Pourchaire s'impose et prend la tête du championnat

Théo Pourchaire a remporté une Course Principale animée à Imola, devenant par la même occasion leader de Formule 2.

Pourchaire s'impose et prend la tête du championnat
Charger le lecteur audio

C'est par un départ chaotique qu'a commencé cette Course Principale à Imola, avec un envol manqué de Jüri Vips et Ayumu Iwasa en première ligne. Roy Nissany s'est propulsé de la sixième place à la tête de la course, pendant que Jack Doohan percutait Dennis Hauger puis Vips, endommageant son aileron avant et contraignant le pilote Prema à l'abandon. La voiture de sécurité est intervenue pendant quatre tours.

Course Sprint :

Nissany menait donc devant Boschung, Iwasa, Vips, Pourchaire et Daruvala, mais dans la seconde boucle après le restart, Vips est sorti large de la chicane Villeneuve et a perdu le contrôle, heurtant le mur.

C'était un tournant : la voiture de sécurité a fait son retour en piste, et les pilotes qui se sont élancés en pneus supertendres en ont profité pour rentrer au stand en repartant juste derrière leurs rivaux, qui étaient nettement perdants ; c'était également le cas d'Iwasa, qui a laissé filer beaucoup de temps derrière son coéquipier Nissany lors de ces arrêts au stand. Initialement troisième, il s'est retrouvé huitième des pilotes ayant déjà fait un arrêt, tandis que Théo Pourchaire a hérité de la troisième place virtuelle. Pendant ce temps, Jehan Daruvala cravachait en tête de la course devant Marcus Armstrong et Liam Lawson afin de creuser l'écart avant son propre changement de pneus en fin d'épreuve.

Idéalement placé pour remporter la victoire, Roy Nissany a tout gâché en sortant large de Rivazza, ce qui l'a envoyé dans le mur, causant une intervention de la voiture de sécurité virtuelle... mais il a laissé son aileron avant à l'entrée de la pitlane, cette dernière a donc été fermée par la direction de course, et les pilotes ayant pris le départ en mediums n'ont pu faire de changement de pneus à bas coût ! Pourchaire, ayant doublé Boschung, était désormais leader virtuel.

La fin de la course a été particulièrement animée : Logan Sargeant a chipé la deuxième place virtuelle à Ralph Boschung au 31e des 35 tours, mais a ensuite semblé commettre une erreur à la sortie de la Variante Alta et a dégringolé dans la hiérarchie, tandis que Fittipaldi prenait l'avantage sur Boschung pour cette fameuse seconde position... Et c'est alors que Lawson a percuté le mur à la sortie d'Acque Minerali !

La direction de course a d'abord fait appel à la voiture de sécurité virtuelle, et le leader Drugovich, également parti en mediums, n'était pas autorisé à rentrer au stand dans ces conditions... puis la neutralisation s'est transformée en véritable Safety Car, mais le Brésilien venait de passer l'entrée de la pitlane !

La course s'est achevée derrière la voiture de sécurité, et Théo Pourchaire a remporté une victoire cruciale, qui le propulse en tête du championnat : l'ancien leader Felipe Drugovich n'a finalement marqué que le petit point de la dixième place. Enzo Fittipaldi et Ralph Boschung accompagnaient Pourchaire sur le podium devant Novalak, Iwasa, Vesti, Sargeant, Beckmann et Daruvala.

Pourchaire mène désormais le classement général avec 52 points devant Drugovich (50), Daruvala (36) et Lawson (35).

Italy Imola - Course Principale

partages
commentaires

Armstrong résiste à Daruvala pour la victoire

La Formule 2 se rendra finalement au Paul Ricard