Norris : "Battre Prema, une très grande réussite"

partages
commentaires
Norris :
Par : Benjamin Vinel
11 avr. 2018 à 11:20

Le retour de Carlin dans l'antichambre de la Formule 1 aurait difficilement pu mieux se passer. Lando Norris et Sérgio Sette Câmara ont signé le doublé dès la première course de la saison, à Bahreïn.

Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin
Sergio Sette Camara, Carlin, Lando Norris, Carlin
Le vainqueur Lando Norris, Carlin
Le vainqueur Lando Norris, Carlin
Lando Norris, Carlin, devance Sergio Sette Camara, Carlin au départ
Nyck De Vries, PREMA Racing, devance Maximilian Gunther, BWT Arden
Nyck De Vries, PREMA Racing
Nyck De Vries, PREMA Racing
Nyck De Vries, PREMA Racing

Auteur de la pole position, Lando Norris a mené la Course Principale de bout en bout, remportant la victoire devant son coéquipier, alors que le lendemain, Sette Câmara et son partenaire se sont classés troisième et quatrième respectivement.

Ce sont pourtant Nyck de Vries et Prema Racing qui partaient favoris pour 2018, la structure italienne ayant dominé les deux dernières campagnes en date avec Pierre Gasly, Antonio Giovinazzi et Charles Leclerc.

"Revenir et battre Prema, qui était si dominateur ces dernières années, c'est une très grande réussite pour nous", déclare Norris. "Pas seulement les battre, mais faire le doublé en Course Principale. Je pense que nous avons eu un rythme de progression très élevé dès la séance d'essais libres."

"C'est une grande réussite pour Carlin, revenir après avoir été très fort en [GP2], mais pas aussi fort que maintenant à mon avis. L'équipe a fait du très bon travail, mais je pense qu'il faut toujours légèrement minimiser les attentes, ne pas être trop ambitieux. Je pense qu'il faut être confiant mais en même temps ne pas se vanter de ce que l'on fait et du niveau de performance que l'on pense pouvoir atteindre."

De Vries déçu

Prema a en effet connu davantage de difficultés à Bahreïn, Nyck de Vries étant notamment à la peine au niveau de la gestion des pneus. Un temps deuxième le samedi, De Vries a rétrogradé au sixième rang devant son coéquipier Sean Gelael, remonté du fond de grille.

Placé en première ligne le dimanche grâce à la grille inversée, l'Indonésien a toutefois calé avant même le départ. De Vries a pris la tête et a tenté une stratégie à un arrêt qui avait fonctionné pour Charles Leclerc en Course Sprint l'an passé, mais qui n'a pas porté ses fruits cette fois.

"Bien sûr, je suis déçu", reconnaît De Vries. "Après avoir mené la course et fait du bon travail au début, nous n'avons pas réussi à transformer ça en vrai résultat, mais c'était une bonne journée quand même. Nous avons fait ce que nous pouvions et nous avons maximisé nos points."

Avec déjà 39 points au compteur, Lando Norris devance Sérgio Sette Câmara et Artem Markelov de neuf et 11 unités respectivement au classement général, alors que Nyck de Vries, cinquième, est à 23 longueurs du pilote de réserve McLaren.

Quant à l'écurie Carlin, elle a marqué 67 points ce week-end, à comparer aux 46 unités inscrites par... Prema, DAMS et ART réunis !

Prochain article FIA F2
Le départ, un "pari" avec la F2 2018

Article précédent

Le départ, un "pari" avec la F2 2018

Article suivant

Markelov avait peur de se faire "atomiser" par les rookies

Markelov avait peur de se faire "atomiser" par les rookies

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Nyck de Vries , Lando Norris
Équipes Carlin , Prema Powerteam
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités