Le GP2 en un coup d’œil - Gasly de retour au top !

Voilà près de trois ans que Pierre Gasly attendait de faire son retour sur la plus haute marche du podium. Le pilote de réserve Red Bull l'a fait avec brio, à Silverstone, en GP2.

Le GP2 en un coup d’œil - Gasly de retour au top !

Le week-end avait particulièrement bien commencé pour Gasly, premier des Essais Libres et deuxième en qualifications, même si son compatriote Norman Nato lui a damé le pion pour la pole position.

La stratégie a joué un rôle clé lors de la course principale du week-end. Gasly, Giovinazzi et Rowland ont décidé de partir en pneus tendres tandis que les autres pilotes du top 10 ont préféré faire le choix de la gomme dure : Nato, Latifi, Marciello, Evans, King, Pic et Markelov.

En début de course, Nato a conservé la première place devant Gasly, King, Giovinazzi et Latifi. Mais lorsque les pilotes en pneus tendres se sont arrêtés pour chausser les gommes dures, ils ont affiché un rythme bien supérieur à celui de leurs rivaux sur le même composé, certes un peu plus usé.

Si bien que lorsque Nato, longtemps leader de la course, a effectué son changement de pneus au 21e tour, il a repris la piste à plus de 30 secondes de Gasly ! Le pilote Racing Engineering se retrouvait également devancé par Matsushita et Ghiotto - ce dernier parti avant-dernier en pneus tendres...

Temps au tour

Tour Gasly (neufs) Giovinazzi (neufs) Rowland (neufs) Nato (usés) King (usés) Latifi (usés)
9 1'43"748 1'44"453 1'44"978 1'47"940 1'47"381 1'47"467
10 1'44"989 1'45"051 1'44"889 1'47"415 1'47"024 1'47"199
11 1'45"270 1'44"801 1'45"313 1'46"844 1'46"800 1'47"043
12 1'45"587 1'44"750 1'46"791 1'46"945 1'46"864 1'46"594
13 1'45"240 1'45"602 1'45"967 1'47"047 1'46"904 1'46"956
14 1'46"196 1'45"512 1'46"105 1'46"669 1'46"798 1'46"884
15 1'46"156 1'45"380 1'46"221 1'46"897 1'46"738 1'46"762
16 1'46"240 1'45"133 1'46"843 1'46"502 1'46"393 1'46"603
17 1'45"861 1'46"237 1'47"144 1'47"064 1'46"593 1'47"007
18 1'46"742 1'45"555 1'45"636 1'47"051 1'46"851 1'47"158
19 1'45"460 1'45"122 1'45"245 1'46"362 1'46"965 1'48"394
20 1'45"926 1'45"291 1'45"728 1'47"097 1'48"021 1'49"246
21 1'45"523 1'46"603 1'46"154 1'47"862 1'47"444 1'49"051

Autrement dit, les trois pilotes les mieux placés en pneus durs neufs (Gasly, Rowland et Giovinazzi) ont constamment roulé une à deux secondes plus vite que les trois pilotes les mieux placés en pneus durs usés (Nato, King et Latifi) malgré la nécessité pour eux d'effectuer un certain nombre de dépassements, puisqu'ils se sont retrouvés dans le trafic après leur arrêt au stand en début de course.

Par la suite, Nato et King ont rapidement réduit l'écart lorsqu'ils ont chaussé des pneus tendres neufs, mais Gasly avait pris bien trop d'avance et les pilotes Racing Engineering ont dû se contenter des septième et huitième rangs, devancés par cinq pilotes partis en pneus tendres et par Mitch Evans, pour qui la stratégie alternative a bien mieux fonctionné. 

Le vainqueur Pierre Gasly, Prema Racing
Le vainqueur Pierre Gasly, Prema Racing

Gasly aura en tout cas été intouchable, jamais menacé par ses rivaux une fois qu'il a pris le large en tête de la course. "Je pense que depuis quelques courses, nous sommes parvenus à trouver un bon équilibre qui me convient pour la course, et pour moi, c'est beaucoup plus simple de gérer les pneus", estime le pilote Prema.

"Aujourd'hui, c'était fantastique, et j'ai pu attaquer quand je le voulais : je savais qu'au début de la course, avec les pneus tendres, ce serait difficile, donc je ne voulais pas prendre trop de risques et j'ai juste essayé de maintenir l'écart sur Norman. Après avoir chaussé les pneus prime, je savais que j'avais une bonne voiture et j'ai juste attaqué, et ça a a payé."

Giovinazzi a chipé la deuxième place à Rowland à Luffield dans le dernier tour pour un doublé Prema Racing, mais le jeune pilote Renault pouvait se satisfaire d'un podium à domicile.

Mitch Evans, qui est parvenu mieux que quiconque à faire fonctionner la stratégie durs/tendres, signe la quatrième place devant Ghiotto, Matsushita et les pilotes Racing Engineering.

 Silverstone - Course Principale

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1  Pierre Gasly  Prema Powerteam 29 51'39.383
2  Antonio Giovinazzi  Prema Powerteam 29 9.422
3  Oliver Rowland  MP Motorsport 29 11.090
4  Mitch Evans  Campos Racing 29 21.667
5  Luca Ghiotto  Trident 29 24.591
6  Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 29 25.165
7  Norman Nato  Racing Engineering 29 25.474
8  Jordan King  Racing Engineering 29 25.651
9  Raffaele Marciello  RUSSIAN TIME 29 31.757
10  Artem Markelov  RUSSIAN TIME 29 33.115
11  Nicholas Latifi  DAMS 29 34.220
12  Marvin Kirchhöfer  Carlin 29 34.409
13  Sergio Canamasas  Carlin 29 37.898
14  Arthur Pic  Rapax 29 42.610
15  Jimmy Eriksson  Arden International 29 55.205
16  Alex Lynn  DAMS 29 56.604
17  Nabil Jeffri  Arden International 29 57.490
18  Sergey Sirotkin  ART Grand Prix 29 1'02.096
19  Daniël de Jong  MP Motorsport 29 1'23.661
20  Philo Paz Armand  Trident 29 1'39.764
21  Sean Gelael  Campos Racing 28 1 tour
22  Gustav Malja  Rapax 28 1 tour
Podium : le vainqueur Pierre Gasly, Prema Racing, le deuxième Antonio Giovinazzi, Prema Racing et le troisième Oliver Rowland, MP Motorsport
Podium : le vainqueur Pierre Gasly, Prema Racing, le deuxième Antonio Giovinazzi, Prema Racing et le troisième Oliver Rowland, MP Motorsport

Course Sprint

Disputée sur piste sèche, mais avec une averse traîtresse en fin d'épreuve, la Course Sprint a été le théâtre d'un long duel entre Jordan King et Luca Ghiotto. Pourtant, au départ, l'Italien a perdu une place et s'est retrouvé cinquième, pendant que King devançait Matsushita, Nato et Rowland.

Nato a progressivement rétrogradé au classement pour être contraint à l'abandon à cause d'un tête-à-queue au moment de l'averse. "À deux ou trois tours de la fin, j'ai freiné comme d'habitude mais j'ai perdu le contrôle de la voiture et je suis parti en tête-à-queue. Je ne suis pas sûr de la cause, donc il faudra vérifier", a déclaré le pilote français.

Pendant ce temps, le débutant Ghiotto montrait toute sa classe avec de superbes dépassements sur Rowland et Matsushita à Stowe.

L'Italien, auteur du meilleur tour en course, a passé les neuf derniers tours de course sur les talons de King en tête de la course, mais le Britannique n'a jamais laissé à son rival la moindre opportunité de tenter un dépassement et a remporté sa deuxième victoire en trois courses.

"J'étais plus inquiet de son rythme en milieu de course", commente King au shjet de Ghiotto, "parce qu'il m'a rattrapé très vite, je pense qu'il allait une seconde plus vite que moi et je n'avais pas le rythme pour aller beaucoup plus vite. Mais il fallait utiliser mon cerveau, réfléchir, bien sortir des virages et être plus rapide là où il fallait que je défende."

"À la fin de la course, le temps britannique est arrivé et il s'est mis à pleuvoir, j'aurais préféré éviter car j'étais à l'aise à ce stade, j'avais trois ou quatre secondes d'avance ! Il a réduit l'écart à nouveau, mais c'est plus parce que je jouais la sécurité que parce que je manquais de vitesse."

Le vainqueur Jordan King, Racing Engineering
Le vainqueur Jordan King, Racing Engineering

Matsushita était bien parti pour monter sur la troisième marche du podium, mais a commis un blocage de roue dans l'avant-dernier tour à Brooklands sous la pression de Rowland, perdant deux places. Le Britannique signait donc un deuxième podium en deux courses à domicile, tandis que Giovinazzi s'emparait de la quatrième place, parti septième.

Marciello finit sixième alors que Gasly, après un premier tour médiocre conclu au 12e rang, a effectué une belle remontée pour se classer septième. Marvin Kirchhöfer a marqué le dernier point disponible avec le deuxième meilleur tour en course à la clé.

Mitch Evans, qui a longtemps tenu la septième place, a complètement perdu pied au moment de l'averse en fin de course, et s'est classé 13e. Quant à Sergey Sirotkin, un accrochage a provoqué une crevaison sur sa voiture et il n'a pu faire mieux que 21e.

 Silverstone - Course Sprint

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1  Jordan King  Racing Engineering 21 37'35.325
2  Luca Ghiotto  Trident 21 0.580
3  Oliver Rowland  MP Motorsport 21 11.664
4  Antonio Giovinazzi  Prema Powerteam 21 11.786
5  Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 21 17.518
6  Raffaele Marciello  RUSSIAN TIME 21 20.467
7  Pierre Gasly  Prema Powerteam 21 23.126
8  Marvin Kirchhöfer  Carlin 21 25.873
9  Sergio Canamasas  Carlin 21 26.721
10  Nicholas Latifi  DAMS 21 27.370
11  Arthur Pic  Rapax 21 28.061
12  Artem Markelov  RUSSIAN TIME 21 28.632
13  Mitch Evans  Campos Racing 21 28.844
14  Alex Lynn  DAMS 21 29.598
15  Nabil Jeffri  Arden International 21 31.284
16  Daniël de Jong  MP Motorsport 21 32.249
17  Jimmy Eriksson  Arden International 21 35.412
18  Sean Gelael  Campos Racing 21 40.058
19  Gustav Malja  Rapax 21 46.964
20  Philo Paz Armand  Trident 21 1'30.028
21  Sergey Sirotkin  ART Grand Prix 21 1'30.624
Ab  Norman Nato  Racing Engineering 19 2 tours

Podium : le vainqueur Jordan King, Racing Engineering, le deuxième Luca Ghiotto, Trident, le troisième Oliver Rowland, MP Motorsport célèbrent avec le champagne

Podium : le vainqueur Jordan King, Racing Engineering, le deuxième Luca Ghiotto, Trident, le troisième Oliver Rowland, MP Motorsport célèbrent avec le champagne

Championnat

Décidément, ce championnat de GP2 Series est toujours aussi serré ! Grâce à deux podiums à domciile, Oliver Rowland gagne quatre places et s'empare de la tête du championnat. Attention toutefois, Antonio Giovinazzi gagne également quatre positions n'est qu'à un point après un très beau week-end. Pierre Gasly a cinq points de retard sur le leader du championnat, bien remonté grâce à sa victoire en course principale : il était huitième avant ce meeting !

Raffaele Marciello, Mitch Evans et Norman Nato, qui constituaient le top 3 du classement avant Silverstone perdent trois places chacun, alors qu'Artem Markelov rétrograde de quatre rangs. Avec 15 points séparant Rowland, leader, de King, septième, il est bien difficile de savoir qui sera en tête après les deux courses hongroises, dans deux semaines !

Championnat de GP2 Series après 10 courses sur 22

 PiloteÉquipeSpain BARMonaco MONAzerbaijan BAKAustria RBRUnited Kingdom SILPts
1 United Kingdom Oliver Rowland MP Motorsport 10 6 3 7 4 15† 6 2 3 3 79
2 Italy Antonio Giovinazzi (R) Prema Racing 18 Ab 11 18 1 1 Ab 5 2 4 78
3 France Pierre Gasly Prema Racing 3 2 15 13 Ab 2 Ab 7 1 7 74
4 Italy Raffaele Marciello Russian Time 8 5 6 3 3 11 3 4 9 6 72
5 New Zealand Mitch Evans Campos Racing 12 14 5 4 5 Ab 1 8 4 13 70
6 France Norman Nato Racing Engineering 1 16 2 6 Ab Ab 7 12 7 22† 65
7 United Kingdom Jordan King Racing Engineering 7 3 Ab 16 12† 4 8 1 8 1 64
8 Russia Artem Markelov Russian Time 4 4 1 8 Ab 5 Ab 11 10 12 55
9 United Kingdom Alex Lynn DAMS 6 1 4 5 Ab 9 11 3 16 14 51
10 Japan Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 11 8 8 1 6 Ab  EX  EX 6 5 46
11 Russia Sergey Sirotkin ART Grand Prix Ab 11 Ab Ab 2 3 12 6 18 21 40
12 Italy Luca Ghiotto (R) Trident Racing Ab 12 Ab 14 9 12 4 9 5 2 38
13 Indonesia Sean Gelael Campos Racing 17 13 13 Ab 7 Ab 2 Ab 21 18 24
14 Canada Nicholas Latifi DAMS 2 7 Ab Ab Ab 13 10 Ab 11 10 21
15 Germany Marvin Kirchhöfer (R) Carlin Motorsport 15 15 7 2 Ab 10 Ab 19 12 8 19
16 Spain Sergio Canamasas Carlin Motorsport 5 9 12 10 Ab 6 Ab 10 13 9 14
17 Sweden Jimmy Eriksson (R) Arden International 16 19 Ab 15 11† Ab 5 13 15 17 10
18 Netherlands Daniël de Jong MP Motorsport 14 17 9 11 8 14 14 20 19 16 6
19 France Arthur Pic Rapax 13 Ab 10 9 Ab 8 9 18 14 11 4
20 Sweden Gustav Malja Rapax 9 10 14 12 10 Ab 13 16 22 19 3
21 Malaysia Nabil Jeffri (R) Arden International 19 18 Ab 17 Ab 7 Ab 17 17 15 2
22 Indonesia Philo Paz Armand (R) Trident Racing Ab Ab 16 Ab Ab Ab 15 14 20 20 0
23 Austria René Binder ART Grand Prix             16 15     0
Pole position - Meilleur tour en course - (R) = Rookie

 

Luca Ghiotto, Trident
partages
commentaires
Les enjeux du week-end GP2 de Silverstone
Article précédent

Les enjeux du week-end GP2 de Silverstone

Article suivant

Chronique Sirotkin - La série noire continue

Chronique Sirotkin - La série noire continue
Charger les commentaires