Piastri prêt à rester sur la touche, faute de baquet en F1

Oscar Piastri est prêt à faire des concessions, la Formule 1 paraissant inaccessible comme titulaire en 2022.

Piastri prêt à rester sur la touche, faute de baquet en F1

Leader du championnat de Formule 2 à l'heure où nous écrivons ces lignes, Oscar Piastri est bien parti pour réaliser un triplé unique dans les formules de promotion modernes : des titres consécutifs en Formule Renault Eurocup, en GP3/F3 et en GP2/F2.

Lire aussi :

Alors qu'il reste neuf courses à disputer cette saison en F2, dont trois ce week-end à Sotchi, Piastri a 19 points d'avance sur Guanyu Zhou et pourrait devenir le premier rookie à être sacré dans l'antichambre de la Formule 1 depuis Charles Leclerc et George Russell. Or, si le pilote Prema s'impose dans la discipline, il ne sera pas autorisé à rempiler l'an prochain, et les volants en Formule 1 se font rares : il n'y en a plus qu'un de disponible, chez Alfa Romeo – lequel pourrait d'ailleurs revenir à un autre membre de l'Alpine Academy, ce même Zhou.

"Je ne suis pas très confiant quant au baquet Alfa", commente Piastri. "Je pense donc qu'en étant réaliste, le parcours le plus logique est d'essayer d'être pilote de réserve pour Alpine l'an prochain et, vous savez, de faire beaucoup d'heures dans le simulateur et de vraiment travailler avec l'équipe afin d'essayer d'obtenir un baquet en 2023."

"Car ça m'irait de passer une année sur la touche, ce n'est évidemment pas idéal mais c'est arrivé à beaucoup de pilotes. Je peux donc accepter ça, mais si c'était plus d'un an sans volant, alors il y aurait des discussions sérieuses concernant mon avenir. Bref, l'objectif est vraiment d'essayer d'être pilote de réserve chez Alpine et de viser la saison 2023. Vu comme les cartes ont été jouées cette année, je pense que c'est l'objectif le plus réaliste actuellement."

Oscar Piastri, Prema Racing

Piastri est en tout cas lui-même impressionné par ses propres performances, lui qui a signé trois pole positions sur six possibles, ainsi que six podiums dont deux victoires en 15 épreuves. L'Australien de 20 ans avait abordé la FIA F3 et la F2 avec l'approche raisonnable d'une première année pour apprendre et d'une deuxième pour gagner, mais il semble que la seconde ne soit pas nécessaire…

"Je crois m'être surpris moi-même que cela se passe si bien, à vrai dire", ajoute l'intéressé. "Si ça m'a surpris alors que je sais plus ou moins ce dont je suis capable, je trouve naturel que cela surprenne quelques autres personnes également. Le plan d'origine, quand je suis arrivé en F3, était de faire deux années de F3 et deux années de F2. La F3 s'est manifestement passée mieux que prévu et la F2 se passe aussi probablement mieux que prévu…"

"Je ne veux pas avoir l'air arrogant, mais il y a très peu de pilotes qui sont arrivés à faire ce que j'ai fait et ce que je fais. Vous savez, George [Russell] et Charles [Leclerc] sont plus ou moins les deux seuls qui ont eu un sort similaire [avec des titres consécutifs en FIA F3 et en F2, ndlr]. Donc sans me jeter des fleurs, ce n'est pas une situation très courante."

Chez Alpine, en vertu de ces belles performances, on est ouvert à un poste de réserviste pour Piastri en 2022, faute de mieux. "Oscar est vraiment extrêmement impressionnant", déclare Marcin Budkowski, directeur exécutif de l'écurie. "Il est peut-être parti pour remporter son troisième titre en trois ans. Il a gagné la F3 et la [Formule] Renault Eurocup ces dernières années, alors quelle série déjà !"

"Même s'il ne gagne pas [la F2], ce sont trois années très solides pour un jeune pilote. Je crois qu'il y en a très peu qui ont réussi ça auparavant, alors est-ce que ça nous impressionne chez Alpine ? Bien sûr. Remportera-t-il le championnat ? Nous le saurons bientôt. Mais cela a certainement une influence sur les plans que nous faisons pour l'an prochain pour le baquet de pilote de réserve, et pour le bilan de l'académie en général."

Propos recueillis par Megan White et Jonathan Noble

partages
commentaires
La pluie cause le report de la première course de F2 à Sotchi
Article précédent

La pluie cause le report de la première course de F2 à Sotchi

Article suivant

Ticktum maîtrise à Sotchi, Zhou non-partant

Ticktum maîtrise à Sotchi, Zhou non-partant
Charger les commentaires