Piastri conclut en fanfare avec une sixième victoire

Déjà couronné, Oscar Piastri a fini sa saison en beauté en remportant une sixième victoire en Formule 2.

Auteur de la pole position ce week-end à Abu Dhabi, Oscar Piastri avait à cœur de conclure sa campagne par une victoire en Course Principale, une épreuve à laquelle il a bien failli ne pas pouvoir participer. En effet, quand les monoplaces rejoignaient la grille de départ, Guilherme Samaia a été lancé sur la voie rapide de la pitlane alors qu'arrivait Piastri, les deux monoplaces s'accrochant. Prema a dû changer l'aileron avant du poleman sur la grille.

Lire aussi :

Par la suite, Piastri a aisément conservé la tête de la course, tandis que Jack Doohan et Guanyu Zhou, qui s'élançaient juste derrière lui, ont bataillé tout au long du premier tour... jusqu'à ce que l'Australien sorte large du virage 9 et perde le contrôle en revenant sur la piste, peut-être gêné par la présence de la monoplace de Zhou. Il a percuté le mur et la voiture de sécurité a neutralisé la course.

"Zhou faisait un truc bizarre, il mérite une pénalité !" s'est exclamé Robert Shwartzman, qui était juste derrière eux, à la lutte avec Liam Lawson. Ce dernier, auteur d'un excellent envol, a lui aussi fait une pirouette d'une manière similaire à Doohan, la sienne s'achevant heureusement en un simple 360°.

La course a repris ses droits au cinquième tour, avec Piastri en tête devant Zhou, Shwartzman, Ralph Boschung et Théo Pourchaire, qui pouvait s'estimer heureux d'être remonté au cinquième rang après être passé de la sixième à la huitième place au départ. Lawson, lui, avait chuté à la septième position, derrière Dan Ticktum.

Shwartzman est le premier des leaders à être passé des pneus supertendres aux mediums, ensuite imité par Piastri et Zhou, le classement restant inchangé entre ces trois pilotes. Lawson, en revanche, a fait l'undercut à Boschung, ce dernier se faisant ensuite doubler par Ticktum. L'Anglais s'est défait de Lawson quelques instants plus tard au virage 9, non sans un contact entre les deux monoplaces, au grand dam du Néo-Zélandais.

Quant à Pourchaire, il avait pris le départ en mediums et a donc poursuivi son relais, subissant brièvement la pression de Felipe Drugovich. C'est très tardivement, après 27 des 33 tours, que le leader est rentré au stand, le Brésilien attendant le 28e passage. L'arrêt de Pourchaire a été plutôt lent, et il a repris la piste à dix secondes de Piastri, à sept secondes de Zhou et à quatre secondes de Shwartzman.

Theo Pourchaire, ART Grand Prix

Le changement de pneus s'est mieux passé pour Drugovich, qui s'est retrouvé devant Pourchaire, mais ses gommes étaient évidemment froides et Pourchaire a immédiatement repris l'avantage. L'immobilisation de Lawson en bord de piste a brièvement changé la donne, alors que les deux pilotes revenaient rapidement sur Shwartzman, entraînant une neutralisation par la voiture de sécurité virtuelle ; Pourchaire venait de commettre une erreur permettant à Drugovich de passer devant.

Les deux derniers tours ont néanmoins eu lieu sous drapeau vert, Shwartzman étant logiquement débordé et chutant au cinquième rang. Pendant ce temps, Oscar Piastri remportait sa cinquième victoire lors des neuf dernières courses, accompagné par les deux pilotes UNI-Virtuosi sur le podium : Guanyu Zhou et Felipe Drugovich. Théo Pourchaire et Robert Shwartzman complétaient le top 5 devant Dan Ticktum, Marcus Armstrong et Jüri Vips, ce dernier malgré une pénalité de cinq secondes purgée au stand pour avoir envoyé Christian Lundgaard en tête-à-queue au premier tour. Ralph Boschung et Richard Verschoor ont marqué les derniers points disponibles.

United Arab Emirates Abu Dhabi - Course Principale

partages
commentaires
Zhou s'impose après l'abandon d'Armstrong
Article précédent

Zhou s'impose après l'abandon d'Armstrong

Article suivant

Doohan, Sargeant, Drugovich : les premiers transferts de la F2 2022

Doohan, Sargeant, Drugovich : les premiers transferts de la F2 2022
Charger les commentaires