Zhou s'impose après un festival de dépassements

Guanyu Zhou a remporté une course passionnante lors de la troisième manche du week-end de Formule 2 à Bahreïn.

Zhou s'impose après un festival de dépassements

Tel est le nouveau format de la Formule 2 : c'est le dimanche, en ouverture du Grand Prix, qu'a lieu la Course Principale du week-end, dont la grille de départ est déterminée par les résultats de la séance qualificative. Guanyu Zhou et Christian Lundgaard représentaient le programme de jeunes pilotes d'Alpine en première ligne, après un triplé des membres de l'académie tricolore lors de la Course Sprint 2. Le Chinois allait montrer toute sa classe.

Lire aussi :

Cette épreuve a pourtant mal commencé pour le poleman, en pneus durs face à des rivaux en tendres : il a été surpassé par Lundgaard à l'extinction des feux, puis doublé par son coéquipier Felipe Drugovich au virage 4. La voiture de sécurité est alors intervenue, Robert Shwartzman ayant percuté Roy Nissany par l'arrière dans le même virage ; Lirim Zendeli a été victime de l'embardée de la DAMS consécutive à ce contact. Le Russe a écopé d'un drive-through.

Dès le restart, Drugovich a pris l'avantage sur Lundgaard, ce dernier ripostant avec succès dans l'enchaînement des virages 4-5-6. Zhou a continué de perdre du terrain avec ses pneus durs, tandis que Piastri faisait l'intérieur puis l'extérieur à Drugovich et Lundgaard au premier virage.

Contrairement à ce que l'on voit habituellement en Formule 2, les pilotes en tendres ne se sont pas empressés de se débarrasser de ces gommes, appréciant leur performance malgré leur usure. Ce n'est qu'après 13 des 32 tours que Lundgaard est rentré au stand, Drugovich après 14, tandis que Guanyu Zhou s'est contenté d'un relais de 15 boucles en pneus durs... en prévoyant donc 17 avec les tendres !

Or, c'est alors que l'extincteur de Gianluca Petecof s'est déclenché, contraignant le pilote Campos à l'abandon. La voiture de sécurité virtuelle a neutralisé la course juste après que Piastri est entré dans la voie des stands, ce timing parfait lui permettant de prendre la tête virtuellement... avant que le Safety Car n'entre physiquement en piste, Armstrong et Verschoor notamment changeant de pneus au tour suivant. Le pilote DAMS a hérité de la première place devant l'Australien et le Néerlandais.

Lorsque le drapeau vert a été agité, ces trois jeunes hommes ont abordé le premier virage à trois de front, et Piastri a pris la tête, Armstrong rétrogradant au troisième rang. Ce n'était que le début d'une descente aux enfers pour le Néo-Zélandais. Zhou, sixième, a entamé sa remontée en pneus tendres et a successivement doublé Lundgaard, Armstrong, Drugovich et Piastri. C'est finalement une superbe bataille pour la victoire qui a opposé Zhou, Verschoor et Piastri, à l'avantage du Chinois.

Le Néerlandais a toutefois peiné à gérer ses pneus et perdu du terrain en fin d'épreuve, tandis qu'un contact entre Piastri et Dan Ticktum pour la troisième place a causé un tête-à-queue et l'abandon pour le protégé d'Alpine. Ticktum s'est ensuite illustré en faisant l'extérieur à Verschoor au virage 12 et a franchi la ligne d'arrivée à moins d'une demi-seconde de Zhou.

Très performant dans la deuxième moitié de la course, Lawson a également effectué une belle remontée et est monté sur la troisième marche du podium, devant Verschoor, Armstrong, Daruvala et Shwartzman, ce dernier ayant bien rebondi après son drive through. Drugovich et Lundgaard auraient dû finir huitième et neuvième mais ont été pénalisés de cinq secondes pour des infractions sous Safety Car : le top 10 est ainsi complété par Pourchaire, Drugovich et Nannini.

Guanyu Zhou prend logiquement la tête du chapionnat avec 41 points au compteur devant Liam Lawson, meilleur rookie avec 30 unités, et Jehan Daruvala (28). Prochain rendez-vous pour la Formule 2 : Monaco, fin mai.

Bahrain Bahreïn - Course Principale

partages
commentaires
Piastri remporte une victoire sensationnelle face à Zhou

Article précédent

Piastri remporte une victoire sensationnelle face à Zhou

Article suivant

Pourchaire a "commis des erreurs" mais n'est pas déçu

Pourchaire a "commis des erreurs" mais n'est pas déçu
Charger les commentaires