Vandoorne - Le GP2 est plus technique que la FR3.5

Champion 2015 de GP2 Series, Stoffel Vandoorne connaît bien les deux antichambres de la Formule 1 pour avoir été vice-champion de Formule Renault 3.5 en 2013 avant ses deux campagnes en GP2.

Vandoorne avait alors perdu le titre face à un Kevin Magnussen plus expérimenté dans une belle lutte opposant les deux espoirs de McLaren.

"J'ai couru en World Series, c'est vraiment un très bon championnat aussi," commente le Belge. "C'est une vraie voiture, c'est une voiture rapide avec beaucoup d'appui ainsi que des temps au tour similaires au GP2. C'est bien pour moi d'avoir fait les deux pour comprendre les différences entre eux."

Comparer GP2 et FR3.5 est une tâche délicate, l'un des passe-temps favoris des amateurs de formules de promotion. Il faut dire que malgré leur position similaire sur l'échelle des séries junior, tout oppose ces deux disciplines. Contrairement à la FR3.5, les courses GP2 ont lieu en marge de weekends de Grand Prix. La FR3.5 dispose de pneus Michelin contrairement aux pneus Pirelli à dégradation rapide utilisés en GP2.

Grâce à plus d'une heure et demie d'essais collectifs le vendredi, les pilotes de FR3.5 passent près de quatre heures au volant par meeting, contre trois heures pour leurs pairs du GP2 (à condition de finir les courses). Et l'on retrouve évidemment les grilles inversées dans le championnat qui a sacré Vandoorne cette année.

Le pilote ART, en ce qui le concerne, délivre un verdict favorable au GP2, malgré la haute estime qu'il porte aux deux championnats.

"J'ai couru en World Series et en GP2, ce sont deux voitures très différentes, l'une avec des pneus Michelin, l'autre avec des pneus Pirelli," poursuit le pilote ART. "Pour moi, le GP2 est un peu plus technique que les World Series."

"Je pense que les World Series sont une très bonne école pour les pilotes plus jeunes qui arrivent parce qu'ils obtiennent beaucoup de temps de piste et c'est une vraie voiture, une voiture très rapide. Le GP2 est plus technique en termes de réglages, de gestion des pneus, de compétences de course, tout est un peu plus difficile. C'est peut-être l'étape au-dessus."

La présence de la F3.5 est importante

Vandoorne se satisfait tout de même que l'avenir de la FR3.5, devenue Formule 3.5 V8, soit assuré par RPM Racing malgré le retrait du soutien de Renault.

"Ils continuent quand même l'an prochain, peut-être pas sous le format des World Series, mais je pense qu'ils doivent continuer, cela reste une très bonne école pour les pilotes," conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2 , Formula V8 3.5
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes ART Grand Prix
Type d'article Actualités
Tags technique