l'équipe Russian Time peut-elle faire encore mieux cette année ?

Luca Ghiotto - 22 ans

Luca Ghiotto - 22 ans
8/31

Vice-Champion de la saison la plus compétitive de l'Histoire du GP3 face à Esteban Ocon en 2015, Luca Ghiotto est resté dans l'ombre d'un autre rookie pour sa première campagne en GP2, son compatriote Antonio Giovinazzi, qui jouait le titre. Il n'empêche que Ghiotto a réalisé une première campagne très solide chez Trident, avec quelques coups d'éclat comme une remontée de la 14e à la deuxième place à Hockenheim. Nul doute qu'on le verra plus souvent aux avant-postes cette année.

Artem Markelov - 22 ans

Artem Markelov - 22 ans
9/31

L'écurie Russian Time étant bâtie autour de lui, Artem Markelov est encore et toujours là pour une quatrième saison en Formule 2 dans la même équipe. Son potentiel paraît certes limité, mais Markelov a quand même montré pouvoir signer quelques bons résultats au fur et à mesure qu'il engrange de l'expérience. Aussi devrait-on l'apercevoir sur quelques podiums cette année encore.

ART Grand Prix

ART Grand Prix
10/31

Après avoir dominé le GP2 comme jamais auparavant avec Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix est quelque peu rentré dans le rang lorsque celui-ci a été remplacé par Sergey Sirotkin, la faute à quelques erreurs et soucis mécaniques, sans oublier le départ du directeur technique Guillaume Capietto. ART aligne cette fois un duo Matsushita/Albon, et il ne va pas être facile d'atteindre les sommets des saisons précédentes.

Nobuharu Matsushita - 23 ans

Nobuharu Matsushita - 23 ans
11/31

Après une première saison correcte en Europe en 2015, on attendait de Matsushita qu'il passe au niveau supérieur l'an passé pour sa deuxième campagne en GP2, mais le Japonais a constamment évolué dans le ventre mou du classement, malgré une victoire monégasque grandement facilitée par la grille inversée. Son impétuosité s'est également fait ressentir à Bakou, où il a provoqué un carambolage lors d'un restart, ce qui lui a valu un meeting de suspension. Soutenu par Honda, le Japonais va-t-il parvenir à trouver plus de rapidité et de constance ? Ce Champion de F3 Japon a déjà prouvé qu'il était capable de belles choses.

Alexander Albon - 21 ans

Alexander Albon - 21 ans
12/31

Cette promotion en Formule 2 n'est que méritée pour Alexander Albon, qui a réalisé une saison 2016 de toute beauté en luttant pour le titre GP3 jusqu'au bout face à son coéquipier Charles Leclerc. L'Anglo-Thaïlandais n'aura pas la vie aussi facile en F2, mais pourra compter sur une équipe compétente et sur un coéquipier expérimenté pour faire ses gammes.

DAMS

DAMS
13/31

Quel étrange cas que celui de DAMS. Trois titres lors des quatre premières saisons de la monoplace actuelle, la GP2/11, avec Romain Grosjean, Davide Valsecchi et Jolyon Palmer. Mais depuis, malgré la présence de pilotes talentueux comme Pierre Gasly et Alex Lynn, "seulement" quelques victoires à se mettre sous la dent. Avec Oliver Rowland, la structure sarthoise dispose à nouveau d'un pilote capable de jouer le titre, et donnera tout en ce sens.

Oliver Rowland - 24 ans

Oliver Rowland - 24 ans
14/31

En effet, Oliver Rowland est peut-être le grand favori de cette saison. Dominateur lors de la saison 2015 de Formule Renault 3.5, Rowland a quelque peu été limité par le potentiel de son team, MP Motorsport, pour sa première campagne en GP2, même s'il menait le championnat à l'issue d'une première moitié de saison chaotique. Sans victoire l'an passé, Rowland va certainement franchir un cap avec une structure aussi huppée et expérimentée que DAMS. Ses 24 ans laisseraient penser que le pilote de développement Renault a peiné à gravir les échelons des formules de promotion, mais bien au contraire : il n'a débuté la monoplace qu'à 18 ans, bien loin de la tendance actuelle.

Nicholas Latifi - 21 ans

Nicholas Latifi - 21 ans
15/31

Voilà cinq ans que Nicholas Latifi n'a pas remporté la moindre victoire en sport auto, depuis sa toute première saison en monoplace. C'était en F3 Italie. Depuis, Latifi a gravi les échelons en F3 Europe, Formule Renault 3.5 et GP2 sans jamais briller. Sa première campagne complète dans l'antichambre de la Formule 1 était indigne d'une équipe comme DAMS, mais peut-être l'expérience lui permettra-t-il de rentrer dans les points avec plus de régularité.

Campos Racing

Campos Racing
16/31

Toujours une solide écurie de milieu de grille, Campos peine cependant à jouer le titre. L'arrivée du talentueux et expérimenté Mitch Evans était de bon augure pour 2016, mais les performances ont été très, très loin de ce que l'on pouvait attendre – le Néo-Zélandais n'a même pas fini dans le top 10 du championnat ! Avec un duo qui demeure incertain pour cette saison, difficile de savoir ce qui attend le team espagnol.

Ralph Boschung - 19 ans

Ralph Boschung - 19 ans
17/31

En effet, on retrouve d'un côté un rookie, Ralph Boschung. Le Suisse n'est pas parvenu à terminer sa saison de GP3 l'an passé, faute de budget, mais tente finalement sa chance en Formule 2. Ses performances ont toujours été correctes sans être exceptionnelles, et lors des essais de pré-saison, il était logiquement dans le ventre mou du classement.

Stefano Coletti - 28 ans

Stefano Coletti - 28 ans
18/31

Surprise ! C'est un revenant que l'on retrouve dans l'autre baquet. Après avoir fait rouler Roberto Merhi (en photo au centre) et Raoul Hyman lors des essais de pré-saison, Campos a recruté Stefano Coletti pour le premier meeting de l'année, à Bahreïn. Récemment passé par l'IndyCar et l'ELMS, Coletti connaît bien la monoplace actuelle, voire mieux que la plupart des pilotes du plateau, puisqu'il l'a pilotée lors des saisons 2011 à 2014 en GP2. En 2013, Coletti avait d'ailleurs mené le championnat à mi-saison avant de s'effondrer par la suite. Le Monégasque devrait être en mesure de jouer les points et d'aider son coéquipier débutant, de neuf ans son cadet.

MP Motorsport

MP Motorsport
19/31

L'an passé, MP Motorsport a atteint un niveau inédit avec Oliver Rowland, ce dernier pointant même en tête du championnat à l'issue d'une première moitié de saison quelque peu chaotique. MP n'a pu maintenir ce niveau sur le reste de l'année, mais aligne cette année un duo plutôt prometteur qui pourrait briguer le podium à nouveau. Voire remporter la première victoire du team depuis 2014 ?

Photo de: Manor

Sérgio Sette Câmara - 18 ans

Sérgio Sette Câmara - 18 ans
20/31

Recruté par le Red Bull Junior Team il y a un an, Sérgio Sette Câmara n'a pas su concrétiser pour sa deuxième saison en F3 Europe et s'est classé 11e du championnat dans la moindre victoire, certes pas aidé par des casses moteur coûteuses en pénalités. Benjamin du plateau 2017, le Brésilien était dans le ventre mou du classement lors des essais de pré-saison, mais devrait progresser au fil de l'année.

Jordan King - 23 ans

Jordan King - 23 ans
21/31

Après deux saisons en GP2 conclues aux 12e et 7e rangs avec Racing Engineering, Jordan King ne souhaitait pas rempiler dans l'antichambre de la Formule 1, craignant d'endommager sa réputation plus qu'autre chose. Mais avec la disparition de l'écurie Manor soutenue par son père Justin, il va bien falloir faire ses preuves. Avec ces deux ans d'expérience, Jordan King n'aura pas d'excuse... si ce n'est que sa nouvelle équipe, MP Motorsport, n'a jamais placé un pilote dans le top 8 du championnat.

Trident

Trident
22/31

Depuis son arrivée en GP2 en 2006, Trident a toujours évolué en milieu ou en fond de grille, ne tutoyant vraiment les sommets qu'avec Johnny Cecotto Jr en 2014. Depuis, Raffaele Marciello et Luca Ghiotto ont néanmoins prouvé qu'il était possible de signer de bons résultats avec le team italien, mais on imagine mal l'un des nouveaux pilotes se distinguer. Même s'il sera difficile de faire pire que Philo Paz Armand, qui n'a pas marqué le moindre point l'an dernier !

Nabil Jeffri - 23 ans

Nabil Jeffri - 23 ans
23/31

Nabil Jeffri, qui a la caractéristique d'être le plus jeune pilote de l'Histoire à avoir piloté une F1 (c'était à l'âge de 16 ans avec Lotus Racing, en 2010), a connu des débuts difficiles en GP2 l'an passé. Certes, Arden n'est pas la meilleure équipe qui soit, mais avec une seule arrivée dans le top 10, il n'y avait pas de quoi pavoiser. Or, lors des essais de pré-saison, Jeffri était à nouveau en fond de tableau. Vers une nouvelle saison difficile ?

Sergio Canamasas - 28 ans

Sergio Canamasas - 28 ans
24/31

Doyen des pilotes, Sergio Canamasas va bientôt fêter ses 29 ans... et pourtant, il est encore en Formule 2 ! Pas dénué de talent sans être particulièrement véloce, Canamasas se fait principalement remarquer par ses manœuvres dangereuses en piste, mais on peut espérer qu'avec l'âge, il gagne un peu en sagesse. Trident devra en tout cas compter sur lui pour marquer des points. Peut-être à Monaco, circuit dont l'Espagnol a fait sa spécialité avec de très bons résultats, dont deux podiums en quatre ans ?

Rapax

Rapax
25/31

L'écurie Rapax a souvent évolué dans le ventre mou du classement mais a parfois prouvé pouvoir jouer les avant-postes avec le bon pilote, comme en témoignent le titre de Pastor Maldonado en 2010 et la troisième place du rookie Sergey Sirotkin cinq ans plus tard. Avec un duo très intéressant mêlant talent et expérience, Rapax sera à surveiller cette année.

Nyck de Vries - 22 ans

Nyck de Vries - 22 ans
26/31

Protégé de McLaren, Nyck de Vries gagne des courses tous les ans et brille, successivement Champion d'Eurocup FR2.0, troisième de Formule Renault 3.5 et sixième de GP3 Series. Sa dernière campagne en date a justement peut-être légèrement déçu, puisqu'il a peiné à atteindre le niveau de ses coéquipiers Charles Leclerc et Alexander Albon dans l'antichambre de la Formule 2, laissant planer le doute sur son potentiel : a-t-il vraiment ce petit quelque chose qui peut transformer un jeune loup en indispensable pilote de Formule 1 ? C'est ce que Nyck de Vries va tenter de prouver cette année, et ses chronos étaient plutôt prometteurs en essais de pré-saison.

Johnny Cecotto Jr - 27 ans

Johnny Cecotto Jr - 27 ans
27/31

Combien de temps va-t-on encore voir Johnny Cecotto Jr en Formule 2 ? Le Vénézuélien a déjà participé à 119 courses de GP2, ses débuts remontant à la saison... 2009. Sérgio Sette Câmara n'avait alors que 11 ans ! Malgré tout, Cecotto est encore là. Qu'importe cette prétendue retraite dramatisée fin 2015, supposément faute de soutien du gouvernement vénézuélien. Rendons toutefois à César ce qui lui appartient : bien qu'un peu trop agressif parfois, Cecotto est loin d'être un mauvais pilote, et a prouvé son talent en prenant la cinquième place de la saison 2014 avec Trident. Il sera aussi le coéquipier idéal pour le rookie Nyck de Vries.

Arden International

Arden International
28/31

La saison 2016 d'Arden International a été un cauchemar. Qu'il est loin, le temps où Heikki Kovalainen et Luiz Razia accrochaient le titre de vice-Champion ! Arden a passé sa dernière campagne en fond de grille, et même si le duo de pilotes (Nabil Jeffri et Jimmy Eriksson) n'était pas exceptionnel, n'était-il pas possible de faire mieux ? Arden va en tout cas bénéficier du soutien des généreux mécènes de Sean Gelael et de l'expérience de Norman Nato. Vers une première victoire depuis 2012 ?

Norman Nato - 24 ans

Norman Nato - 24 ans
29/31

C'est un véritable pari que fait Norman Nato pour cette saison 2017, de retour dans l'écurie Arden qui l'avait accueilli pour ses débuts il y a deux ans. Sans beaucoup de succès, il faut le souligner. Le Français ne manque toutefois pas de talent et l'a encore prouvé l'an dernier chez Racing Engineering, où il a constamment réalisé des performances solides. Avec l'expérience qu'il a acquise, peut-être pourra-t-il guider le team britannique vers l'avant du peloton.

Sean Gelael - 20 ans

Sean Gelael - 20 ans
30/31

Il est difficile d'avoir des attentes élevées pour Sean Gelael, à l'aube de cette saison 2017. Passé par la F3 Europe, la Formule Renault 3.5 et le GP2, l'Indonésien a souvent roulé en fond de peloton malgré quelques entrées dans les points, souvent circonstancielles. Son podium au Red Bull Ring, l'an passé, relevait principalement d'un coup du sort. Les essais de pré-saison ne semblent pas indiquer que la donne va énormément changer cette année.

L'avis du Champion en titre, Pierre Gasly

L'avis du Champion en titre, Pierre Gasly
31/31

Prema est vraiment motivé cette saison encore avec les deux pilotes Ferrari. Je pense qu'ils ont un bon duo, deux rookies brillants. Il va y avoir une belle bataille entre plusieurs pilotes, mais je sais que Charles [Leclerc] est vraiment compétitif ; je le connais depuis le karting et il est vraiment talentueux. Il va signer de bons résultats cette saison.

Espérons qu'Oliver [Rowland] va jouer les premiers rôles également. C'est toujours agréable de le voir piloter, parce qu'il est très agressif et également talentueux. Avec DAMS, ils feront une bonne combinaison.

On va voir ce que peut faire Norman [Nato] avec Arden. Il est rapide, et même si ce n'est pas la meilleure équipe pour jouer le titre, ils vont peut-être pouvoir utiliser son expérience.

Russian Time a aussi un bon duo avec [Artem] Markelov et [Luca] Ghiotto. L'an dernier, ils étaient toujours réguliers avec [Raffaele] Marciello, mais jamais au top. Je pense qu'ils peuvent se battre pour le championnat.

En gros, ça va être très serré entre de nombreux pilotes. Je pense que Charles [Leclerc] a de bonnes chances, tout comme Oliver [Rowland] et Jordan King. La saison va être passionnante !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Johnny Cecotto , Stefano Coletti , Nabil Jeffri , Sergio Canamasas , Jordan King , Sean Gelael , Norman Nato , Nicholas Latifi , Nyck de Vries , Oliver Rowland , Artem Markelov , Antonio Fuoco , Luca Ghiotto , Ralph Boschung , Nobuharu Matsushita , Charles Leclerc , Alexander Albon , Gustav Malja , Sérgio Sette Câmara , Louis Delétraz
Équipes Prema Powerteam , Racing Engineering , RUSSIAN TIME , ART Grand Prix , DAMS , Campos Racing , MP Motorsport , Trident , Rapax , Arden International
Type d'article Preview