Sirotkin - Lynn et Gasly seront mes rivaux pour le titre

Troisième de la saison 2015 de GP2 Series et meilleur rookie, Sergey Sirotkin fera indéniablement partie des candidats au titre cette année, d'autant qu'il rejoint l'équipe championne en titre, ART Grand Prix.

Sirotkin - Lynn et Gasly seront mes rivaux pour le titre
Sergey Sirotkin, Rapax
Alex Lynn, DAMS
Pierre Gasly, Prema Racing
Sergey Sirotkin, Rapax devant Pierre Gasly, DAMS
Sergey Sirotkin, Rapax
Alex Lynn, DAMS et Sergey Sirotkin, Rapax se touchent
Sergey Sirotkin, Rapax
Le vainqueur Sergey Sirotkin, Rapax
Sergey Sirotkin, Rapax
Sergey Sirotkin, Rapax
Sergey Sirotkin, Rapax

Sirotkin s'attend toutefois à ce que la lutte pour le championnat soit serrée, notamment en raison de la concurrence d'Alex Lynn et de Pierre Gasly, qui se sont également illustrés pour leur première saison dans la discipline, se classant respectivement sixième et huitième, tous deux avec 110 points.

Cette année, Lynn rempilera avec DAMS tandis que Gasly quittera l'écurie française mais devrait rester en GP2, possiblement chez Russian Time ou chez Prema Racing.

"Je pense qu'Alex Lynn et Pierre Gasly seront mes principaux rivaux," déclare Sirotkin pour Motorsport.com. "Ils auront une bonne voiture. Et nous avons vu que Lynn par exemple, chez DAMS, mettait beaucoup de pression à Vandoorne. Il ne sera clairement pas plus lent, et DAMS ne sera pas plus faible. Donc la concurrence sera importante."

En effet, Lynn a remporté deux courses la saison dernière, soit une de plus que Sirotkin et deux de plus que Gasly. Le Britannique aurait même pu ajouter deux victoires à son compteur en course principale sans de grossières fautes de pilotage, à Monza et à Sotchi.

Mais Sirotkin ayant pris le dessus sur les deux hommes au sein d'une écurie Rapax théoriquement inférieure à DAMS, il sera attendu de lui qu'il maintienne cette hiérarchie en 2015, d'autant que le vice-champion Alexander Rossi ne compte pas rempiler en GP2. Sirotkin préfère toutefois rester prudent.

"Bien sûr, après avoir fini troisième l'an dernier, c'est logique de penser qu'il n'y a qu'un objectif, à savoir le titre, et que deuxième ne sera pas suffisant," reconnaît le Russe. "Et c'est un grand défi pour l'équipe et moi."

"Nous savons que tout peut changer très vite en GP2. ART avait dominé par le passé, avant que la hiérarchie ne change. Rien n'est garanti, surtout que le plateau va être encore meilleur qu'en 2015. Mais nous savons à quoi nous attendre. Ce ne sera pas facile, mais nous fixons des objectifs élevés."

Les adieux à Rapax

C'est en tout cas avec regret que Sirotkin quitte l'écurie Rapax qui l'a mené au podium du championnat pour sa première campagne en GP2, d'autant que l'équipe italienne était acquise à la cause du pilote russe, qui s'y sentait comme "Michael Schumacher chez Ferrari".

"C'est dur," commente Sirotkin au sujet de son départ de Rapax. "Mais nous restons amis et nous restons en contact."

"J'ai fait mes débuts en GP2, en essais fin 2014, avec Rapax et je n'ai couru que pour eux. Après la fin de la saison, lors des essais d'Abu Dhabi, ça me faisait bizarre d'arriver au paddock et de me rendre au stand d'autres équipes."

"Ils me manqueront et je suis très reconnaissant pour le travail que nous avons réalisé ensemble. C'est important à mes yeux. Nous allons rester amis et Rapax sera toujours une équipe spéciale à mes yeux."

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
Jordan King reste chez Racing Engineering et vise le championnat

Article précédent

Jordan King reste chez Racing Engineering et vise le championnat

Article suivant

Marciello rejoint Russian Time pour la saison 2016 de GP2

Marciello rejoint Russian Time pour la saison 2016 de GP2
Charger les commentaires