Résumé de course
FIA F2 Zandvoort

Novalak s'impose dans le chaos général

À Zandvoort, Clément Novalak a remporté la première course de Formule 2 de sa carrière. Le pilote français a pu se faufiler entre les multiples incidents, qui ont notamment impliqué Théo Pourchaire et Frederik Vesti.

Clement Novalak (FRA, Trident)

Après le simulacre de course samedi, l'épreuve n'étant pas allée à son terme en raison d'un accident au départ et de la pluie, les pilotes de F2 n'avaient plus qu'une seule chance d'inscrire des points à Zandvoort avec la Course Principale.

Lire aussi :

C'est un circuit partiellement humide qui accueillait les pilotes au moment du départ et en dépit des conditions difficiles, les pneus slicks avaient leur préférence. Pour des raisons de sécurité, la direction de course a procédé à un départ lancé.

Et avant même que Jak Crawford, en pole, ne coupe la ligne pour démarrer cette course, une voiture partait à la faute. Dans le banking, Jack Doohan, cinquième, s'est fait surprendre par l'adhérence précaire et a perdu le contrôle, sans possibilité de repartir.

Quelques instants plus tard, c'est Frederik Vesti, principal rival de Théo Pourchaire au championnat, qui partait en tête-à-queue dans le premier virage tandis que son coéquipier Oliver Bearman était percuté par Juan Manuel Correa et fonçait dans le bac à gravier, accompagné par Victor Martins !

Le chaos causé a logiquement fait sortir le Safety Car. Tous les pilotes impliqués dans des incidents au départ ont pu repartir, à l'exception de Doohan, mais la pirouette de Vesti l'a renvoyé au fond du classement et aidé Pourchaire à passer de la dixième à la sixième place.

À la relance, un freinage raté d'Ayumu Iwasa a envoyé le pilote DAMS contre Kush Maini, qu'il tentait de dépasser. L'aileron avant de l'Indien a été brisé dans l'affaire et les deux hommes ont dû passer par le bac à gravier du premier virage.

Et alors que la salve d'arrêts au stand suivait son cours, ce qui a notamment permis à Zane Maloney de se défaire de Dennis Hauger et à Pourchaire de dépasser Correa et Isack Hadjar, la course s'est une nouvelle fois emballée.

Dans son tour de sortie des stands, alors que ses pneus à flancs jaunes n'étaient pas encore à bonne température, Pourchaire a perdu le contrôle de sa voiture dans la compression précédant le virage 7 et foncé dans les barrières. Les pilotes se sont alors rués dans les stands pour changer de gommes avant une nouvelle intervention du Safety Car (les arrêts lors de neutralisations étant proscrits à Zandvoort) et dans la précipitation, les mécaniciens Prema ont mal fixé les roues arrière de Vesti. Quelques mètres plus loin, le Danois voyait ses deux pneus se détacher au même moment et mettre un terme à sa course.

Dans la cohue générale, un pilote a tiré son épingle du jeu : Clément Novalak. Discret 13e au départ, le Français a été propulsé en tête à l'intervention du Safety Car ! Et le rythme du pilote Trident était loin d'être ridicule, il a ainsi pu creuser l'écart sur Maloney, venu à bout de Crawford à la relance, lors des tours suivants.

Détenteur du meilleur tour, Novalak a ensuite vu son avance descendre à moins de deux secondes dans les dernières minutes de course, conséquence de la dégradation de ses pneumatiques. Mais le Français a tenu bon jusqu'au bout et franchi la ligne d'arrivée en vainqueur ! Premier succès dans l'antichambre de la F1 pour ce pilote de 22 ans, qui devance Maloney et Crawford.

Verschoor s'est classé quatrième, devant Hauger, Hadjar, Fittipaldi et Cordeel. Cinquième sur la ligne d'arrivée, Martins a été reclassé à la neuvième place, conséquence d'une pénalité de dix secondes pour avoir forcé Bearman hors de la piste. Correa a marqué le dernier point.

Netherlands Zandvoort - Course Principale

 
 
       
Infos sur le pilote
 
 
 
   
P. Pilote # Tours Temps Intervalle km/h Stands Points Abandon Bonus
1 France C. Novalak Clément Novalak Trident 21 38 -            
2 Barbados Z. Maloney Zane Maloney Rodin Carlin 3 38 +2.100 2.100          
3 United States J. Crawford Jak Crawford Hitech Pulse-Eight 9 38 +2.500 0.400          
4 Netherlands R. Verschoor Richard Verschoor Van Amersfoort Racing 22 38 +3.100 0.600          
5 Norway D. Hauger Dennis Hauger MP Motorsport 1 38 +11.600 8.500          
6 France I. Hadjar Isack Hadjar Hitech Pulse-Eight 10 38 +13.700 2.100          
7 Brazil E. Fittipaldi Enzo Fittipaldi Rodin Carlin 4 38 +17.600 3.900          
8 Belgium A. Cordeel Amaury Cordeel Invicta Virtuosi Racing 15 38 +20.500 2.900          
9 France V. Martins Victor Martins ART Grand Prix 6 38 +20.800 0.300          
10 United States J. Correa Juan Manuel Correa Van Amersfoort Racing 23 38 +23.000 2.200          
11 Czech Republic R. Staněk Roman Staněk Trident 20 38 +33.100 10.100          
12 Israel R. Nissany Roy Nissany PHM Racing by Charouz 16 38 +34.600 1.500          
13 Japan A. Iwasa Ayumu Iwasa DAMS 11 38 +37.600 3.000          
14 Monaco A. Leclerc Arthur Leclerc DAMS 12 38 +39.400 1.800          
15
J. Mason Joshua Mason PHM Racing by Charouz
17 38 +45.100 5.700          
16 Switzerland R. Boschung Ralph Boschung Campos Racing 25 38 +45.500 0.400          
17 India J. Daruvala Jehan Daruvala MP Motorsport 2 38 +47.300 1.800          
18 India K. Maini Kush Maini Campos Racing 24 38 +1'17.100 29.800          
19 United Kingdom O. Bearman Oliver Bearman Prema Powerteam 8 17 21 laps            
20 Denmark F. Vesti Frederik Vesti Prema Powerteam 7 10 28 laps            
21 France T. Pourchaire Théo Pourchaire ART Grand Prix 5 9 29 laps            
22 Australia J. Doohan Jack Doohan Invicta Virtuosi Racing 14 37              

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Crash et drapeau rouge : la Course Sprint F2 tombe à l'eau
Article suivant La F2 dévoile sa nouvelle monoplace pour 2024

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France