Prema Powerteam remplace Lazarus en GP2 dès 2016

Une écurie italienne peut en cacher une autre : tandis que Lazarus va quitter le GP2 Series à la fin de la saison, Prema Powerteam va y débarquer l'an prochain.

Team Lazarus, c'est l'histoire d'une équipe qui n'a jamais décollé dans l'antichambre de la Formule 1. La faute à une formation composée principalement de techniciens freelance, dont la préoccupation n'est donc pas le GP2 à temps plein.

Les problèmes techniques se multipliaient sur les Lazarus par rapport à certaines équipes, si bien que certains de leurs pilotes n'avaient même pas confiance en leurs freins. Un problème délicat dans une voiture de course.

Du coup, Lazarus n'était pas vraiment la cible privilégiée des pilotes, et a peiné à attirer des jeunes loups prometteurs. Sur les quatre saisons de l'écurie, rares sont les pilotes Lazarus qui se sont fait remarquer en bien en formules de promotion, malgré l'exception notable de Nathanaël Berthon et de Conor Daly.

Par conséquent, les performances n'ont logiquement pas été au rendez-vous. 84 courses, pas la moindre victoire, et un seul podium à se mettre sous la dent grâce à Berthon à Bahreïn cette année.

Surtout, la dernière place du classement par équipes de 2012 à 2014 ; cette saison, il y avait du mieux, puisque Lazarus pointe à la onzième place avec 28 points, devançant Arden et Hilmer. Insuffisant pour convaincre Tancredi Pagiaro de ne pas arrêter les frais.

"Nos quatre années en GP2 étaient une expérience merveilleuse, où nous étions engagés dans une importante catégorie du sport automobile, mais aussi en contact étroit avec la Formule 1," commente Pagiaro, fondateur de l'écurie.

"Nous laissons ce championnat derrière nous pour poursuivre de nouveaux objectifs, tandis que nous garderons toujours un œil sur le GP2 Series. On n'oublie jamais son premier amour, comme on dit en Italie. Donc qui sait si nos chemins pourraient se croiser à nouveau dans l'avenir?"

Prema Powerteam, une équipe de premier plan

L'équipe qui rejoint le GP2 est loin d'être anonyme : tous les ans depuis 2011, Prema Powerteam remporte les deux titres (pilote et équipe) de F3 Europe, grâce à de jeunes loups tels que Roberto Merhi, Daniel Juncadella, Raffaele Marciello et Esteban Ocon.

Cette année, l'écurie italienne alignait un line-up d'une certaine qualité, avec notamment le fougueux mais prometteur Lance Stroll, un Jake Dennis qui a confirmé les promesses que l'on entrevoyait en lui et un Felix Rosenqvist qui, pour sa cinquième saison dans la discipline, a enfin remporté le titre.

Prema s'est par ailleurs octroyé les deux titres de F4 Italie, discipline créée en 2014, avec Lance Stroll l'an dernier et Ralf Aron cette saison.

"Nous sommes ravis de nous aligner pour cette nouvelle aventure enthousiasmante en GP2 Series," déclare Rene Rosin, directeur d'équipe. "Prema a toujours suivi l'évolution du concept GP2 comme spectateur intéressé, et il est enfin temps d'y participer activement."

"Passer en GP2 est une étape logique pour Prema, après les expériences réussies en F3 Europe, en F4 Italie et en F4 Allemagne, où nous allons rester avec le même engagement."

Le GP2 est toutefois une discipline bien différente de la F3 Europe, et le début de saison 2016 ne sera pas forcément facile pour Prema. La dernière équipe arrivée dans l'antichambre de la Formule 1, Status Grand Prix, a connu une saison difficile avec peu de motifs de satisfaction en-dehors de la victoire de Richie Stanaway en course sprint à Monaco, facilitée par la grille inversée.

D'autres équipes arrivées récemment sont toujours en difficulté, comme MP Motorsport et Hilmer Motorsport, qui ne décollent pas du fond de grille. Mais il est vrai que Russian Time, également présent en GP2 depuis 2013, joue dans le haut de tableau.

La future réussite de Prema dépendra aussi des pilotes que l'écurie sera en mesure d'attirer pour ses débuts. Motorsport.com croit savoir que Lance Stroll, qui courait pour Prema en F3 Europe cette année ainsi que lors de sa campagne victorieuse en F4 Italie en 2014, devrait être l'un d'eux.

Latifi de retour chez MP à Sotchi

La valse des pilotes continue chez MP Motorsport : Nicholas Latifi va y faire son retour en Russie après avoir déjà couru pour l'équipe en Hongrie, sans marquer de point. Il sera aligné aux côtés de René Binder et prendra le volant de la monoplace occupée par Meindert van Buuren lors du meeting précédent.

A propos de cet article
Séries FIA F2
Équipes Prema Powerteam , Lazarus
Type d'article Analyse
Tags ecuries, equipes