Sirotkin se sent chez Rapax "comme Schumacher chez Ferrari"

Troisième du championnat 2015 de GP2 Series, Sergey Sirotkin a impressionné pour sa première saison dans la discipline.

Certes, Sirotkin a arraché la troisième place de justesse avec un point d'avance sur Rio Haryanto et quatre sur Mitch Evans.

Il n'empêche qu'on n'avait pas vu un débutant si bien classé au championnat depuis le regretté Jules Bianchi en 2010, à l'exception de l'excellent Stoffel Vandoorne, vice-champion en 2014 avec dix podiums dont quatre victoires.

Sirotkin a bien l'intention de capitaliser sur cette campagne convaincante en redoublant l'an prochain dans l'objectif de viser le titre, comme il l'a confié à Motorsport.com. Dans quelle équipe, la question se pose. Le Russe affirme toutefois avoir de nombreux contrats sur la table.

"Je suis sûr à 100% de rester dans ce championnat, mais je ne sais pas encore avec quelle écurie," déclare-t-il. "Nous discutons avec toutes les équipes de pointe. Les baquets DAMS sont pris, mais nous discutons avec toutes les autres écuries. La priorité est soit Rapax, soit ART. Peut-être même Prema. Quoi qu'il en soit, rien n'est encore signé."

"Nous verrons comment les essais se passeront. Dans tous les cas, je pense que je signerai avec quelqu'un après. Les contrats sont prêts dans beaucoup d'équipes ; nous choisirons lequel signer."

Une bonne ambiance chez Rapax

Sirotkin affirme souhaiter rester chez Rapax, bien que l'écurie italienne ne soit pas reconnue comme une équipe de pointe du GP2 : les deux parties ont en effet noué des liens solides.

"Bien sûr, nous voulons prendre la décision bientôt. J'aimerais rester chez Rapax, mais la priorité est d'atteindre l'objectif, qui est le titre," poursuit-il. "Si je peux le faire avec Rapax, ce serait génial, car je n'ai jamais connu une si bonne ambiance dans une autre équipe. C'est vraiment cool, et ce serait contrariant si nous devions nous séparer."

"Mais l'objectif est de remporter le titre, pas de rester dans ma zone de confort. Chez Rapax, en termes de vitesse sur un tour, il faut que nous fassions non pas un pas en avant mais un bond en avant. C'est l'objectif, mais il est évident que les autres vont aussi progresser. Et je ne suis pas sûr que nous puissions les rattraper."

Un niveau de performance inattendu en 2015

Les performances de Sirotkin en tant que débutant sont d'autant plus impressionnantes que Rapax n'a jamais joué les premiers rôles avec la GP2/11 introduite en 2011, si ce n'est avec les belles performances de Stefano Coletti en début de saison 2013.

Le Monégasque menait le championnat avec une belle avance avant de s'effondrer en fin de saison, ne marquant pas le moindre point lors des onze dernières courses.

"Nous ne nous doutions pas que nous pouvions être si performants," reconnaît Sirotkin. "Nous pensions que cinquième ou septième [au championnat des pilotes] serait possible pour une première saison. L'équipe n'a pas obtenu de très bons résultats ces dernières années, donc il aurait été stupide de nous attendre plus rapides que tout le monde. De plus, le plateau était très relevé cette année."

Tel Schumacher chez Ferrari?

Le pilote russe donne plus de détails sur la relation qu'il entretient avec son équipe, laissant notamment entendre que ses coéquipiers Robert Visoiu et Gustav Malja n'étaient pas la priorité de Rapax.

'Toute l'équipe travaille autour de moi, comme avec Michael Schumacher chez Ferrari," déclare Sirotkin sans détour. "Ils savent tous ce que je veux, comment je le veux. Je n'ai rien à demander. Ils ne discutent jamais. Si je demande quelque chose, ils le font."

Ils savent tous ce que je veux, comment je le veux. Je n'ai rien à demander. Ils ne discutent jamais. Si je demande quelque chose, ils le font.

Sergey Sirotkin au sujet de Rapax Team

"En toute honnêteté, si l'on pense au nombre de problèmes et de soucis mécaniques stupides que nous avons eu cette année, le simple fait de s'en débarrasser devrait être suffisant pour le titre la saison prochaine. Nous devons juste légèrement progresser," conclut le pilote Rapax, qui a notamment été percuté par Alex Lynn alors qu'il luttait pour la victoire à Monza.

Sirotkin par rapport à des rookies récents

PiloteÉquipeSaisonPos.VictoiresPolesPodiumsPts
 Sergey Sirotkin Rapax 2015 3e 1 1 5 139
 Alex Lynn DAMS 2015 6e 2 2 4 110
 Pierre Gasly DAMS 2015 8e 0 3 4 110
 Stoffel Vandoorne ART 2014 2e 4 4 10 229
 James Calado ART 2012 5e 2 2 7 160
 Jules Bianchi ART 2010 3e 0 3 4 52*

* Barème différent

Propos recueillis par Oleg Karpov

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Sergey Sirotkin
Équipes Rapax
Type d'article Interview