Hubert : "Je rêve d'être un pilote français dans une écurie française"

partages
commentaires
Hubert : "Je rêve d'être un pilote français dans une écurie française"
Par :
12 mai 2018 à 08:30

Un pilote français dans une équipe française en Formule 1, est-ce pour bientôt ? En tout cas, Renault mise sur les tricolores en formules de promotion.

Le Losange a déjà recruté trois jeunes Français au sein de la Renault Sport Academy pour la saison 2018, à savoir les prometteurs Sacha Fenestraz (pilote de F3 Europe), Victor Martins et Arthur Rougier (tous deux en Formule Renault Eurocup). Voilà maintenant qu'Anthoine Hubert rejoint la marque en tant que pilote affilié, avec une chance de rejoindre l'académie à l'avenir.

"C'est une grande opportunité. Depuis que je suis en monoplace, l'objectif est de rejoindre une équipe de F1 ou un programme de F1 pour obtenir de l'aide et atteindre le plus haut niveau", déclare Hubert pour Motorsport.com. "J'en suis heureux, et aussi très fier que ce soit avec une écurie française. Ce serait un rêve d'être un pilote français dans une écurie française."

Anthoine Hubert, ART Grand Prix

Quatrième de GP3 Series la saison dernière, Anthoine Hubert redouble dans ce championnat cette année, toujours avec la dominatrice équipe ART Grand Prix. Jouer le titre est donc indispensable.

"Il faut que je fasse le boulot", reconnaît le natif de Lyon. "Si je suis performant cette année et atteins mon objectif, je ferai partie de l'académie l'an prochain. Il faut que je sois performant cette année, et j'en suis conscient. C'est un peu plus de pression, mais j'aime ça."

Bien que ne faisant pas encore partie de la RSA, Hubert va déjà bénéficier de son partenariat avec Renault Sport, notamment à l'usine d'Enstone.

"Ils aident au niveau de la préparation, ils ont le simulateur de Formule 1 et beaucoup d'autres choses pour contribuer fortement à notre développement. C'est bien d'interagir avec une écurie de Formule 1 pour voir comment elle travaille", conclut-il.

Propos recueillis par Jack Benyon

Anthoine Hubert, pilote affilié Renault Sport
Article suivant
2018 chez ART, une opportunité inespérée pour Jake Hughes

Article précédent

2018 chez ART, une opportunité inespérée pour Jake Hughes

Article suivant

Mazepin surprend, Alesi confirme, Hubert concrétise

Mazepin surprend, Alesi confirme, Hubert concrétise
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F3
Pilotes Anthoine Hubert
Équipes ART Grand Prix , Renault F1 Team
Auteur Jack Benyon
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu