Matsushita veut revenir en Formule 2

partages
commentaires
Matsushita veut revenir en Formule 2
Par : Benjamin Vinel
6 nov. 2018 à 08:30

Nobuharu Matsushita a la ferme intention de revenir en Formule 2 l'an prochain, n'abandonnant pas son rêve d'atteindre un jour la catégorie reine du sport automobile.

Protégé de Honda, Nobuharu Matsushita a couru en GP2/F2 de 2015 à 2017 après avoir été sacré en Formula Challenge Japon (l'ancêtre de la F4 Japon) et en F3 Japon au pays du Soleil-Levant. Ses résultats dans l'antichambre de la Formule 1 ont toutefois été plutôt modestes par rapport à ses ambitions, avec quatre victoires en Course Sprint et un meilleur résultat au général de sixième l'an dernier.

Alors que d'autres poulains de Honda débarquaient en F2 pour 2018 – Tadasuke Makino et Nirei Fukuzumi sont actuellement 13e et 17e du championnat respectivement –, Matsushita est rentré au bercail pour courir en Super Formula. Ce ne fut toutefois pas un succès, avec deux entrées dans les points en six courses et la 11e place du classement général. Aussi espère-t-il revenir sur le Vieux Continent.

Lire aussi :

"Je vise encore [la F1]. Il y a deux Japonais en F2 actuellement, ça a l'air un peu difficile, ils se battent aussi. Mais je n'abandonne pas. Nous sommes en négociations, j'espère pouvoir dire dès que possible que je serai en monoplace en Europe. Mais c'est vraiment difficile, car beaucoup de pilotes veulent aller en F2", déclare Matsushita pour Motorsport.com, évaluant ses chances de faire son retour en F2 à 50%.

Nobuharu Matsushita, Docomo Team Dandelion Racing
Nobuharu Matsushita, Docomo Team Dandelion Racing

Matsushita avait testé la Sauber C36 au Hungaroring en 2017, l'écurie suisse ayant un temps trouvé un accord avec Honda pour la fourniture moteur 2018 avant que Frédéric Vasseur, nouveau directeur d'équipe, n'annule ce projet. Le Japonais espère désormais profiter des nouveaux liens de la marque nippone avec les deux écuries au taureau, malgré la concurrence de Makino et de Fukuzumi.

"Honda équipera Red Bull et Toro Rosso l'an prochain, ce qui signifie qu'ils ont quatre baquets", souligne-t-il. "Et je pense qu'un baquet reviendra probablement à un pilote japonais [à l'avenir]. Le problème, c'est qu'aucun d'entre nous n'a les points de Super Licence actuellement, donc nous devons les recueillir. C'est la clé. Si je gagne le championnat [de Super Formula], ce n'est que 20 points, ce n'est pas suffisant. C'est bien de faire ça, c'est mieux que rien, mais idéalement, il faudrait rester en F2 si l'on veut courir en F1, puisqu'il y a les pneus Pirelli et les mêmes circuits."

Déception en Super Formula

La déception est en tout cas grande de ne pas avoir égalé les performances de Stoffel Vandoorne et Pierre Gasly, qui sont également passés par la Super Formula après plusieurs saisons de GP2 mais s'y sont illustrés bien davantage, le titre échappant même au Français pour un demi-point.

Lire aussi :

Comment Matsushita évalue-t-il sa campagne 2018 ? "Certainement pas la meilleure qui soit, je suis vraiment déçu", répond-il. "Je me sens très rapide, la voiture est rapide, mais nous ne sommes pas arrivés à faire le travail. Je ne suis pas content du tout. Je fais du bon travail d'adaptation avec la voiture, mais il s'agit davantage de la course : la longue distance, les arrêts au stand, les différentes stratégies, les différents styles. C'est plus difficile pour nous. Pour moi, c'est la première année. Mais Gasly et Vandoorne ont gagné des courses dans leur première année, donc j'aurais dû gagner."

Propos recueillis par Jamie Klein

Article suivant
Delétraz va effectuer son premier test en F1 avec Haas

Article précédent

Delétraz va effectuer son premier test en F1 avec Haas

Article suivant

Sérgio Sette Câmara recruté par McLaren

Sérgio Sette Câmara recruté par McLaren
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2 , Super Formula
Pilotes Nobuharu Matsushita
Équipes Red Bull Racing Boutique , Toro Rosso Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités