Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
38 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
3 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Le point F2 - Vaine démonstration de Leclerc

partages
commentaires
Le point F2 - Vaine démonstration de Leclerc
Par :
28 août 2017 à 12:08

Charles Leclerc a réalisé l'une des performances les plus impressionnantes de l'Histoire de la GP2/F2 à Spa-Francorchamps, qui n'est pas près d'être oubliée, malgré sa disqualification. Il maintient quand même l'écart au championnat.

Course Principale

Dominateur sur un tour, Charles Leclerc avait donné le ton. Le protégé de Ferrari avait réalisé le meilleur temps des essais libres, bien que son extincteur se soit déclenché pendant la séance, devant son coéquipier Antonio Fuoco. Il a ensuite signé une pole position magistrale sous la pluie avec plus de six dixièmes d'avance sur les DAMS de Nicholas Latifi et d'Oliver Rowland, alors qu'Artem Markelov était relégué au neuvième rang.

Résultats des essais libres

Résultats des qualifications

Seul le départ lui a fait défaut, mais Leclerc a assuré à La Source pour résister à son rival pour le titre et pour la victoire, Oliver Rowland, qui a le soutien de Renault.

Les deux hommes étaient sur une stratégie similaire, ce qui rend la comparaison d'autant plus facile – et cruelle. Dans une course que la voiture de sécurité n'est pas venue perturber, Leclerc a pris son envol et n'a plus jamais été revu par ses adversaires, si ce n'est après son arrêt au stand pour les pilotes qui n'avaient pas encore changé de pneus.

Le Monégasque a tenu un rythme effréné, et rien ne le montre davantage que son meilleur tour en course, une seconde et demie plus rapide que celui des autres concurrents. Quand Leclerc tournait en 2'00 avec une constance métronomique, ses rivaux Rowland et Markelov roulaient régulièrement en 2'01, voire 2'02. D'où ce gouffre à l'arrivée : près de 27 secondes d'avance.

"En pneus prime, je pense que nous étions très, très bons : quand je suis sorti des stands, ils me disaient que j'étais deux secondes plus rapide que tout le monde, et je leur ai demandé de répéter, car je pensais avoir peut-être mal entendu !" sourit Leclerc.

Départ : Charles Leclerc, PREMA Powerteam en tête
Départ : Charles Leclerc (PREMA Racing) résiste à Oliver Rowland (DAMS) au départ

La bataille pour la deuxième place a d'ailleurs été acharnée entre Rowland, parti en tendres, qui a chaussé les mediums dès la fin du sixième tour, et Markelov, sur la stratégie opposée. Un temps retardé par son coéquipier Luca Ghiotto, le Russe est rapidement remonté grâce à ses gommes moins usées en fin de course.

Rowland, de son côté, avait un aileron avant légèrement endommagé depuis le départ, après un contact avec Leclerc : "Cela m'a peut-être un peu gêné parce qu'on perd de l'appui à l'avant, mais l'an dernier, Gasly avait exactement les mêmes dégâts et il était largement plus rapide que tout le monde, donc je ne vais pas utiliser cette excuse !"

La lutte s'est prolongée jusqu'au dernier virage, lorsque Rowland a tassé Markelov hors de la piste, ce dernier prenant quand même l'avantage pour moins d'un dixième. "Je n'ai pas commis la même erreur qu'à la dernière course", commente le Russe. "Quand j'ai pris l'extérieur au dernier virage, il n'y avait pas la place d'être côte à côte, donc j'ai décidé de sortir de la piste pour ne pas m'accrocher avec Rowland."

Les commissaires n'ont pas vu cette action d'un très bon œil et ont décidé de pénaliser de cinq secondes... les deux pilotes ! Rowland pour avoir tassé Markelov hors de la piste, Markelov pour avoir tiré un avantage de sa sortie de piste.

Dans les faits, cette sanction n'a donc rien changé, surtout pour Rowland, qui a été disqualifié pour une usure excessive du patin, tout comme le vainqueur, Charles Leclerc.

Oliver Rowland, DAMS
Coup d'arrêt pour Oliver Rowland (DAMS), disqualifié. Même sanction pour Charles Leclerc.

René Rosin, directeur de l'écurie Prema, a expliqué qu'un seul des sept points de mesure du patin était suffisamment usé pour engendrer une disqualification. "Il peut y avoir des gains si l'on est très bas, c'est vrai, mais quand on parle de 0,2 mm dans un seul des sept trous et que tous les autres respectent largement les mesures, ce n'est pas de la performance", ajoute Rosin pour Motorsport.com.

Pour François Sicard, directeur général de DAMS, cette exclusion est également inattendue : "Le patin était beaucoup plus usé que nous ne l'aurions pensé, principalement parce que le côté droit était endommagé", nous explique-t-il. "Nous pensons avoir endommagé le patin sur le vibreur, peut-être à la sortie de Blanchimont, cela l'a beaucoup usé et nous étions en dessous de la limite."

Artem Markelov a donc hérité de la victoire devant son coéquipier Luca Ghiotto. Une belle réussite pour les pilotes Russian Time, qui signaient le doublé après avoir pris le départ huitième et sixième respectivement. Antonio Fuoco a obtenu son deuxième podium de la saison devant les Racing Engineering de Gustav Malja et de Nyck de Vries, qui vient de rejoindre l'écurie.

Sérgio Sette Câmara, Roberto Merhi et Norman Nato complétaient le top 8, alors que le grand déçu du jour était Nicholas Latifi, dont le moteur a rendu l'âme avant même le départ alors qu'il s'était qualifié à une belle deuxième place.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

 Spa-Francorchamps - Course Principale

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
DSQ monaco Charles Leclerc  Prema Racing 25 52'23.537
1 russia Artem Markelov  RUSSIAN TIME 25 26.635
DSQ  united_kingdom Oliver Rowland  DAMS 25 26.707
2 italy Luca Ghiotto  RUSSIAN TIME 25 32.692
3 italy Antonio Fuoco  Prema Racing 25 33.081
4 sweden Gustav Malja  Racing Engineering 25 46.547
5 netherlands Nyck de Vries  Racing Engineering 25 47.784
6 brazil Sérgio Sette Câmara  MP Motorsport 25 55.991
7 spain Roberto Merhi  Rapax 25 1'00.114
8 france Norman Nato  Arden International 25 1'02.246
9 united_states Santino Ferrucci  Trident 25 1'09.370
10 romania Robert Visoiu  Campos Racing 25 1'10.768

Voir le classement complet ici

Podium : le vainqueur Charles Leclerc, PREMA Racing, le deuxième Artem Markelov, RUSSIAN TIME, le troisième Oliver Rowland, DAMS
Podium : 1er Artem Markelov, RUSSIAN TIME, Charles Leclerc, PREMA Racing (disqualifié), et Oliver Rowland, DAMS (disqualifié)

Course Sprint

C'est donc une grille de départ relativement inédite que l'on retrouvait en Course Sprint grâce à l'inversion du top 8, avec Norman Nato et Roberto Merhi en première ligne devant Sérgio Sette Câmara et Nyck de Vries. D'autant que Charles Leclerc et Oliver Rowland s'élançaient du fond de grille en raison de leur disqualification, ce qui promettait une belle remontée.

À l'extinction des feux, Nato et Merhi ont manqué leur envol, ce qui a permis à Sette Câmara de prendre la tête devant De Vries. À partir de là, l'écart entre les deux leaders a fluctué entre une huit dixièmes et deux secondes, sans que le Brésilien ne soit menacé.

Un impressionnant accident de Nobuharu Matsushita dans Eau Rouge a provoqué une neutralisation en fin de course, qui a assuré la victoire à Sette Câmara. C'est le premier succès de MP Motorsport dans ce championnat depuis la saison 2014 de GP2 Series, et une performance appréciable pour l'ancien membre du Red Bull Junior Team, qui remporte la première victoire de sa carrière en sport auto.

Sergio Sette Camara, MP Motorsport
Sérgio Sette Câmara (MP Motorsport) devance Nyck de Vries (Racing Engineering)

Résultat notable également pour le dauphin Nyck de Vries, qui vient de remplacer Louis Delétraz chez Racing Engineering. L'écurie espagnole signe son meilleur résultat de l'année. "Ce n'est jamais facile d'arriver dans une nouvelle équipe pour le reste de la saison, mais nous avons tout préparé avec soin et j'ai été impressionné par leur organisation, leur professionnalisme et leur structure. Ils ont connu une première moitié de saison difficile, donc je suis content de leur donner un podium", déclare le protégé de McLaren.

Très rapide, Luca Ghiotto est remonté jusqu'à la troisième place pour signer un double podium. Mais la véritable sensation, ce sont Charles Leclerc et Oliver Rowland qui l'ont créée, avec une véritable chevauchée fantastique. Le Monégasque en particulier a gagné cinq places au départ avant de réaliser un festival de neuf dépassements pour signer un précieux top 5 ; l'Anglais, quant à lui, a fait encore mieux à l'extinction des feux avec un gain de huit positions, mais n'a doublé qu'à trois reprises par la suite, débordé par Leclerc dès le deuxième tour. Il marque néanmoins le point de la huitième place.

Charles Leclerc, PREMA Powerteam
Remontée impressionnante de Charles Leclerc (PREMA Racing)

Norman Nato a pris le quatrième rang depuis la pole position alors que Roberto Merhi, à ses côtés en première ligne, n'est pas parvenu à se maintenir et ne s'est classé que sixième, devant Antonio Fuoco, auteur d'une manœuvre sensationnelle sur Artem Markelov par l'extérieur dans Blanchimont.

Markelov a d'ailleurs été contraint à l'abandon, victime d'un problème d'échappement en fin de course alors qu'il occupait le huitième rang. Une mésaventure qui a contribué à l'entrée de son rival Rowland dans les points.

 Spa-Francorchamps - Course Sprint

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1 brazil Sérgio Sette Câmara  MP Motorsport 18 39'40.215
2 netherlands Nyck de Vries  Racing Engineering 18 0.623
3 italy Luca Ghiotto  RUSSIAN TIME 18 2.403
4 france Norman Nato  Arden International 18 3.109
5 monaco Charles Leclerc  Prema Racing 18 3.820
6 spain Roberto Merhi  Rapax 18 4.894
7 italy Antonio Fuoco  Prema Racing 18 5.448
8 united_kingdom Oliver Rowland  DAMS 18 5.828
9 canada Nicholas Latifi  DAMS 18 6.690
10 united_states Santino Ferrucci  Trident 18 9.202

Voir le classement complet ici

Podium : le vainqueur Sergio Sette Camara, MP Motorsport, le deuxième Nyck De Vries, Racing Engineering, le troisième Luca Ghiotto, RUSSIAN TIME
Podium : 1er Sérgio Sette Câmara (MP Motorsport), 2e Nyck de Vries (Racing Engineering), 3e Luca Ghiotto (RUSSIAN TIME)

Championnat

Malgré sa disqualification en Course Principale, Charles Leclerc marque quand même dix points grâce à sa pole position et à sa cinquième place en Course Sprint. Ainsi, le pilote Prema creuse légèrement l'écart sur Oliver Rowland, qui se voit rattrapé par Artem Markelov, vainqueur ce samedi.

Coup dur pour Nicholas Latifi, qui se fait distancer par le Russe et doubler par Luca Ghiotto, seul pilote à être monté sur le podium à deux reprises ce week-end. Nobuharu Matsushita, Alexander Albon et Jordan King sont également repartis bredouilles de Spa. À noter que seuls les pilotes du top 8 restent mathématiquement en lice pour le titre.

Championnat de Formule 2 après 16 courses sur 22

 PiloteÉquipePointsCoursesVictoiresPodiums
1  Charles Leclerc (R) Prema Racing 218 16 5 (4) 7
2  Oliver Rowland DAMS 159 16 2 (2) 8
3  Artem Markelov RUSSIAN TIME 150 16 3 (2) 5
4  Luca Ghiotto RUSSIAN TIME 123 16   5
5  Nicholas Latifi DAMS 115 15 1 (0) 6
6  Nyck de Vries (R) Rapax/Racing Eng. 96 15 1 (0) 5
7  Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 91 16 2 (0) 3
8  Norman Nato Arden International 91 16 1 (0) 3
9  Alexander Albon (R) ART Grand Prix 65 14   1
10  Jordan King MP Motorsport 49 16    
11  Antonio Fuoco (R) Prema Racing 40 16   2
12  Gustav Malja Racing Engineering 40 16   1
13  Sérgio Sette Câmara (R) MP Motorsport 23 16 1 (0) 1
14  Sergio Canamasas Trident/Rapax 21 14    
15  Johnny Cecotto Jr Rapax 16 8   1
16  Ralph Boschung (R) Campos Racing 11 16    
17  Roberto Merhi (R) Campos Racing 10 4    
18  Sergey Sirotkin ART Grand Prix 9 2    
19  Santino Ferrucci (R) Trident 4 4    
20  Sean Gelael Arden International 3 16    
21  Robert Vișoiu Campos Racing 1 12    
22  Louis Delétraz (R) Racing Eng./Rapax 1 16    
23  Nabil Jeffri Trident 0 16    
24  Callum Ilott (R) Trident 0 2    
25  Stefano Coletti Campos Racing 0 2    
26  Raffaele Marciello Trident 0 2    

Les victoires entre parenthèses sont les victoires en Course Principale, tandis que le total englobe également les Courses Sprint à grille inversée.

La Formule 2 revient ce week-end à Monza, où sera présentée la nouvelle voiture pour 2018. À découvrir sur Motorsport.com !

Roberto Merhi, Rapax
Article suivant
Leclerc vainqueur à Spa... puis disqualifié !

Article précédent

Leclerc vainqueur à Spa... puis disqualifié !

Article suivant

Chronique Leclerc - Vitesse exceptionnelle, disqualification frustrante

Chronique Leclerc - Vitesse exceptionnelle, disqualification frustrante
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Charles Leclerc
Auteur Benjamin Vinel