Makino : Le Halo m'a sauvé la vie

partages
commentaires
Makino : Le Halo m'a sauvé la vie
Par : Jack Benyon
Co-auteur: Scott Mitchell
15 mai 2018 à 08:57

Victime d'un spectaculaire accident à Barcelone, Tadasuke Makino fait l'éloge d'un Halo qui pourrait lui avoir sauvé la vie.

Tadasuke Makino, RUSSIAN TIME
Nirei Fukuzumi, BWT Arden
Tadasuke Makino, RUSSIAN TIME
Des dégâts sur la voiture et le halo de Tadasuke Makino
Tadasuke Makino, RUSSIAN TIME
Des dégâts sur la voiture et le halo de Tadasuke Makino
George Russell, ART Grand Prix
Le vainqueur George Russell, ART Grand Prix
George Russell, Mercedes-Benz F1 W08 avec le Halo

C'est lors de la Course 2 de Barcelone, en Formule 2, que Tadasuke Makino s'est accroché avec Nirei Fukuzumi au virage 4. L'Arden de ce dernier a décollé sur la Russian Time de son compatriote et est retombée sur le cockpit de celle-ci, laissant des cicatrices noires sur le capot moteur, les pontons et le Halo. Les deux protégés de Honda se sont retrouvés dans les graviers, se tirant indemnes d'un incident qui a ouvert les yeux de Makino.

Lorsque Motorsport.com lui demande dans un entretien exclusif si le Halo a sauvé sa vie, Makino répond : "Je pense, oui. La première fois que j'ai testé cette voiture, je ne pensais pas que le Halo était bien, car c'était dur d'y voir, mais aujourd'hui il m'a aidé. C'est vraiment important."

"Je comprends comment le Halo fonctionne désormais. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais sans le Halo, je pense que le pneu aurait percuté mon casque. C'était une grande surprise pour moi, le Halo m'a beaucoup aidé."

C'est la première fois que le Halo est mis à contribution dans un accident en sport auto, et la FIA va logiquement se pencher sur cette collision pour analyser en détail le rôle qu'a joué ce nouveau système de sécurité.

"Compte tenu des photos que nous avons vues et de l'accident lui-même, on dirait vraiment que ça aurait pu être bien pire sans le Halo", estime Charlie Whiting, directeur de course. "Ce sont nos conclusions préliminaires. Les marques de pneu sur le Halo sont situées précisément là où l'un des tests de charge est appliqué. Même si ça ne lui avait pas sauvé la vie, ça aurait pu être vilain sans le Halo, vu les marques."

Un impact négatif sous la pluie ?

L'été dernier, George Russell avait souligné un effet positif du Halo, qui empêchait le soleil de l'éblouir lors de ses essais au Hungaroring. Le protégé de Mercedes indique désormais que ce nouveau dispositif de protection peut s'avérer désavantageux lorsqu'il pleut, alors que quelques gouttes de pluie sont tombées avant le départ de la Course Principale en Catalogne.

"Carlos Sainz a fait une remarque pertinente en début d'année. Avec le Halo, il y a moins de chances que la pluie touche la visière, le Halo bloque potentiellement les gouttes de pluie, et il est possible qu'il pleuve plus fort qu'on ne le pense. C'est la seule référence que nous, pilotes, ayons. Il pleuvait pas mal aux virages 3 et 4. Ce n'était pas vraiment suffisant pour nous affecter, mais quand on le voit sur la visière, on se pose des questions. Sur la grille, il pleuvait et c'était certainement tendu", conclut Russell.

Propos recueillis par Jack Benyon et Scott Mitchell

Prochain article FIA F2
Russell et Aitken prennent de la bouteille

Article précédent

Russell et Aitken prennent de la bouteille

Article suivant

Aitken enchaîne une victoire en F2 avec un test en F1

Aitken enchaîne une victoire en F2 avec un test en F1
Load comments

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Nirei Fukuzumi , Tadasuke Makino
Auteur Jack Benyon
Type d'article Actualités