Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
35 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL3 dans
12 Heures
:
38 Minutes
:
25 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Les pilotes GP3 déplorent le manque de dépassements

partages
commentaires
Les pilotes GP3 déplorent le manque de dépassements
Par :
24 mai 2016 à 17:00

Les débuts de la toute nouvelle GP3/16 ont été scrutés à Barcelone, en marge du Grand Prix d'Espagne, après trois saisons lors desquelles les dépassements n'ont pas été aisés avec la GP3/13.

Alexander Albon, ART Grand Prix devance Oscar Tunjo, Jenzer Motorsport et le reste du peloton au départ
Alexander Albon, ART Grand Prix devance Oscar Tunjo, Jenzer Motorsport
Tatiana Calderon, Arden International
Jake Dennis, Arden International
Tatiana Calderon, Arden International
Jake Dennis, Arden International
Tatiana Calderon, Arden International

Cependant, les deux premières courses de la saison 2016 ont délivré un spectacle plutôt décevant, puisqu'aucun dépassement n'a eu lieu dans le top 10 après le deuxième tour de chaque épreuve.

"On ne pouvait tout simplement pas dépasser, et je ne sais pas pourquoi", déclare Jake Dennis, pilote Arden, qui a marqué des points lors des deux courses. "C'était pire qu'en Formule 3, et je ne pensais pas qu'on puisse faire pire !"

"On ne pouvait rien faire en sortant de la dernière chicane, la voiture de devant creusait un énorme écart et on en creusait un similaire sur la voiture de derrière."

Pirelli ayant apporté uniquement des pneus durs pour ce meeting disputé sur un Circuit de Catalunya exigeant pour les gommes, Jake Dennis estime que le manufacturier italien devrait fournir des composés plus tendres lors des meetings à venir.

"Quand c'est un tel problème, je pense qu'il nous faut autre chose. Peut-être qu'il nous faut le DRS, mais cela prendrait environ un an de développement, donc il faut qu'ils nous donnent des pneus plus tendres."

Plus de liberté aérodynamique

Tatiana Calderón, qui a connu un premier meeting compliqué dans l'antichambre du GP2 avec notamment des soucis d'embrayage, regrette le manque de liberté aérodynamique dans les réglages.

"C'était incroyable que les pneus se dégradent si lentement, le rythme était complètement dicté par la voiture qu'on suivait", souligne l'équipière de Dennis. "Tout d'abord, le pneu était un peu trop dur, et l'aéro... il faut utiliser un certain niveau d'aéro, ce qui rend les dépassements encore plus difficiles."

"Ils devraient ouvrir l'aéro, car cela aiderait à chambouler les choses. En F3, on pouvait choisir d'avoir moins d'appui pour essayer de dépasser en ligne droite, mais ici, il faut utiliser ce qu'ils disent d'utiliser."

Propos recueillis par Jamie Klein

Article suivant
Albon - Tous les pilotes peuvent briller en GP3

Article précédent

Albon - Tous les pilotes peuvent briller en GP3

Article suivant

Le nouveau moteur GP3 expliqué par Mecachrome

Le nouveau moteur GP3 expliqué par Mecachrome
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F3
Événement Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Tatiana Calderón , Jake Dennis
Équipes Arden International
Auteur Jamie Klein