Preview GP2 2013 : les changements

Ce week-end, la neuvième saison du GP2, l'anti-chambre de la Formule 1, reprendra ses droits sur le circuit de Sepang en Malaisie

Ce week-end, la neuvième saison du GP2, l'anti-chambre de la Formule 1, reprendra ses droits sur le circuit de Sepang en Malaisie. A la veille des premiers essais libres, il est temps de revenir sur les principaux changements qui sont intervenus durant l'hiver ainsi que sur les forces en présence.

Trois départs et autant de nouvelles équipes

Les budgets en GP2 Series étant conséquents (on parle de deux millions d'euros pour une saison dans les meilleurs équipes par pilote), certains teams ont été contraints de quitter le championnat durant l'hiver à cause de la situation économique du moment.

La première victime fut Ocean Racing Technology. Les signes avant-coureurs des difficultés de l'équipe de Tiago Monteiro et José Guedes sont apparus lors des essais collectifs à la fin de la saison 2012, durant laquelle les monoplaces bleues et noires restaient bloquées dans leur garage, faute de budget. En quatre ans de présence dans la catégorie, le team portugais a remporté deux victoires, grâce à Alvaro Parente et Karun Chandhock, mais n'a jamais trouvé la constance pour pouvoir se battre fréquemment aux avant-postes. Née sur les cendres de BCN Competicion en 2009, Ocean Racing Technology laissera sa place à l'écurie Hilmer Motorsport de Franz Hilmer.

Plus surprenant cette fois, après huit saisons de présence dans la catégorie et un titre remporté en 2007 grâce à Timo Glock, iSport International a décidé de tirer un trait sur le GP2 pour se concentrer sur un nouveau programme moins onéreux que le championnat organisé par Bruno Michel. Le GP2 perd l'une de ses équipes historiques qui avait décroché 19 victoires en GP2 et 4 en GP2 Asia. Une partie du personnel de Paul Jackson a trouvé refuge chez Russian Time. L'écurie du Russe Igor Mazepa s'est associée avec Motorpark pour effectuer ses débuts dans la catégorie. Avec seulement trois journées d'essais, la préparation de cette nouvelle équipe n'est pas idéale mais elle pourra compter sur le duo Dillmann-Bird pour rapidement trouver sa place dans le peloton de tête.

Enfin, le cas de la Scuderia Coloni est totalement différent des problèmes budgétaires d'Ocean Racing Technology et d'iSport International. Suite à un différend avec les organisateurs du GP2, Enzo Coloni et ses hommes n'ont plus leur place sur les grilles de départ de la catégorie. Fondée en 1995, l'équipe néerlandaise MP Motorsport de Henk De Jong, dont le fils, Daniel, sera l'un des pilotes, fera ses débuts dans la catégorie cette année.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Tiago Monteiro , Alvaro Parente , Timo Glock , Bruno Michel
Type d'article Actualités