Vandoorne s'impose, énorme crash de De Jong

Une fois n'est pas coutume, il a remporté la victoire avec un coup de pouce du destin ; Stoffel Vandoorne n'en a pas été moins dominateur sur le tracé de Spa-Francorchamps.

B.V., Spa-Francorchamps - Stoffel Vandoorne s'élançait de la pole position devant Oliver Rowland, Sergey Sirotkin et Jordan King. Pierre Gasly n'était que septième sur la grille devant Alexander Rossi et Alex Lynn, alors que Rio Haryanto se contentait du onzième emplacement.

Au départ, Vandoorne et Rowland ont tous deux pris un envol très laborieux, et c'est Sergey Sirotkin qui a surgi en tête de la course. Le Russe est toutefois sorti très large du premier virage alors que Matsushita est venu percuter Rowland, si bien que c'est Rossi qui est venu prendre la deuxième place provisoire! Rowland a été contraint à l'abandon suite à ce contact. Il y a également eu un accrochage entre Gasly et Nato ; le pilote Arden n'a pu continuer la course.

À la fin du premier tour, Vandoorne menait devant Rossi, Sirotkin et Evans. Lynn a profité du deuxième passage dans Eau Rouge pour doubler Jordan King pour la cinquième place dans une manœuvre osée!

Au fil des tours, Evans a commencé à mettre de plus en plus de pression à Sirotkin pour la troisième place. C'est au cinquième passage que le Néo-Zélandais a pris l'avantage aux Combes, bien aidé par son DRS.

Gros crash pour de Jong

C'est alors que Gasly et Daniël de Jong se sont accrochés à 300km/h dans Blanchimont, expédiant le pilote MP Motorsport dans le mur de pneus à haute vitesse. Il faut dire que le pilote DAMS n'est pas tout blanc dans cette affaire, ayant tassé son rival sur l'extérieur, ne l'ayant peut-être pas aperçu dans ses rétroviseurs. Heureusement, de Jong est indemne.

Le timing de ce crash était excellent pour les pilotes partis en pneus tendres, car la voiture de sécurité est intervenue : ils ont ainsi pu effectuer leur arrêt obligatoire en perdant très peu de temps. C'est le cas de Vandoorne, de Pic et de Haryanto, mais pas de Rossi, ni Evans, ni Sirotkin, ni Lynn, qui se sont retrouvés en tête de la course avec un gros handicap à surmonter!

Le drapeau rouge a finalement été agité. Rossi en a profité pour passer en pneus tendres malgré les 16 tours restants, souhaitant probablement effectuer deux relais en pneus tendres face au relais en pneus durs de ses rivaux. Rowland, quant à lui, a repris la course, mais avec plusieurs tours de retard.

Vandoorne remonte sans souci

La course a redémarré sous voiture de sécurité pour un tour, avant que Rossi ne mène la meute. Vandoorne, neuvième, se devait de remonter, mais avait le bénéfice de s'être déjà arrêté. Il s'est emparé de la huitième place dès le premier tour, avant de prendre l'avantage sur un Canamasas plus docile que d'habitude.

Son coéquipier Matsushita s'est accroché avec Yelloly, déposant un morceau d'aileron en plein milieu du Raidillon! Les deux hommes ont été contraints à l'abandon.

Vandoorne a continué sa remontée, dépassant Canamasas sans problème. Marciello lui a résisté davantage, mais le pilote ART s'est tout de même emparé de la sixième place au 13e tour. Haryanto, quant à lui, a joliment doublé son coéquipier Pic pour la deuxième place des pilotes s'étant déjà arrêtés au stand.

C'est après huit tours sur son premier train de pneus tendres que Rossi a effectué son deuxième arrêt obligatoire, chaussant de nouveaux pneus tendres pour un autre relais de huit tours. L'Américain a repris la piste 14e et a été dépassé par Gustav Malja après être sorti des stands.

Au gré des ravitaillements, Vandoorne a récupéré la première place de la course devant Haryanto, Pic et Markelov. Rossi, quant à lui, a continué à remonter, dixième à cinq tours de l'arrivée, sans chances de victoire.

Pénalité pour Haryanto

C'est là qu'un vrai coup de théâtre a eu lieu dans la lutte pour la deuxième place du championnat : Haryanto, deuxième, a écopé d'un stop-and-go car ses mécaniciens sont restés sur la grille de départ trop longtemps! Son rival Rossi continuait à progresser dans le classement, huitième à quatre tours du but, sixième à la boucle suivante, avant de dépasser Berthon pour la cinquième place.

Les derniers tours ont été marqués par les efforts de Leal pour dépasser Markelov pour la troisième marche du podium. C'est ainsi que Stoffel Vandoorne a remporté un beau succès à domicile devant Arthur Pic et Julián Leal.

La lutte pour la cinquième place entre Mitch Evans et Alexander Rossi a mal tourné, avec un contact entre les deux hommes au dernier virage ; c'est là que le pilote Russian Time a pris l'avantage. Berthon est septième devant King, qui devrait s'élancer en pole position s'il n'y a pas de pénalités. Autrement, ce plaisir pourrait bien revenir à Sirotkin, neuvième à l'arrivée.

Au championnat, Vandoorne conserve la tête avec pas moins de 223 points. Rossi retrouve sa place de dauphin avec 113 unités, devant Haryanto (109) et Sirotkin (105).

PosPiloteÉquipeTrsTemps/Écart
1 S. Vandoorne ART Grand Prix 25 1:22:18.099
2 A. Pic Campos Racing 25 9.979
3 A. Markelov RUSSIAN TIME 25 12.856
4 J. Leal Carlin 25 13.106
5 M. Evans RUSSIAN TIME 25 19.264
6 A. Rossi Racing Engineering 25 19.527
7 N. Berthon Daiko Team Lazarus 25 23.723
8 J. King Racing Engineering 25 29.267
9 S. Sirotkin Rapax 25 34.144
10 M. Stöckinger Status Grand Prix 25 34.859
11 G. Malja Trident 25 35.169
12 A. Lynn DAMS 25 35.610
13 S. Canamasas Daiko Team Lazarus 25 35.797
14 P. Gasly DAMS 25 35.857
15 R. Haryanto Campos Racing 25 41.571
16 R. Stanaway Status Grand Prix 25 43.894
17 R. Marciello Trident 25 46.546
18 S. Gelael Carlin 25 50.840
19 R. Visoiu Rapax 25 51.632
20 A. Negrão Arden International 25 63.453
  O. Rowland MP Motorsport 18 7 tours
  N. Yelloly Hilmer Motorsport 11 DNF
  N. Matsushita ART Grand Prix 10 DNF
  D. De Jong MP Motorsport 4 DNF
  N. Nato Arden International 0 DNF
A propos de cet article
Séries FIA F2
Événement Spa-Francorchamps
Circuit Spa-Francorchamps
Type d'article Résumé de course
Tags résultats, résumé