Russell appelle la F2 à améliorer la procédure de départ

partages
commentaires
Russell appelle la F2 à améliorer la procédure de départ
Par : Jack Benyon
Co-auteur: Benjamin Vinel
30 nov. 2018 à 15:35

Le nouveau Champion de Formule 2, George Russell, appelle le championnat à améliorer la procédure de départ de sa monoplace pour 2019.

George Russell a remporté le titre de F2 en s'imposant lors de la Course Principale à Abu Dhabi, en dépit d'un envol poussif qui l'a vu rétrograder derrière Nyck de Vries au départ.

Nicholas Latifi a calé alors qu'il occupait le troisième emplacement sur la grille et a été percuté à haute vitesse par Arjun Maini, qui partait 19e. L'accident a même contraint Charlie Whiting, dans la cabine du directeur de course, à se baisser pour éviter tout débris. Les deux pilotes s'en sont tirés indemnes.

Lire aussi :

Avant Abu Dhabi, il y avait eu huit courses consécutives sans qu'un pilote ne cale en F2.

"J'ai vu l'incident – ou ses conséquences – pendant que je pilotais, sur les écrans TV, et ce qui s'est passé est clair", déclare Russell. "J'étais frustré. Nous sommes au plus haut niveau en dessous de la Formule 1, et pourtant, la procédure de départ sur cette voiture est absolument abominable. Aucun pilote sur la grille ne sait comment prendre un bon ou un mauvais départ. Si on en prend un bon, c'est impossible à refaire. C'est un pari à chaque fois."

"J'ai énormément de compassion pour le gars qui a calé et pour celui qui l'a percuté, parce que ce n'est pas leur faute. On lance une pièce en l'air et on espère un bon départ. C'est quelque chose qui doit vraiment changer pour l'an prochain. C'est inacceptable."

Nicholas Latifi, DAMS

Nicholas Latifi, DAMS

Photo de : FIA Formula 2

La F2 a lancé une nouvelle voiture en 2018, propulsée par un moteur turbo et dotée d'un Halo. L'embrayage a été un problème pendant la première moitié de l'année, en raison d'une fenêtre d'utilisation très étroite. De nombreux pilotes en ont été victimes.

Le championnat a apporté des évolutions logicielles au fil de l'année, mais au Red Bull Ring, la FIA a imposé des départs lancés pour ce meeting et celui de Silverstone, le temps de rectifier ces soucis. Un nouveau système d'embrayage à diaphragme revu est entré en action au Hungaroring, et il y a eu moins de calages depuis lors.

Tout comme Latifi, Sérgio Sette Câmara et Alexander Albon ont calé lors de la Course Principale à Abu Dhabi. Selon les informations de Motorsport.com, la F2 a apporté une évolution liée aux tours moteur pour ce meeting. Les officiels de la F2 ont rencontré les écuries après la course pour expliquer que la chaleur pouvait rendre le départ plus difficile. En effet, elle rend l'asphalte plus chaud et plus collant, ce qui rendait difficile pour les voitures de trouver la motricité et augmentait les risques de patinage.

À titre de précaution, la F2 est revenue à la version précédente pour la Course Sprint, mais Latifi et Sette Câmara ont encore calé. Leurs équipes, DAMS et Carlin, continuent d'analyser les données.

Arjun Maini, Trident

Arjun Maini, Trident

Photo de : FIA Formula 2

Louanges pour la solidité de la Dallara F2 2018

Si la déception était forcément présente pour Arjun Maini, cet accident ayant mis un terme à son week-end, l'Indien est soulagé d'avoir échappé à pire. Sa monoplace, qui a certes été particulièrement endommagée (voir photo ci-dessus), l'a efficacement protégé.

"Je n'y voyais pas très bien, je voyais des voitures qui allaient dans tous les sens", déclare Maini pour Motorsport.com. "J'ai vu des drapeaux jaunes à gauche, donc je savais qu'une voiture avait calé sur la gauche, mais j'étais loin de me douter qu'il y en avait aussi une à droite. J'ai fait ce que j'ai pu. Tout ce que je peux dire, c'est que nous devrions remercier Dallara de la voiture sûre qu'ils ont construite pour nous."

"Maini s'en est moins bien tiré que moi", renchérit Nicholas Latifi. "Heureusement, il ne m'a pas percuté de façon perpendiculaire, car cela aurait pu être pire pour nous deux."

Article suivant
Après 22 victoires, Norris et Carlin se disent au revoir

Article précédent

Après 22 victoires, Norris et Carlin se disent au revoir

Article suivant

Autosport Awards : la grande cérémonie de remise de prix a lieu ce soir

Autosport Awards : la grande cérémonie de remise de prix a lieu ce soir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Abu Dhabi
Pilotes George Russell , Arjun Maini
Auteur Jack Benyon