Jüri Vips triomphe au milieu du chaos

Jüri Vips a remporté sa première victoire en Formule 2 lors d'une course particulièrement mouvementée ce samedi après-midi à Bakou.

Jüri Vips triomphe au milieu du chaos

La première course sprint du week-end de Bakou avait été plutôt calme, la seconde a été tout l'inverse. Bent Viscaal, placé en pole position devant David Beckmann et Jüri Vips, avait une tâche monumentale devant lui, n'ayant pas marqué le moindre point en Formule 2 avant cette course ; Beckmann lui a fait l'extérieur avec brio au virage 3 dans le premier tour.

Course Sprint 1 :

Les neutralisations de la course se sont enchaînées, Vips perdant une place au profit de Jehan Daruvala au premier restart, mais par la suite, l'Estonien a repris l'avantage avant de dépasser Viscaal – ce dernier a tenté de riposter dans un restart ultérieur mais a manqué son freinage et a perdu plusieurs places – puis le leader Beckmann, avec le DRS, au 11e tour. À partir de là, Vips a maintenu un écart supérieur à une seconde et n'a plus été inquiété, remportant sa première victoire en Formule 2.

Derrière, c'était particulièrement animé. Plusieurs accrochages ont eu lieu au départ : Ralph Boschung et Lirim Zendeli ont été contraints à l'abandon, tout comme Guanyu Zhou, victime d'un accélérateur coincé, qui a accroché Dan Ticktum au premier virage. Le pilote Carlin s'est retrouvé en fond de peloton, à l'image de Théo Pourchaire, qui a dû passer par les stands pour changer de museau.

Par la suite, c'est Richard Verschoor qui s'est retrouvé dans le mur alors qu'il occupait la huitième place, percuté à l'arrière par la DAMS de Roy Nissany. "Quel idiot !" s'est exclamé le Néerlandais, alors que l'Israélien s'est défendu de toute faute : "Il a freiné très, très tôt !" a-t-il affirmé. Nissany a néanmoins écopé d'un drive through pour cet incident qui a entraîné une nouvelle neutralisation par la voiture de sécurité.

Le restart suivant ne s'est pas mieux passé. Viscaal a connu les déboires susmentionnés et Marcus Armstrong a tenté de lui faire l'extérieur au virage 4, mais le Néo-Zélandais a bloqué ses roues et a percuté le mur. Quelques secondes plus tôt, Christian Lundgaard s'était retrouvé dans le Tecpro du premier virage, accroché par Felipe Drugovich.

Résultat : Liam Lawson et Oscar Piastri, 20e et 19e sur la grille respectivement, étaient remontés sixième et huitième ! Lawson a ensuite perdu deux places, aperçu au ralenti, mais a récupéré la septième sur Piastri grâce à une somptueuse manœuvre par l'extérieur au virage 4. Quant au protégé d'Alpine, il marque les deux points du meilleur tour en course en plus de celui de la huitième place.

Devant eux, le podium était donc composé de Vips, Beckmann et Daruvala, suivis par Viscaal, Shwartzman et Ticktum, autre pilote auteur d'une belle remontée après la collision du début de course. Pourchaire n'a pas démérité non plus, échouant aux portes des points malgré son arrêt au stand inopiné.

Quoi qu'il en soit, Zhou conserve largement la tête du championnat malgré son abandon, titulaire de 78 points, devant Piastri (55), Pourchaire (55), Ticktum (54) et Shwartzman (51). Vips, pour sa part, se hisse au huitième rang avec 38 unités au compteur.

Azerbaijan Bakou - Course Sprint 2

partages
commentaires
Robert Shwartzman règne en maître à Bakou

Article précédent

Robert Shwartzman règne en maître à Bakou

Article suivant

Nouveau succès pour Vips, Pourchaire abandonne

Nouveau succès pour Vips, Pourchaire abandonne
Charger les commentaires