WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
C
Rallye du Mexique
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
22 jours
Formule E
14 févr.
-
15 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
8 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
EL1 dans
4 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
28 jours
WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
SBK EL1 dans
9 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
23 jours
Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
23 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
29 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
29 jours

Top 10 - Les meilleurs pilotes GP3 en 2015 (2/2)

partages
commentaires
Top 10 - Les meilleurs pilotes GP3 en 2015 (2/2)
Par :
25 déc. 2015 à 09:00

Voici la deuxième partie de notre classement des meilleurs pilotes GP3 en 2015.

Départ : Esteban Ocon, ART Grand Prix devant Kevin Ceccon, Arden International et Marvin Kirchhofer, ART Grand Prix
Alex Palou, Campos Racing
Alex Palou, Campos Racing
Alex Palou, Campos Racing
Le vainqueur Alex Palou, Campos Racing
Le vainqueur Alex Palou, Campos Racing
Marvin Kirchhofer, ART Grand Prix
Marvin Kirchhofer, ART Grand Prix
Marvin Kirchhofer, ART Grand Prix
Le vainqueur Marvin Kirchhofer, ART Grand Prix
Marvin Kirchhöfer, ART Grand Prix
Le vainqueur Marvin Kirchhöfer, ART Grand Prix
Emil Bernstorff, Arden International
Emil Bernstorff, Arden International
Emil Bernstorff, Arden International
Emil Bernstorff, Arden International
Le vainqueur de la Course 1 Emil Bernstorff, Arden International fête sa victoire dans le parc fermé
Emil Bernstorff, Arden International et Alex Fontana, Status Grand Prix
Luca Ghiotto, Trident
Luca Ghiotto, Trident
Le vainqueur Luca Ghiotto, Trident
Luca Ghiotto, Trident, auteur de la pole position
Luca Ghiotto, Trident devant Marvin Kirchhofer, ART Grand Prix
Le vainqueur Luca Ghiotto, Trident fête sa victoire dans le Parc Fermé
Esteban Ocon, ART Grand Prix devant Emil Bernstorff, Arden International
Le poleman Esteban Ocon, ART Grand Prix
Le troisième, et Champion GP3 2015, Esteban Ocon, ART Grand Prix
Esteban Ocon, ART Grand Prix
Esteban Ocon, ART Grand Prix
Esteban Ocon, ART Grand Prix

Pour consulter la première partie, cliquez sur le lien ci-dessous!

5.  Álex Palou

Campos Racing

10e, 51 points

Victoire : 1 ( Abu Dhabi C2)

Pourcentage du nombre de points de l'équipe : 100%

La saison 2015 d’Alex Palou a été assez extraordinaire, à bien des égards.

Tout d’abord parce que c’était seulement la deuxième saison en monoplace du jeune espagnol, âgé de dix-huit ans, après une troisième place en Euroformula Open en 2014.

Surtout parce que Palou a été accablé par un manque de réussite incroyable. Pour preuve, le pilote Campos s’est qualifié dans le top 8 lors de chaque séance qualificative cette saison, à l’exception de Spa-Francorchamps, mais son compteur de points restait bloqué à zéro après huit courses!

Certes, à Barcelone, au Red Bull Ring et à Silverstone, Palou a provoqué ses propres problèmes en prenant de mauvais départs en course 1. En Hongrie, l’Espagnol a été victime d’un problème dès le premier tour de course du weekend.

C’est à Spa-Francorchamps que Palou a débloqué son compteur en remontant de la 14e à la 7e place le samedi, sans pouvoir capitaliser sur un départ en première ligne en course 2, où il a toutefois obtenu une cinquième place bienvenue.

Palou a obtenu une nouvelle 7e place synonyme de première ligne à Monza, mais est parti à la faute dans le tour de formation de la deuxième course, touchant légèrement le mur! Il n’a pu rester à l’avant du peloton par la suite. Quatrième de la première course à Sotchi, le pilote Campos n’est pas parvenu à faire mieux que neuvième le lendemain.

Bahreïn fut un nouveau weekend gâché puisque Palou, quatrième sur la grille de départ de la première course, a rencontré un problème technique dès le tour de formation, mais Abu Dhabi l’a enfin récompensé de sa patience avec une victoire en course sprint.

Le jeune Palou est le seul pilote Campos a avoir marqué des points cette saison, et s’il rejoint une meilleure équipe l’an prochain, il sera redoutable.

4.  Marvin Kirchhöfer

ART Grand Prix

3e, 200 points

Victoires : 5 ( Barcelone C2,  Silverstone C1,  Monza C2,  Bahreïn C1,  Abu Dhabi C1)

Pourcentage du nombre de points de l'équipe : 41,9%

Placer Marvin Kirchhöfer à la quatrième place de ce classement peut paraître particulièrement injuste. Après tout, un total de 200 points lui aurait permis d’être largement champion en 2013, en 2012 ou en 2011 (à barème égal), ou vice-champion en 2010 ou en 2014. Le niveau était tout simplement trop relevé cette année.

Kirchhöfer a pourtant été extrêmement performant, jouant les premiers rôles constamment à l’exception d’un meeting de Sotchi où une mauvaise qualification l’a empêché de se battre pour le podium.

C’est même le pilote ART qui a remporté le plus de victoires cette saison avec cinq succès, autant que Luca Ghiotto. Souvent avec brio, comme à Silverstone, où il s’est imposé après une superbe bataille face à Bernstorff, roue contre roue, ou à Monza, où il s’est emparé de la tête de la course dans le dernier tour face à Eriksson! À Abu Dhabi, c’est grâce aux déboires d’Ocon qu’il a hérité de la victoire sur tapis vert.

C’est une très belle saison de la part d’un Kirchhöfer qui ne déçoit jamais depuis le début de sa carrière en monoplace. Dommage que l’Allemand ait évolué dans l’ombre d’Ocon malgré tout.

3.  Emil Bernstorff

Arden International

4e, 194 points

Victoires : 2 ( Spa-Francorchamps C1,  Monza C1)

Pourcentage du nombre de points de l'équipe : 70,6%

Tout comme Kirchhöfer, Emil Bernstorff a réalisé une saison encore meilleure que son classement ne le laisse paraître, d’autant qu’Arden a moins l’habitude de jouer les premiers rôles qu’ART, malgré les titres remportés par Mitch Evans en 2012 et Daniil Kvyat en 2013.

Bernstorff a pourtant été d’une régularité exemplaire pour sa deuxième saison en GP3, se classant dans le top 6 à chaque fois qu’il franchissait le drapeau à damier, avec deux victoires en course 1 en point d’orgue : l’une obtenue à Spa-Francorchamps après la pénalité infligée à Esteban Ocon, l’autre remportée de main de maître à Monza depuis la cinquième place de la grille de départ, grâce à plusieurs dépassements.

La régularité était tout aussi impressionnante sur un tour : le pilote Arden s’est qualifié entre la deuxième et la septième place de la grille tout au long de la saison.

Épargné par les problèmes techniques, Bernstorff ne l’a pas été par ses rivaux, percuté à plusieurs reprises en course, notamment accroché par Fuoco au premier tour de la course 2 du Hungaroring, alors que le Britannique était deuxième. Deux abandons de plus que Kirchhöfer : voilà ce qui a certainement coûté à Bernstorff la troisième place du championnat.

2.  Luca Ghiotto

Trident

2e, 245 points

Victoires : 5 ( Red Bull Ring C1,  Hungaroring C1,  Spa-Francorchamps C2,  Sotchi C1,  Bahreïn C2)

Pourcentage du nombre de points de l'équipe : 86,9%

Luca Ghiotto est sans doute l’une des plus grandes surprises de la saison, non seulement en GP3 mais aussi en sport automobile, tout simplement.

Depuis son arrivée en GP3 Series, l’écurie Trident n’a remporté qu’une victoire, grâce à la pole position de la course sprint de Silverstone en 2013. Jamais un pilote Trident ne s’est classé dans le top 10 du championnat des pilotes, et la saison 2014 était l’incarnation parfaite de l’instabilité, pas moins de dix pilotes (dont Ghiotto) ayant couru pour l’équipe l’an dernier!

Ghiotto, quant à lui, restait sur une saison de Formule Renault 3.5 fort décevante avec Draco. Aussi ne faisait-il pas partie de nos favoris pour le titre en début de saison, manifestement à tort.

L’Italien a fait preuve d’une vitesse de pointe diabolique avec cinq pole positions cette saison, bien qu'Ocon semble lui avoir quelque peu damé le pion en fin de saison. Il a ainsi battu le record de Mitch Evans, auteur de quatre poles en 2012.

Ghiotto était tout aussi performant en course, avec cinq victoires en une saison (record désormais co-détenu par Kirchhöfer, Stoneman et Gutiérrez) et pas moins de 14 arrivées dans le top 5 en 18 courses!

Cela s’est toutefois avéré insuffisant face à la régularité métronomique d’un Ocon qui finissait toujours sur le podium. Ghiotto regrettera également de ne pas avoir pu convertir sa pole position en victoire à Monza, ayant calé au départ de la course 1, mais s’est largement rattrapé le lendemain en remontant du fond de grille à la troisième place, signant ainsi la performance la plus impressionnante d’un pilote cette saison.

1.  Esteban Ocon

ART Grand Prix

1er, 253 points

Victoire : 1 ( Barcelone C1)

Pourcentage du nombre de points de l'équipe : 53%

Bien que cela soit quelque peu éclipsé par les exploits de Stoffel Vandoorne en GP2, Esteban Ocon a également réalisé une saison exceptionnelle, alors que contrairement à son rival pour le titre Luca Ghiotto, il n’avait pas la moindre expérience du GP3.

Dès le début de la saison, le pilote ART a clairement établi que la régularité serait la clé, et c’est grâce à sa constance qu’il a remporté le titre, en effet.

Que dire, sinon que sa série de onze podiums consécutifs est sans précédent dans l’histoire moderne des formules de promotion majeures, surtout dans une discipline où la grille inversée est en vigueur le dimanche.

Que sans des pénalités sévères mais justifiées, la série en question aurait été de 13 podiums consécutifs, avec un total de 16 podiums en 18 courses.

Que si l’Histoire retiendra qu’Ocon a remporté le titre avec une seule victoire, c’est bien à trois reprises qu’il a franchi le drapeau à damier en vainqueur, pénalisé pour une erreur commise sous le régime de voiture de sécurité virtuelle (à Spa-Francorchamps) et pour non-respect des limites de la piste (à Abu Dhabi).

Après un titre en F3 Europe et un titre en GP3, on a hâte de voir Ocon se mesurer à un plateau encore plus relevé l’an prochain, que ce soit en DTM ou en GP2.

Article suivant
Top 10 - Les meilleurs pilotes GP3 en 2015 (1/2)

Article précédent

Top 10 - Les meilleurs pilotes GP3 en 2015 (1/2)

Article suivant

Les temps forts de la saison 2015 de GP3 Series

Les temps forts de la saison 2015 de GP3 Series
Charger les commentaires