Le point GP2 - Giovinazzi prend l'avantage sur Gasly !

Le duel pour le titre entre Pierre Gasly et Antonio Giovinazzi s'est poursuivi à Sepang pour l'avant-dernier meeting de la saison GP2, et c'est l'Italien qui a pris l'avantage, s'emparant notamment de la tête du championnat.

Le point GP2 - Giovinazzi prend l'avantage sur Gasly !

Course Principale

Cette course a commencé de façon très étrange, lorsqu'Artem Markelov a immobilisé sa Russian Time à la sortie de l'avant-dernier virage dans le tour de formation. Le départ a été retardé pour permettre aux commissaires d'évacuer la monoplace du Russe, les pilotes effectuant pendant ce temps un deuxième, puis un troisième tour de formation.

Pierre Gasly avait signé la pole position de justesse face à son coéquipier Antonio Giovinazzi mais n'en a pas profité bien longtemps, prenant un envol catastrophique et rétrogradant au sixième rang. C'est allé de mal en pis pour Gasly, qui a continué à perdre des places et s'est retrouvé dixième au premier tour.

Troisième sur la grille, Raffaele Marciello a pris un départ canon mais a commis une erreur dans le premier enchaînement de virages, ce qui a permis à Giovinazzi de récupérer la tête de la course devant Sergey Sirotkin. Norman Nato occupait le quatrième rang derrière Marciello après un bon départ depuis la septième position de la grille.

La lutte pour la victoire a principalement opposé Giovinazzi à Sirotkin. Tous deux se sont élancés en pneus medium, mais ils ne sont pas rentrés au stand en même temps dans cette course de 29 tours. Sirotkin a effectué son changement de gommes après huit tours de course seulement, alors qu'il était sur les talons de Giovinazzi. Ce dernier est resté en piste pendant trois boucles de plus.

L'undercut de Sirotkin a réussi, puisque le Russe a bénéficié de trois tours en pneus durs neufs contre les mediums usés de Giovinazzi, et lorsque l'Italien a fait son retour en piste, Sirotkin était leader virtuel avec plus de deux secondes d'avance.

Sergey Sirotkin, ART Grand Prix
Sergey Sirotkin (ART Grand Prix) devance Antonio Giovinazzi (Prema Racing) après leurs arrêts au stand respectifs

Giovinazzi a toutefois bénéficié de pneus trois tours plus frais pour le reste de la course. Le pilote Prema a commencé à grignoter son retard, dixième par dixième, jusqu'à porter une superbe attaque par l'extérieur au premier virage pour s'emparer de la tête de la course au 27e tour. Giovinazzi s'est ensuite envolé vers la victoire, s'imposant avec six secondes d'avance.

"Avant l'arrêt au stand, mes pneus étaient encore en bon état, donc j'ai essayé d'attaquer davantage pendant deux ou trois tours de plus que Sirotkin", relate le transalpin. "J'ai perdu la tête de la course après l'arrêt au stand, mais pendant la course, j'ai géré mes pneus, ça m'a aidé à le dépasser et à remporter la course. La voiture était vraiment bonne et j'ai pris beaucoup du plaisir."

Sirotkin, quant à lui, fait contre mauvaise fortune bon cœur. "Antonio était légèrement plus rapide, donc nous avons pensé que la bonne stratégie était de lui faire l'undercut. C'est ce que nous avons fait, et ça a assez bien fonctionné. Évidemment, j'ai dû attaquer plus fort juste après l'arrêt, mais au final, j'ai perdu la tête de la course. Cela dit, si nous n'avions pas tenté l'undercut, nous ne serions pas parvenus à finir deuxième."

Raffaele Marciello aurait pu jouer le podium, mais un problème de pistolet pneumatique à l'avant gauche lors de son arrêt au stand lui a fait perdre un temps précieux. L'Italien a repris la piste derrière Norman Nato, Oliver Rowland et Alex Lynn, qui étaient sur une stratégie similaire.

Oliver Rowland, MP Motorsport
Oliver Rowland (MP Motorsport) devance Alex Lynn (DAMS) et Raffaele Marciello (Russian Time)

Marciello n'est jamais parvenu à reprendre l'avantage, à part sur Rowland, ce dernier ayant connu une énorme perte de performance en fin de course après avoir chaussé ses pneus durs dès l'ouverture de la fenêtre, jusqu'à échouer dans les points. Le pilote Russian Time, quant à lui, a même laissé échapper la cinquième place au profit de Jordan King dans le dernier tour.

Luca Ghiotto est le premier des pilotes ayant tenté la tactique dur/medium et s'est classé septième depuis la onzième position de la grille. Il devance Mitch Evans, auteur d'une superbe course sur la même stratégie après s'être élancé seizième.

Pierre Gasly n'a tout simplement jamais trouvé le rythme lors de cette course et s'est classé onzième, aux portes des points.

"Il n'y a pas d'explication claire", commente le Français. "Je n'avais simplement aucune sensation dans la voiture. C'était très difficile de piloter avec les mediums. Je pensais que ça allait être mieux avec les pneus prime après l'arrêt au stand, mais c'était pareil, aucune adhérence. Je n'arrivais pas à être rapide ou à tenir le rythme des autres. Nous devons comprendre et analyser ce qui s'est passé. Nous avons été rapides tout le week-end, et tout d'un coup, nous sommes devenus lents lors de cette course."

 Sepang - Course Principale

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1  Antonio Giovinazzi  Prema Racing 29 52'18.049
2  Sergey Sirotkin  ART Grand Prix 29 5.858
3  Norman Nato  Racing Engineering 29 8.015
4  Alex Lynn  DAMS 29 16.214
5  Jordan King  Racing Engineering 29 18.742
6  Raffaele Marciello  RUSSIAN TIME 29 20.694
7  Luca Ghiotto  Trident 29 24.964
8  Mitch Evans  Campos Racing 29 28.550
9  Gustav Malja  Rapax 29 28.741
10  Sergio Canamasas  Carlin 29 33.209

Consulter le classement complet ici

Podium : Antonio Giovinazzi, PREMA Racing, Sergey Sirotkin, ART Grand Prix et Norman Nato, Racing Engineering
Podium : 1er Antonio Giovinazzi (PREMA Racing), 2e Sergey Sirotkin (ART Grand Prix), 3e Norman Nato (Racing Engineering)

Course Sprint

Mitch Evans s'élançait en pole position grâce à la grille inversée, mais Luca Ghiotto a pris un meilleur envol et s'est emparé de la tête de la course au deuxième virage. Raffaele Marciello a conservé la troisième place devant les deux pilotes Racing Engineering, Jordan King et Norman Nato.

Le Français a justement porté une attaque sur son coéquipier au premier virage dès le deuxième tour, mais King ne s'est pas laissé faire et les deux pilotes se sont accrochés au freinage suivant ! King a pu continuer mais sa direction était endommagée, tandis que Nato a été contraint à l'abandon, sa monoplace coincée au beau milieu de la piste provoquant l'intervention du safety car.

Lorsque la voiture de sécurité est rentrée au stand, Evans n'a pu soutenir la pression de Marciello et a dû lui céder la deuxième place. Le pilote Russian Time a menacé son compatriote Ghiotto pendant toute la course, mais le débutant italien a tenu bon pour remporter sa première victoire en GP2 Series.

"Je suis vraiment content, d'autant que je pense que nous avons été assez rapides tout le week-end", se satisfait Ghiotto. "Dans cette course, nous avons eu un peu plus de difficultés que d'habitude : nous étions plus rapides lors des courses précédentes. Cependant, j'ai pris un bon départ. Je suis parvenu à gérer les pneus. C'était assez dur car Marciello était plus rapide dans les derniers tours mais je suis vraiment, vraiment content."

Luca Ghiotto, Trident
Luca Ghiotto (Trident) devance Raffaele Marciello (Russian Time) en tête de la course

Revenons toutefois au début de la course. Evans était décidément à la peine et a résisté à Gustav Malja pendant une dizaine de tours avant de se faire dépasser par le Suédois.

C'était sans compter sur la remontée fantastique de Pierre Gasly ! S'élançant onzième, le Français a rétrogradé au treizième rang avec un nouvel envol manqué, mais a ensuite multiplié les dépassements sur Alex Lynn, Nicholas Latifi et Sergio Canamasas.

Gasly a fait la jonction avec son rival pour le titre Antonio Giovinazzi dès le cinquième tour, et c'est une passionnante bataille que les deux hommes ont menée face à Oliver Rowland pour la cinquième place. Tandis que Giovinazzi commettait une légère faute avec un petit passage dans l'herbe à la sortie du virage 4, son coéquipier français restait propre et incisif pour dépasser ses deux adversaires.

Pierre Gasly, PREMA Racing, Oliver Rowland, MP Motorsport
Pierre Gasly (PREMA Racing) dépasse Oliver Rowland (MP Motorsport) sous les yeux de son coéquipier Antonio Giovinazzi (PREMA Racing)

Gasly et Giovinazzi ont ensuite poursuivi leur marche en avant, dépassant successivement Evans et Malja pour obtenir les troisième et quatrième places, et le Normand ne cachait pas sa satisfaction.

"C'était vraiment une bonne course", se délecte Gasly, qui a d'ailleurs signé le meilleur tour en course. "Je suis content, parce qu'en partant onzième, je pense que c'est un très bon résultat, ce n'était pas facile à réaliser."

"J'ai eu un autre problème au départ, donc il faut analyser toutes les données et travailler là-dessus. Mais j'ai fait une bonne course avec de beaux dépassements et de très belles batailles, donc j'ai vraiment pris du plaisir. Nous étions vraiment rapides. Et nous avons marqué de bons points au championnat !"

Une autre remontée impressionnante est celle de Nobuharu Matsushita. Le Japonais avait été contraint à l'abandon lors de la course principale et s'est donc élancé du fond de grille, mais a gagné quatre places au départ avant de dépasser successivement Markelov, Kirchhöfer, Lynn, Latifi et Canamasas. Matsushita est ensuite entré dans le top 8 en prenant l'avantage sur Johnny Cecotto Jr avant de chiper la septième place à Oliver Rowland dans le 20e tour. Le Britannique a marqué le dernier point disponible.

 Sepang - Course Sprint

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1  Luca Ghiotto  Trident 22 40'22.211
2  Raffaele Marciello  RUSSIAN TIME 22 0.694
3  Pierre Gasly  Prema Racing 22 4.786
4  Antonio Giovinazzi  Prema Racing 22 5.402
5  Gustav Malja  Rapax 22 9.693
6  Mitch Evans  Campos Racing 22 13.333
7  Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 22 13.997
8  Oliver Rowland  MP Motorsport 22 15.893
9  Johnny Cecotto Jr Rapax 22 17.623
10  Nicholas Latifi  DAMS 22 24.245

Consulter le classement complet ici

Luca Ghiotto, Trident Raffaele Marciello, RUSSIAN TIME et Pierre Gasly, PREMA Racing
Podium : 1er Luca Ghiotto (Trident), 2e Raffaele Marciello (RUSSIAN TIME), 3e Pierre Gasly (PREMA Racing)

Championnat

Changement de leader ! La contre-performance de Pierre Gasly ce samedi, associée à la victoire d'Antonio Giovinazzi, permet au rookie italien de s'emparer de la tête du championnat avec sept points d'avance.

Relégué à 39 points de la tête du championnat, Raffaele Marciello reste mathématiquement dans la lutte pour le titre, même si un sacre du pilote Russian Time, qui n'a toujours pas remporté la moindre victoire cette saison malgré six podiums, reste improbable.

Luca Ghiotto est un grand bénéficiaire de ce meeting, se hissant de la neuvième à la septième place grâce à sa victoire. "Mes deux objectifs étaient de finir la saison dans le top 5, ce qui reste possible, et de gagner une course", souligne le pilote Trident. "J'en ai atteint un ! En ce qui concerne le deuxième, nous allons faire notre maximum à Abu Dhabi pour dépasser les pilotes Racing Engineering au championnat."

Championnat de GP2 Series après 20 courses sur 22

 PiloteÉquipeMalaysia SepangPoints
1 Italy Antonio Giovinazzi (R) Prema Racing 1 4 197
2 France Pierre Gasly Prema Racing 11 3 190
3 Italy Raffaele Marciello Russian Time 6 2 158
4 Russia Sergey Sirotkin ART Grand Prix 2 Ab 135
5 United Kingdom Jordan King Racing Engineering 5 14 122
6 France Norman Nato Racing Engineering 3 Ab 122
7 Italy Luca Ghiotto (R) Trident 7 1 111
8 United Kingdom Oliver Rowland MP Motorsport 12 8 107
9 United Kingdom Alex Lynn DAMS 4 12 105
10 New Zealand Mitch Evans Campos Racing 8 6 89
11 Russia Artem Markelov Russian Time NP 13 80
12 Japan Nobuharu Matsushita* ART Grand Prix Ab 7 64
13 Sweden Gustav Malja Rapax Team 9 5 53
14 France Arthur Pic* Rapax Team     36
15 Indonesia Sean Gelael Campos Racing 16 Ab 24
16 Germany Marvin Kirchhöfer (R) Carlin Motorsport 15 11 21
17 Canada Nicholas Latifi DAMS 14 10 21
18 Spain Sergio Canamasas* Carlin Motorsport 10 15 17
19 Sweden Jimmy Eriksson (R)* Arden International     10
20 Netherlands Daniël de Jong MP Motorsport 17 Ab 6
21 Malaysia Nabil Jeffri (R) Arden International 18 Ab 2
22 Venezuela Johnny Cecotto Jr* Rapax Team 13 9 0
23 Austria René Binder* ART/Carlin     0
24 Indonesia Philo Paz Armand (R) Trident 19 Ab 0

Pole position - Meilleur tour - (R) = Rookie - * Pilote n'ayant pas disputé la saison complète

C'est donc un final passionnant qui s'annonce à Abu Dhabi, en marge du Grand Prix de Formule 1. Avec peut-être le sacre d'un pilote français ?

 

Pierre Gasly, PREMA Racing
partages
commentaires
Les enjeux du week-end GP2 - Le duel Gasly/Giovinazzi continue

Article précédent

Les enjeux du week-end GP2 - Le duel Gasly/Giovinazzi continue

Article suivant

Chronique Sirotkin - Si seulement on pouvait refaire cette saison...

Chronique Sirotkin - Si seulement on pouvait refaire cette saison...
Charger les commentaires