Alejandro Agag - La gestion de la Formule E et son avenir (2/2)

Dans cette deuxième partie, Sam Smith révèle les idées d’Alejandro Agag à propos de la structure corporative actuelle et future de la Formule E.

En mars 2014, deux géants des médias internationaux, Liberty Global et Discovery Communications, sont devenus des actionnaires de la Formule E, injectant ainsi argent et vision dans cette série avant-gardiste née en 2012 après avoir remporté l’appel d’offres. L’implication de Liberty et de Discovery a solidifié les fondations de cet édifice et va permettre d’accélérer la révolution des véhicules électriques.

Ils [Liberty Global et Discovery Communications] sont devenus les plus gros actionnaires, mais ils ne sont pas les actionnaires majoritaires”, explique Agag à Motorsport.com. “Nos relations sont excellentes et progressent constamment. Nous nous rencontrons chaque semaine et sommes en contact permanent. Leur soutien à notre entreprise [FEH Ltd] et à notre championnat est très efficace d’un point de vue corporatif”.

Ils ont joué un rôle primordial dans la transformation de la structure et la gérance de l’entreprise. Des gens de Liberty et de Discovery travaillent désormais au sein de notre compagnie et tout s’emboite parfaitement, comme prévu”.

Une des nominations les plus importantes fut celle de Mike Papadimitriou au titre de directeur financier.

Stabilité financière

Évidemment, Liberty et Discovery apportent la stabilité financière dont nous avions besoin. Nous n’aurons pas de soucis financiers à l’avenir. Il est crucial de consolider notre projet et les effets de leur implication se feront bientôt sentir”, poursuit Agag.

"La compagnie est en excellente santé, et nous sommes en excellente position pour exploiter l’aspect corporatif de la Formule E. Nous avons commencé à titre de start-up avec plein d’idées et un peu d’argent. Mais ce projet a toujours eu de grandes idées et de grandes visées."

“Nous avons tout fait pour attirer des sponsors majeurs. Des spécialistes du capital de risque nous ont soutenu et ce fut, et c’est encore, une excellente chose. Nous avons désormais d’énormes entreprises derrière nous qui nous ont aidé à nous transformer de start-up en une entité corporative d’avenir”.

Et l’avenir ?

L’avenir est prometteur pour la Formule E, mais comme pour beaucoup d'autres choses en sports mécaniques, tout évolue extrêmement rapidement et tout peut être fort différent demain. À quoi pourrait ressembler la structure corporative de Formula E Holdings Ltd dans les années à venir ?

Des opinions différentes circulent. Tout est discuté, mais tout doit passer entre les mains de Liberty et de Discovery. Alors peu importe ce qui arrivera, que nous soyons cotés en bourse, qu’ils achètent toute l’entreprise ou qu’ils conservent leurs actions, ils doivent donner leur approbation”.

Évidemment, bien des choses dépendent du moment où l’entreprise commencera à engranger des profits, une tâche assez difficile à accomplir en sport automobile international. Mais Agag et ses partenaires envoient un message clair et persévérant.

La Formule E grandit rapidement et pourrait bientôt affronter quelques moments difficiles. Toutefois, elle se dote de mécanismes de défense efficaces qui devraient lui permettre de traverser ces perturbations sans trop de soucis et changer la perception du sport automobile qu’auront les futures générations.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Type d'article Interview
Tags agag, branson