Rossi remporte sa première victoire de la saison

B.V., Spa-Francorchamps - Constamment présent aux avant-postes, Alexander Rossi attendait un premier succès cette saison. Il l'a remporté à Spa-Francorchamps après une course rondement menée.

On retrouvait Jordan King en pole position pour la première fois de sa carrière en GP2. À ses côtés, Nathanael Berthon, devant Alexander Rossi et Mitch Evans en deuxième ligne. Vainqueur hier, Stoffel Vandoorne s'élançait huitième.

C'est Rossi qui a pris le meilleur envol, s'emparant de la deuxième place avant de prendre la tête de la course en dépassant son coéquipier King aux Combes. Berthon a conservé la troisième place devant Leal, auteur d'un bon envol, et Vandoorne.

Evans a rétrogradé au septième rang derrière Sirotkin. Le Russe a toutefois perdu deux positions par la suite, alors que Vandoorne s'est facilement emparé de la quatrième place face à Leal. Ce dernier, en difficulté, s'est ensuite fait dépasser par les Russian Time d'Evans et Markelov.

La descente aux enfers de Leal a continué : le pilote Carlin s'est fait dépasser par Sirotkin pour la septième place, avant d'être doublé par Canamasas. En tête de la course, c'était très serré : après six tours, trois secondes séparaient Rossi, premier, d'Evans, cinquième.

Le pilote Russian Time a justement porté une attaque sur Vandoorne aux Combes, sans succès. Pierre Gasly, quant à lui, a jeté l'éponge à mi-course ; il ne disposait de toute façon pas de pneus neufs pour cette course sprint.

Les deux Racing Engineering ont commencé à creuser l'écart, un petit bouchon se formant derrière Berthon. Lynn a tenté de dépasser Canamasas pour la huitième place, mais l'Espagnol ne s'est pas laissé faire, donnant un coup de volant peu gracieux à son adversaire.

C'est au onzième tour que Vandoorne a fini par prendre l'avantage sur Berthon, notamment grâce à son DRS. Le pilote ART s'est immédiatement lancé à la poursuite des Racing Engineering. Evans a trouvé l'ouverture sur la Lazarus de l'Auvergnat au tour suivant.

Pic part à la faute, la voiture de sécurité virtuelle intervient

Au treizième tour, Arthur Pic est parti à la faute à Stavelot, immobilisant sa Campos dans les graviers. La voiture de sécurité virtuelle est entrée en action.

La course a repris ses droits avec deux tours à disputer, et Rossi a tiré son épingle du jeu au restart alors que Vandoorne a complètement bloqué ses roues à l'Arrêt de Bus, perdant deux secondes dans l'incident. Evans en a profité pour porter une attaque, sans succès. C'est au dernier tour que le pilote Russian Time a trouvé l'ouverture sur le leader du championnat aux Combes!

Plus loin dans le peloton, la bataille a continué à faire rage. Lynn a fini par trouver l'ouverture sur Canamasas pour la huitième place.

Alexander Rossi n'aura jamais été menacé : l'Américain a remporté sa première victoire de la saison, sa deuxième en GP2 après son succès à Abu Dhabi en 2013. Jordan King se classe deuxième pour un doublé Racing Engineering, alors que Mitch Evans met fin à une période de vache maigre en se classant troisième.

Stoffel Vandoorne échoue au pied du podium devant son public devant Markelov et Sirotkin. Berthon et Lynn complètent le top 8.

Vandoorne conserve une large avance avec 233 points devant Rossi (128) ainsi que Sirotkin et Haryanto, tous deux titulaires de 109 unités.

A propos de cet article
Séries FIA F2
Événement Spa-Francorchamps
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Alexander Rossi
Type d'article Résumé de course
Tags résultats, résumé