Pierre Gasly accablé par la malchance

Treizième du championnat avec seize points en six courses : ce n'est probablement pas le début de saison auquel Pierre Gasly s'attendait lorsqu'il a rejoint DAMS.

Sa vitesse pure n'est pas encore au niveau souhaité puisque sa place moyenne sur la grille est huitième, et des incidents de course hors de son contrôle ne facilitent pas la tâche du Normand.

En Principauté notamment, Nobuharu Matsushita a créé un bouchon en calant au départ. Gasly faisait partie des pilotes pris dans l'embouteillage... mais a été désigné comme responsable de l'incident par les commissaires de course, qui ont décidé de lui faire prendre le départ des stands ! Ils lui présenteront leurs excuses par la suite.

"Que dire? C’est une expérience que je ne souhaite à personne," déplore le pilote DAMS. "C’était le pire endroit pour qu’une telle erreur s’abatte sur moi car il est bien connu qu’à Monaco, la grille décide en grande partie de la course. Bon, ils se sont excusés après la course…" 

Chaque weekend, c'est ma carrière qui se joue

Pierre Gasly

"C’est grave à ce niveau de la compétition," poursuit un Gasly remonté dans les colonnes de Paris-Normandie. "Chaque week-end, c’est ma carrière qui se joue. Il leur aura fallu une heure de palabres pour s’apercevoir qu’ils ne regardaient pas les bonnes images. En fond de ligne il finiront par voir qu’un autre pilote avait commis une faute et qu’un drapeau jaune était agité."

"Quand bien même j’aurais commis une faute, il leur suffisait de prendre leur temps et de m’infliger en cours d’épreuve un drive through ou des secondes de pénalité. Oui, ils se sont excusés mais ils m’ont ruiné le week-end."

Sur un circuit comme Monaco où dépasser est extrêmement difficile, et dans une discipline où la grille inversée est appliquée pour la deuxième course, c'était effectivement la fin des espoirs de podium du Français, qui est tout de même parvenu à remonter à la quatorzième place le vendredi, puis à la dixième le samedi.

"Pas mal depuis la 26e place en partant des stands!" se satisfait-il toutefois. "Il faut voir le côté positif, cette mésaventure m’a permis de faire une remontée assez folle à Monaco!"

Une fissure dans le dos comme cerise sur le gâteau

Malgré cette volonté d'optimisme, Gasly ne peut s'empêcher d'espérer que la malchance prenne fin : à Bahreïn, alors qu'il était en lutte pour le podium de la première course, il avait été la victime d'un carambolage dont Norman Nato avait été désigné responsable par les commissaires de course.

"Sur trois meetings, deux ont été anéantis par des faits extérieursJ’espère que l’on va, rapidement, pouvoir s’exprimer et montrer ce que l’on vaut, vraiment. J'espère avoir eu ma dose de malchance pour le début de l'année," conclut le Français.

Gasly a par ailleurs subi... une fissure dans le bas du dos, à l'issue de la manche monégasque! Rien de grave, toutefois : le pilote DAMS devrait être remis bien avant le prochain meeting au Red Bull Ring.

A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Pierre Gasly
Équipes DAMS
Type d'article Actualités
Tags déclaration, gasly, malchance